Manpages

NOM

siginterrupt - Permettre aux signaux d’interrompre les appels système

SYNOPSIS

#include <signal.h>

int siginterrupt(int sig, int flag);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consulter feature_test_macros(7)) :

siginterrupt() :

_XOPEN_SOURCE >= 500
|| /* Since glibc 2.12: */ _POSIX_C_SOURCE >= 200809L
|| /* Glibc versions <= 2.19: */ _BSD_SOURCE

DESCRIPTION

La fonction siginterrupt() modifie le comportement de redémarrage d’un appel système interrompu par le signal sig. Si l’argument flag vaut zéro, l’appel système recommencera après la réception d’un signal sig. C’est le comportement par défaut sous Linux.

Si l’argument flag vaut 1 et qu’aucun transfert de données n’a commencé, un appel système interrompu par le signal sig renverra -1 et errno contiendra le code d’erreur EINTR.

Si flag vaut 1, et si un transfert de données a commencé, alors l’appel système interrompu renverra le nombre réel de données transférées.

VALEUR RENVOYÉE

La fonction siginterrupt() renvoie 0 si elle réussit. Elle renvoie -1 si le numéro de signal sig est invalide et errno contient le code d’erreur.

ERREURS

EINVAL

Le numéro de signal indiqué n’est pas valable.

ATTRIBUTS

Pour une explication des termes utilisés dans cette section, consulter attributes(7).

CONFORMITÉ

BSD 4.3, POSIX.1-2001. POSIX.1-2008 marque siginterrupt() comme étant obsolète, en recommendant d’utiliser à la place sigaction(2) avec l’attribut SA_RESTART.

VOIR AUSSI

signal(2)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 5.07 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies et la dernière version de cette page, peuvent être trouvées à l’adresse https://www.kernel.org/doc/man-pages/.

TRADUCTION

La traduction française de cette page de manuel a été créée par Christophe Blaess <https://www.blaess.fr/christophe/>;, Stéphan Rafin <stephan.rafin [AT] laposte.net>, Thierry Vignaud <tvignaud [AT] mandriva.com>, François Micaux, Alain Portal <aportal [AT] univ-montp2.fr>, Jean-Philippe Guérard <fevrier [AT] tigreraye.org>, Jean-Luc Coulon (f5ibh) <jean-luc.coulon [AT] wanadoo.fr>, Julien Cristau <jcristau [AT] debian.org>, Thomas Huriaux <thomas.huriaux [AT] gmail.com>, Nicolas François <nicolas.francois [AT] centraliens.net>, Florentin Duneau <fduneau [AT] gmail.com>, Simon Paillard <simon.paillard [AT] resel.fr>, Denis Barbier <barbier [AT] debian.org>, David Prévot <david [AT] tilapin.org>, Cédric Boutillier <cedric.boutillier [AT] gmail.com> et Frédéric Hantrais <fhantrais [AT] gmail.com>

Cette traduction est une documentation libre ; veuillez vous reporter à la GNU General Public License version 3 concernant les conditions de copie et de distribution. Il n’y a aucune RESPONSABILITÉ LÉGALE.

Si vous découvrez un bogue dans la traduction de cette page de manuel, veuillez envoyer un message à <debian-l10n-french [AT] lists.org>.

COMMENTS