Manpages

NOM

sockatmark − Déterminer si la socket a atteint la marque de données hors−bande

SYNOPSIS

#include <sys/socket.h>

int sockatmark(int sockfd);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consultez feature_test_macros(7)) :

sockatmark() : _POSIX_C_SOURCE >= 200112L || _XOPEN_SOURCE >= 600

DESCRIPTION

sockatmark() renvoie une valeur indiquant si oui ou non la socket référencée par le descripteur de fichier sockfd a atteint une marque de données hors−bande. Si la socket a atteint la marque, la fonction renvoie 1, sinon elle renvoie 0. Cette fonction ne supprime pas la marque de données hors−bande.

VALEUR RENVOYÉE

Un appel réussit à sockatmark() renvoie 1 si la socket a atteint la marque de données hors−bande, ou 0 dans le cas contraire. En cas d’erreur, elle renvoie −1 et écrit errno en conséquence.

ERREURS

EBADF

sockfd n’est pas un descripteur de fichier valable.

EINVAL

sockfd n’est pas un descripteur de fichier sur lequel sockatmark() peut s’appliquer.

VERSIONS

sockatmark() a été ajoutée à la glibc dans la version 2.2.4.

ATTRIBUTS

Multithreading (voir pthreads(7))
La fonction sockatmark() est sûre dans un contexte multithread.

CONFORMITÉ

POSIX.1−2001.

NOTES

Si sockatmark() renvoie 1, les données hors−bande peuvent être lues en utilisant l’attribut MSG_OOB de recv(2).

Les données hors−bande ne sont supportées que par certains protocoles de socket de flux.

sockatmark() peut être appelée de manière sûre par un gestionnaire pour le signal SIGURG.

sockatmark() est implémentée en utilisant l’opération ioctl(2) SIOCATMARK.

BOGUES

Avant la glibc 2.4, sockatmark() ne fonctionnait pas.

EXEMPLE

Le code suivant peut être utilisé après la réception d’un signal SIGURG pour lire (et abandonner) toutes les données jusqu’à la marque de données hors−bande, puis lit l’octet de donnée à la marque :

char buf[BUF_LEN];
char oobdata;
int atmark, s;

for (;;) {
atmark = sockatmark(sockfd);
if (atmark == −1) {
perror("sockatmark");
break;
}

if (atmark)
break;

s = read(sockfd, buf, BUF_LEN) <= 0);
if (s == −1)
perror("read");
if (s <= 0)
break;
}

if (atmark == 1) {
if (recv(sockfd, &oobdata, 1, MSG_OOB) == −1) {
perror("recv");
...
}
}

VOIR AUSSI

fcntl(2), recv(2), send(2), tcp(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> ;(2006). Nicolas François et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS