Manpages

NOM

openpty, login_tty, forkpty − Fonctions utilitaires pour terminaux (tty)

SYNOPSIS

#include <pty.h>

int openpty(int *amaster, int *aslave, char *name,
const struct termios *
termp,
const struct winsize *
winp);

pid_t forkpty(int *amaster, char *name,
const struct termios *
termp,
const struct winsize *
winp);

#include <utmp.h>

int login_tty(int fd);

Effectuez l’édition des liens avec l’option −lutil.

DESCRIPTION

La fonction openpty() localise un pseudoterminal disponible et renvoie des descripteurs de fichier pour le maître et l’esclave dans amaster et aslave. Si la chaîne name ne vaut pas NULL, le nom de fichier de l’esclave est renvoyé dans name. Si termp ne vaut pas NULL, les paramètres du terminal esclave seront affectés conformément aux valeurs spécifiées dans termp. Si winp ne vaut pas NULL, la taille de la fenêtre de l’esclave sera conditionnée par les valeurs contenues dans winp.

La fonction login_tty() prépare une connexion sur le terminal fd (qui peut être un véritable périphérique de terminal (tty), ou bien l’esclave d’un pseudoterminal tel que celui renvoyé par openpty()) en créant une nouvelle session, en faisant de fd le terminal de contrôle pour le processus appelant, en affectant fd à l’entrée standard, à la sortie standard et aux flux d’erreur du processus courant, et enfin, en fermant fd.

La fonction forkpty() combine openpty(), fork(2) et login_tty() afin de créer un nouveau processus opérant dans un pseudoterminal. Le descripteur de fichier de la partie maître du pseudoterminal est renvoyé dans amaster, et le nom de fichier de l’esclave dans name s’il n’est pas NULL. Les paramètres termp et winp, s’ils ne valent pas NULL, déterminent les attributs du terminal et la taille de la fenêtre de la partie esclave du pseudoterminal.

VALEUR RENVOYÉE

Lorsqu’un appel à openpty(), login_tty() ou forkpty() échoue, alors, −1 est renvoyé et errno est positionnée afin de préciser l’erreur. Sinon openpty(), login_tty(), ainsi que le processus fils de forkpty() renvoient 0 tandis que le processus père de forkpty() renvoie le PID du processus fils.

ERREURS

openpty() échoue lorsque :

ENOENT

Il n’y a plus de terminaux disponibles.

login_tty() échoue lorsque ioctl(2) ne parvient pas à affecter fd au terminal de contrôle du processus appelant.

forkpty() échoue en cas d’échec de openpty() ou de fork(2).

CONFORMITÉ

Il s’agit de fonctions BSD présentes dans la libc5 et la glibc2. Elles ne font pas partie du standard POSIX.

NOTES

Les modificateurs const ont été ajoutés dans la glibc 2.8 aux arguments des fonctions openpty() et forkpty() qui sont des pointeurs sur des structures.

Avec les versions de la glibc antérieures à 2.0.92, openpty() renvoie des descripteurs de fichier pour une paire de pseudoterminaux BSD ; depuis glibc 2.0.92, elle essaie d’abord d’ouvrir une paire de pseudoterminaux UNIX 98, et se rabat sur des pseudoterminaux BSD en cas d’échec.

BOGUES

Personne ne sait combien d’espace il faut réserver pour name, ainsi les appels openpty() et forkpty() avec un argument name non nul peuvent poser un problème de sécurité.

VOIR AUSSI

fork(2), ttyname(3), pty(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Stéphan Rafin (2002), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> ;(2006). Nicolas François et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS