Available in

(3) (3)/de (3)/es (3)/fr (3)/ja (3)/ko (3)/pl

Contents

NOM

getpwent, setpwent, endpwent − Lire un enregistrement du fichier des mots de passe.

SYNOPSIS

#include <sys/types.h>
#include <pwd.h>

struct passwd *getpwent(void);

void setpwent(void);

void endpwent(void);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (voir feature_test_macros(7)) :

getpwent(), setpwent(), endpwent() : _BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE || _XOPEN_SOURCE > = 500

DESCRIPTION

La fonction getpwent() renvoie un pointeur sur une structure contenant les divers champs d’un enregistrement de la base de données des mots de passe (par exemple, le fichier de mots de passe local /etc/passwd, NIS ou LDAP). Au premier appel, elle renvoie le premier enregistrement, puis les enregistrements suivants lors des appels suivants.

La fonction setpwent() ramène le pointeur de fichier au début de base de données des mots de passe.

La fonction endpwent() est utilisée pour fermer la base de données des mots de passe après que toutes les actions aient été réalisées.

La structure passwd est définie dans <pwd.h> comme ceci :

struct passwd {
char *pw_name; /* Nom d’utilisateur */
char *pw_passwd; /* Mot de passe de l’utilisateur */
uid_t pw_uid; /* ID de l’utilisateur */
gid_t pw_gid; /* ID du groupe */
char *pw_gecos; /* Nom réel */
char *pw_dir; /* Répertoire personnel */
char *pw_shell; /* Interpréteur de commande */
};

Lorsque les mots de passe shadow(5) sont activés (ce qui est le défaut sur beaucoup de distribution GNU/Linux), le contenu de pw_passwd n’est habituellement pas utile. Dans un tel cas, les mots de passe sont enregistrés dans des fichiers séparés.

La variable pw_shell peut être vide, dans ce cas, le système utilise l’interpréteur de commandes par défaut (/bin/sh) pour l’utilisateur.

VALEUR RENVOYÉE

La fonction getpwent() renvoie un pointeur sur une structure passwd, ou NULL si une erreur se produit ou s’il n’y a plus d’enregistrement. En cas d’erreur, errno est positionnée en conséquence. Si vous souhaitez vérifier errno après l’appel, celle−ci doit être positionnée à zéro avant l’appel.

La valeur de retour peut pointer vers une zone statique et donc être écrasée par des appels successifs à getpwent(), getpwnam(3) ou getpwuid(3). (Ne pas passer le pointeur renvoyé à free(3).)

ERREURS

EINTR

Un signal a été intercepté.

EIO

Erreur d’entrée−sortie.

EMFILE

Le nombre maximal (OPEN_MAX) de fichiers ouverts par le processus est atteint.

ENFILE

Le nombre maximal de fichiers ouverts sur le système est atteint.

ENOMEM

Pas assez de mémoire pour allouer la structure passwd.

ERANGE

L’espace tampon fourni est insuffisant.

FICHIERS

/etc/passwd

Base de données des mots de passe locaux

CONFORMITÉ

SVr4, BSD 4.3, POSIX.1−2001.

VOIR AUSSI

fgetpwent(3), getpw(3), getpwent_r(3), getpwnam(3), getpwuid(3), putpwent(3), shadow(5), passwd(5)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> entre 2004 et 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Florentin Duneau <fduneau [AT] gmail.com> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus