Manpages

NOM

atd − Exécuter des tâches enregistrées pour un lancement ultérieur

SYNOPSIS

atd [−l charge_moyenne] [−b intervalle_batch] [−d] [−f] [−s]

DESCRIPTION

atd exécute les travaux mis en file d’attente par at(1).

OPTIONS

−l

Indique le facteur limite de charge, au delà duquel les travaux ne devraient pas être lancés, à la place du choix de 1.5 précompilé. Pour un système SMP (multiprocesseur) avec n CPU, vous voudrez probablement le mettre plus grand que n−1.

−b

Indique l’intervalle minimum en secondes entre le départ de deux traitements par lots (60 par défaut)

−d

Débogage ; affiche les messages d’erreurs sur la sortie standard au lieu d’utiliser syslog(3). Cette option force implique également l’option −f.

−f

Exécuter atd en tâche de fond.

−s

Traiter la file d’attente at/batch une seule fois. Cette commande est utile surtout pour une compatibilité avec les anciennes versions de at ; atd −s est équivalent à l’ancienne commande atrun.

AVERTISSEMENT

atd ne fonctionnera pas si le répertoire de stockage est monté via NFS, même si no_root_squash est indiqué.

FICHIERS

/var/spool/cron/atjobs Le répertoire pour stocker les travaux ; les droits d’accès devraient être 700, le propriétaire daemon.

/var/spool/cron/atspool Le répertoire pour stocker le résultat ; les droits d’accès devraient être 700, le propriétaire daemon.

/etc/at.allow, /etc/at.deny déterminent qui peut utiliser le mécanisme at.

VOIR AUSSI

at(1), at.deny(5), at.allow(5), cron(8), crontab(1), syslog(3).

BOGUES

Les fonctionnalités de atd devraient être regroupées dans cron(8).

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite par Frédéric Gacquer en 1997 et mise à jour par Christophe Blaess jusqu’en 2003. La version présente dans Debian est dorénavant maintenue par Julien Cristau <julien.cristau@ens−lyon.org> et les membres de la liste <debian−l10n−french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr−extra.

COMMENTS