Manpages

NOM

getmntent, setmntent, addmntent, endmntent, hasmntopt − Obtenir des descriptions d’un système de fichiers

SYNOPSIS

#include <stdio.h>
#include <mntent.h>

FILE *setmntent(const char *filename, const char *type);

struct mntent *getmntent(FILE *fp);

int addmntent(FILE *fp, const struct mntent *mnt);

int endmntent(FILE *fp);

char *hasmntopt(const struct mntent *mnt, const char *opt);

/* GNU extension */
#include <mntent.h>

struct mntent *getmntent_r(FILE *fp, struct mntent *mntbuf,
char *
buf, int buflen);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consultez feature_test_macros(7)) :

getmntent_r() : _BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE

DESCRIPTION

Ces routines servent à accéder au fichier de description des systèmes de fichiers /etc/fstab et aux descriptions des systèmes de fichiers montés /etc/mtab.

La fonction setmntent() ouvre le fichier de description des systèmes de fichiers filename et renvoie un pointeur de fichier utilisable avec getmntent(). L’argument type est le type d’accès demandé, et peut prendre les même valeurs que l’argument mode de fopen(3).

La fonction getmntent() lit la ligne suivante du fichier de description des systèmes de fichiers fp et renvoie un pointeur vers une structure détaillant les champs de cette ligne. Il s’agit d’un pointeur vers une zone de données statiques, qui peut être écrasée par des appels ultérieurs à getmntent().

La fonction addmntent() ajoute la structure mntent mnt à la fin du fichier ouvert fp.

La fonction endmntent() ferme le fichier de description des systèmes de fichiers fp.

La fonction hasmntopt() parcourt le champ mnt_opts (consultez plus bas) de la structure mntent mnt, à la recherche d’une chaîne correspondant à opt. Consultez <mntent.h> et mount(8) pour les options de montage.

La fonction réentrante getmntent_r() est similaire à getmntent(), mais enregistre la structure mount dans le *mntbuf fourni et enregistre les chaînes pointées par les entrées de cette structure dans le tampon buf fourni, de taille buflen.

La structure mntent est définie dans <mntent.h> ainsi :

struct mntent {
char *mnt_fsname; /* Nom du système de fichiers monté */
char *mnt_dir; /* Chemin d’accès au système de fichiers */
char *mnt_type; /* Type de montage (voir mntent.h) */
char *mnt_opts; /* Options de montage (voir mntent.h) */
int mnt_freq; /* Fréquence de sauvegarde (en jour) */
int mnt_passno; /* Ordre de passage dans fsck */
};

Depuis que les champs dans les fichiers mtab et fstab sont séparés par des espaces, les échappements en valeur octale sont utilisés pour représentés les quatre caractères espace (\040), tabulation (\011), nouvelle ligne (\012) et barre oblique inverse (\134) dans ces fichiers lorsqu’ils apparaissent dans l’une des quatre chaînes d’une structure mntent. Les routines addmntent() et getmntent() convertiront la représentation des chaînes en représentations échappées et vice−versa.

VALEUR RENVOYÉE

Les fonctions getmntent() et getmntent_r() renvoient un pointeur sur la structure mntent, ou NULL en cas d’échec.

La fonction addmntent() renvoie 0 si elle réussit, et 1 si elle échoue.

La fonction endmntent() renvoie toujours 1.

La fonction hasmntopt() renvoie l’adresse de la sous−chaîne si une correspondance est trouvée, ou NULL sinon.

FICHIERS

/etc/fstab Description des systèmes de fichiers
/etc/mtab Description des systèmes de fichiers montés

CONFORMITÉ

Les fonctions non réentrantes viennent de SunOS 4.1.3. Une routine getmntent_r() a été introduite dans HP−UX 10, mais elle renvoie un entier. Le prototype ci−dessus ne concerne que la glibc.

NOTES

System V a aussi une fonction getmntent() mais l’appel est différent, ainsi que la structure renvoyée. Sous System V, le fichier /etc/mnttab est employé. BSD 4.4 et Digital UNIX ont une routine getmntinfo(), qui sert à invoquer l’appel système getfsstat().

VOIR AUSSI

fopen(3), fstab(5), mount(8)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/>; (2003-2006). Florentin Duneau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS