Manpages

NOM

pthread_mutexattr_init, pthread_mutexattr_destroy, pthread_mutexattr_settype, pthread_mutexattr_gettype − Attributs de création de mutex

SYNOPSIS

#include <pthread.h>

int pthread_mutexattr_init(pthread_mutexattr_t *attr);

int pthread_mutexattr_destroy(pthread_mutexattr_t *attr);

int pthread_mutexattr_settype(pthread_mutexattr_t *attr, int kind);

int pthread_mutexattr_gettype(const pthread_mutexattr_t *attr, int *kind);

DESCRIPTION

Les attributs de création de mutex peuvent être spécifiés lors de leur création en les passant en tant que second argument à pthread_mutex_init(3). Passer une valeur NULL est équivalent à un objet attributs de mutex avec tous les attributs positionnés à leur valeur par défaut.

pthread_mutexattr_init() initialise l’objet attributs de mutex attr et le remplit avec les valeurs par défaut.

pthread_mutexattr_destroy() détruit un objet attributs de mutex qui ne doit plus jamais être utilisé à moins d’être réinitialisé. pthread_mutexattr_destroy() ne fait rien dans l’implémentation LinuxThreads.

LinuxThreads supporte seulement un seul attribut de mutex : le type de mutex qui peut être soit PTHREAD_MUTEX_FAST_NP pour des mutex « rapides », soit PTHREAD_MUTEX_RECURSIVE_NP pour des mutex « récursifs », soit PTHREAD_MUTEX_ERRORCHECK_NP pour des mutex avec « vérification d’erreur ». Comme le suffixe NP l’indique, ce sont des extensions non portables aux spécifications POSIX et ne devraient donc jamais être employées dans un programme portable.

Le type de mutex détermine ce qu’il se passe si un thread essaye de verrouiller un mutex déjà verrouillé par pthread_mutex_lock(3). Si le mutex est de type « rapide »; pthread_mutex_lock(3) suspend simplement le thread appelant. Si le mutex est de type avec « vérification d’erreur », pthread_mutex_lock(3) rend la main immédiatement avec le code d’erreur EDEADLK. Si le mutex est de type « récursif », l’appel à pthread_mutex_lock(3) rend la main immédiatement avec un code de retour de réussite. Le nombre de verrouillage par le thread possédant le mutex est enregistré dans le mutex. Le thread possédant le mutex doit appeler pthread_mutex_unlock(3) le même nombre de fois afin que le mutex passe à l’état déverrouillé.

Le type de mutex par défaut est « rapide », c’est−à−dire PTHREAD_MUTEX_FAST_NP.

pthread_mutexattr_settype() modifie l’attribut type_de_mutex dans attr à la valeur spécifiée par kind.

pthread_mutexattr_gettype() récupère la valeur courante de l’attribut type de mutex dans attr et l’enregistre à l’emplacement pointé par kind.

VALEUR RENVOYÉE

pthread_mutexattr_init(), pthread_mutexattr_destroy() et pthread_mutexattr_gettype() renvoient toujours 0.

pthread_mutexattr_settype() renvoie 0 en cas de succès et un code d’erreur non nul en cas d’erreur.

ERREURS

En cas d’erreur, pthread_mutexattr_settype() renvoie le code d’erreur suivant :

EINVAL

type n’est ni PTHREAD_MUTEX_FAST_NP ni PTHREAD_MUTEX_RECURSIVE_NP ni PTHREAD_MUTEX_ERRORCHECK_NP

AUTEUR

Xavier Leroy <Xavier.Leroy [AT] inria.fr>

VOIR AUSSI

pthread_mutex_init(3), pthread_mutex_lock(3), pthread_mutex_unlock(3).

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite par Thierry Vignaud <tvignaud AT mandriva DOT com> en 2000 et révisée par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> en 2006. La version présente dans Debian est maintenue par les membres de la liste <debian−l10n−french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr−extra.

COMMENTS