Manpages

NOM

pthread_detach − Détacher un thread

SYNOPSIS

#include <pthread.h>

int pthread_detach(pthread_t thread);

Compilez et effectuez l’édition des liens avec l’option −pthread.

DESCRIPTION

La fonction pthread_detach() marque l’identifiant de thread identifié par thread comme détaché. Quand un thread détaché se termine, ses ressources sont automatiquement rendues au système sans avoir besoin d’un autre thread pour joindre le thread terminé.

Essayer de détacher un thread qui est déjà détaché résulte en un comportement indéfini.

VALEUR RENVOYÉE

En cas de réussite, pthread_detach() renvoie 0 ; en cas d’erreur, elle renvoie un numéro d’erreur.

ERREURS

EINVAL

thread n’est pas un thread joignable.

ESRCH

Aucun thread avec pour identifiant thread n’a pu être trouvé.

CONFORMITÉ

POSIX.1−2001.

NOTES

Une fois qu’un thread est détaché, il ne peut plus être joint avec pthread_join(3) ou être fait de nouveau joignable.

Un nouveau thread peut être créé dans un état détaché en utilisant pthread_attr_setdetachstate(3) pour positionner l’attribut détaché de l’argument attr de pthread_create(3).

L’attribut d’état de détachement détermine principalement le comportement du système quand le thread se termine. Il n’empêche pas le thread de terminer si le processus se termine avec exit(3) (ou, de manière équivalente, si le thread principal sort de sa routine d’appel).

Soit pthread_join(3), soit pthread_detach() devrait être appelé pour chaque thread créé par une application, afin que les ressources système du thread puissent être libérées. Notez cependant que les ressources de tous les threads sont libérées quand le processus se termine.

EXEMPLE

L’expression suivante détache le thread appelant :

pthread_detach(pthread_self());

VOIR AUSSI

pthread_attr_setdetachstate(3), pthread_cancel(3), pthread_create(3), pthread_exit(3), pthread_join(3), pthreads(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Denis Barbier (2010).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS