Manpages

NOM

rtime − Lire l’heure sur un serveur distant

SYNOPSIS

#include <rpc/des_crypt.h>

int rtime(struct sockaddr_in *addrp, struct rpc_timeval *timep,
struct rpc_timeval *
timeout);

DESCRIPTION

Cette fonction utilise le protocole Time Serveur décrit dans la RFC 868 pour lire l’heure sur une machine distante.

Le protocole Time Serveur donne l’heure en secondes écoulées depuis le 1er janvier 1900 à 00:00:00 UTC, et cette fonction soustrait la constante nécessaire pour convertir le résultat en secondes écoulées depuis l’époque, 1er janvier 1970 à 00:00:00 (UTC).

Si timeout est non NULL, le port UDP/time (37) est utilisé, sinon le port TCP/time (37) est utilisé.

VALEUR RENVOYÉE

Si elle réussit, cette fonction renvoie zéro et la valeur 32 bits obtenue est stockée dans timep−>tv_sec. En cas d’échec, elle renvoie −1 et errno contient le code d’erreur.

ERREURS

Toutes les erreurs pour les fonctions sous−jacentes (sendto(2), poll(2), recvfrom(2), connect(2), read(2)) peuvent se produire, avec en outre :

EIO

Le nombre d’octets reçus n’est pas 4.

ETIMEDOUT

Le délai indiqué en second argument a expiré.

NOTES

Seul IPv4 est supporté.

Certaines versions de in.timed supportent uniquement TCP. Essayez le programme d’exemple avec use_tcp définie à 1.

La libc5 utilise le prototype

int rtime(struct sockaddr_in *, struct timeval *, struct timeval *);

et requiert <sys/time.h> à la place de <rpc/auth_des.h>.

BOGUES

rtime() dans la glibc 2.2.5 et les précédentes ne fonctionne pas correctement sur les machines 64 bits.

EXEMPLE

Cet exemple demande que le port 37 soit ouvert et actif. Vérifiez que l’entrée time dans /etc/inetd.conf ne soit pas commentée.

Le programme se connecte sur un hôte nommé « linux ». Utiliser « localhost » ne fonctionne pas. Le résultat est l’heure locale de l’ordinateur « linux ».

#include <stdio.h>
#include <stdlib.h>
#include <errno.h>
#include <string.h>
#include <time.h>
#include <rpc/auth_des.h>
#include <netdb.h>

static int use_tcp = 0;
static char *servername = "linux";

int
main(void)
{
struct sockaddr_in name;
struct rpc_timeval time1 = {0,0};
struct rpc_timeval timeout = {1,0};
struct hostent *hent;
int ret;

memset(&name, 0, sizeof(name));
sethostent(1);
hent = gethostbyname(servername);
memcpy(&name.sin_addr, hent−>h_addr, hent−>h_length);

ret = rtime(&name, &time1, use_tcp ? NULL : &timeout);
if (ret < 0)
perror("rtime error");
else {
time_t t = time1.tv_sec;
printf("%s\n", ctime(&t));
}

exit(EXIT_SUCCESS);
}

VOIR AUSSI

ntpdate(1), inetd(8)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/>; (2003-2006). Nicolas François et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS