Manpages

NOM

dd - Convertir et copier un fichier

SYNOPSIS

dd [OPÉRANDE]...
dd
OPTION

DESCRIPTION

Copier un fichier en le convertissant et en le formatant selon les opérandes.
bs=
OCTETS

lire et écrire jusqu’à OCTETS octets à la fois (par défaut : 512) ; surpasse ibs et obs

cbs=OCTETS

convertir OCTETS octets à la fois

conv=CONVs

convertir le fichier selon la liste de symboles séparés par des virgules

count=N

copier seulement blocs d’entrée

ibs=OCTETS

lire jusqu’à OCTETS octets à la fois (par défaut : 512)

if=FICHIER

lire le FICHIER au lieu de l’entrée standard

iflag=ATTRIBUTs

lire selon la liste de symboles séparés par des virgules

obs=OCTETS

écrire OCTETS octets à la fois (par défaut : 512)

of=FICHIER

écrire dans le FICHIER plutôt que sur la sortie standard

oflag=ATTRIBUTs

écrire selon la liste de symboles séparés par des virgules

seek=N

sauter N blocs de taille obs en début de sortie

skip=N

sauter N blocs de taille ibs en début d’entrée

status=NIVEAU

Le NIVEAU d’information à afficher sur la sortie d’erreur ; « none » supprime tout sauf les messages d’erreur, « noxfer » supprime les statistiques de transfert finales, « progress » affiche des statistiques périodiques sur le transfert

N et OCTETS peuvent être suivis de l’un des suffixes multiplicatifs suivants : c = 1, w = 2, b = 512, kB = 1000, K = 1024, MB = 1000*1000, M = 1024*1024, xM = M, GB = 1000*1000*1000, G = 1024*1024*1024 et ainsi de suite pour T, P, E, Z, Y. Des préfixes binaires peuvent être utilisés également : KiB=K, MiB=M et ainsi de suite.

Chaque symbole CONV peut être :

ascii

de l’EBCDIC vers l’ASCII

ebcdic

de l’ASCII vers l’EBCDIC

ibm

de l’ASCII vers l’EBCDIC spécifique à IBM

block

remplir les enregistrements terminés par un saut de ligne avec des espaces jusqu’à l’obtention de la taille cbs

unblock

remplacer les blancs restants dans les enregistrements de taille cbs par des sauts de ligne

lcase

changer les majuscules en minuscules

ucase

changer les minuscules en majuscules

sparse

try to seek rather than write all-NUL output blocks

swab

intervertir chaque paire d’octets entrants

sync

remplir chaque bloc d’entrée par des octets NULL. Lorsqu’utilisé avec block ou unblock, remplir avec des espaces plutôt qu’avec des octets NULL

excl

échouer si le fichier de sortie existe déjà

nocreat

ne pas créer de fichier de sortie

notrunc

ne pas tronquer le fichier de sortie

noerror

continuer même après des erreurs de lecture

fdatasync

écrire les données du fichier de sortie physiquement avant de terminer

fsync

identique mais écrire aussi les métadonnées

Chaque symbole d’ATTRIBUT peut être :

append

mode d’ajout (n’a de sens que pour la sortie ; conv=notrunc est suggéré)

direct

utiliser les E/S directes pour les données

directory

échouer à moins qu’il ne s’agisse d’un répertoire

dsync

utiliser des E/S synchronisées pour les données

sync

identique mais aussi pour les métadonnées

fullblock

accumuler des blocs pleins en entrée (seulement iflag)

nonblock

utiliser des E/S non bloquantes

noatime

ne pas modifier la date d’accès

nocache

demander de vider le cache. Voir aussi oflag=sync

noctty

ne pas assigner le terminal de contrôle à partir du fichier

nofollow

ne pas suivre les liens

count_bytes

traiter « count=N » comme un nombre d’octets (seulement avec iflag)

skip_bytes

traiter « skip=N » comme un nombre d’octets (seulement avec iflag)

seek_bytes

traiter « seek=N » comme un nombre d’octets (seulement avec oflag)

Envoyer un signal USR1 vers un processus « dd » actif provoque l’écriture des statistiques d’E/S sur la sortie d’erreur standard, puis ce processus poursuit son exécution.

Les options sont :

--help

afficher l’aide-mémoire et quitter

--version

afficher le nom et la version du logiciel et quitter

AUTEUR

Écrit par Paul Rubin, David MacKenzie et Stuart Kemp.

SIGNALER DES BOGUES

Aide en ligne de GNU coreutils : <https://www.gnu.org/software/coreutils/>;
Signaler toute erreur de traduction à <https://translationproject.org/team/fr.html>;

COPYRIGHT

Copyright © 2020 Free Software Foundation, Inc. Licence GPLv3+ : GNU GPL version 3 ou ultérieure <https://gnu.org/licenses/gpl.html>;
Ce programme est un logiciel libre. Vous pouvez le modifier et le redistribuer. Il n’y a AUCUNE GARANTIE dans la mesure autorisée par la loi.

VOIR AUSSI

Documentation complète : <https://www.gnu.org/software/coreutils/dd>;
aussi disponible localement à l’aide de la commande : info '(coreutils) dd invocation'

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Thomas Huriaux <thomas.huriaux [AT] gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois [AT] centraliens.net>, Bastien Scher <bastien0705 [AT] gmail.com>, David Prévot <david [AT] tilapin.org> et Jean-Philippe MENGUAL <jpmengual [AT] debian.org>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n’y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french [AT] lists.org>.

COMMENTS