Manpages

NOM

ftime − Obtenir la date et l’heure

SYNOPSIS

#include <sys/timeb.h>

int ftime(struct timeb *tp);

DESCRIPTION

Cette fonction renvoie la date et l’heure actuelle, en secondes et millisecondes, depuis l’époque, 1er janvier 1970 à 00:00:00 (UTC). Le temps est renvoyé dans une structure tp, déclarée ainsi :

struct timeb {
time_t time;
unsigned short millitm;
short timezone;
short dstflag;
};

Ici, time est le temps écoulé en secondes depuis l’époque, 1er janvier 1970 à 00:00:00 (UTC) et millitm est le nombre de millisecondes depuis time. Le champ timezone est le fuseau horaire local mesuré en minutes de temps à l’ouest de Greenwich (avec une valeur négative indiquant les minutes à l’est de Greenwich). dstflag est un drapeau indiquant, s’il est non nul que le décalage horaire d’été s’applique pendant la partie appropriée de l’année.

POSIX.1−2001 indique que le contenu des champs timezone et dstflag est indéfini, vous ne devez donc pas compter sur eux.

VALEUR RENVOYÉE

Cette fonction renvoie toujours 0 (POSIX.1−2001 indique, et certains systèmes documentent une valeur de retour en cas d’erreur de −1).

ATTRIBUTS

Multithreading (voir pthreads(7))
La fonction ftime() est sûre dans un contexte multithread.

CONFORMITÉ

BSD 4.2, POSIX.1−2001. POSIX.1−2008 supprime la spécification de ftime().

Cette fonction est obsolète. Ne l’utilisez pas. Si la précision en seconde vous suffit, utilisez time(2). Sinon gettimeofday(2) fournit des microsecondes, et clock_gettime(2) des nanosecondes, mais elle n’est pas disponible sur tous les systèmes.

BOGUES

Sous libc4 et libc5, le champ millitm est sans signification. Les premières versions de la glibc2 étaient boguées, et renvoyaient toujours 0 dans ce champ. La glibc 2.1.1 est correcte.

VOIR AUSSI

gettimeofday(2), time(2)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/>; (2003-2006). Florentin Duneau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS