Manpages

NOM

nmudiff − Envoyer un courrier contenant le correctif d’une NMU vers le BTS Debian

SYNOPSIS

nmudiff [options]

DESCRIPTION

nmudiff devrait être lancé dans l’arbre des sources du paquet devant être NMU−é, après que la NMU a été construite. Cela suppose que le source (c’est−à−dire le fichier .dsc et éventuellement les fichiers tar et diff correspondants) pour la version précédente du paquet et pour la version nouvellement construite soient dans le répertoire parent. debdiff est ensuite utilisé pour créer un différentiel de la NMU, puis mutt ou un éditeur (choisi par sensible−editor) est utilisé pour lancer un éditeur de sorte que le message (y compris le différentiel) puisse être examiné et modifié ; une fois que vous avez quitté l’éditeur, le différentiel est envoyé par courrier électronique au système de gestion de bogues (« BTS ») Debian.

Si un seul bogue est corrigé par la NMU, le comportement par défaut est d’envoyer le message à ce bogue ; sinon, un nouveau bogue est soumis. Ce comportement par défaut peut être modifié en ligne de commande ou par le fichier de configuration.

OPTIONS

−−new

Soumettre un nouveau rapport de bogue au BTS au lieu d’envoyer un message aux bogues corrigés par la NMU.

−−old

Envoyer le rapport de bogue à tous les bogues corrigés dans cette NMU, au lieu d’ouvrir un nouveau bogue. Cette option n’a aucun effet si la NMU ne corrige aucun bogue.

−−mutt

Utiliser mutt(1) pour modifier et envoyer le message au BTS (comportement par défaut). Cela peut être choisi par une option du fichier de configuration (voir plus bas).

−−no−mutt

Utiliser sensible−editor(1) pour modifier le message, puis l’envoyer directement avec /usr/sbin/sendmail. Cela peut être choisi par une option du fichier de configuration (voir plus bas).

−−sendmail COMMANDE_D_ENVOI_DE_MESSAGE

Indiquer la commande d’envoi de message. La commande sera séparée à chaque espace, et interprétée par le shell. La valeur par défaut est /usr/sbin/sendmail. L’option −t est ajoutée automatiquement si la commande est /usr/sbin/sendmail ou /usr/sbin/exim*. Pour les autres logiciels d’envoi de message, l’option −t doit être incluse explicitement dans COMMANDE_D_ENVOI_DE_MESSAGE si elle est nécessaire, par exemple −−sendmail="/usr/sbin/monutilitaire −t". La commande peut également être indiquée dans les fichiers de configuration de devscripts comme précisé ci−après.

−−from EMAIL

Si la commande sendmail est utilisée (option −−no−mutt), le message envoyé au BTS utilisera le nom et l’adresse contenus dans les variables d’environnement DEBEMAIL et DEBFULLNAME. Si elles n’existent pas, les variables EMAIL et NAME seront utilisées. L’option −−from remplace ces variables d’environnement. Le programme ne fonctionnera pas s’il est impossible de déterminer une adresse électronique.

−−delay DÉLAI

Indiquer dans le message créé que la NMU a été envoyée dans la file d’attente différée, avec un délai de DÉLAI jours. La valeur par défaut est XX, ce qui laisse un emplacement pour mettre le délai dans le message. Une valeur de 0 indique que le paquet n’a pas été envoyé dans la file d’attente différée. Les fichiers de configuration de devscripts peuvent aussi être utilisés comme précisé ci−après.

−−no−delay, −−nodelay

Équivalent à −−delay 0.

−−no−conf, −−noconf

Ne lire aucun fichier de configuration. L’option ne peut être utilisée qu’en première position de la ligne de commande.

−−help

Afficher un message d’aide et quitter avec succès.

−−version

Afficher la version et le copyright, puis quitter avec succès.

VARIABLES DE CONFIGURATION

Les deux fichiers de configuration /etc/devscripts.conf et ~/.devscripts sont évalués dans cet ordre pour régler les variables de configuration. Des options de ligne de commande peuvent être utilisées pour écraser les paramètres des fichiers de configuration. Les variables d’environnement sont ignorées à cette fin. Les variables actuellement identifiées sont :
NMUDIFF_DELAY

Lorsque qu’un nombre est configuré dans cette variable, les courriers créés par nmudiff indiqueront par défaut que l’envoi a été effectué dans la file d’attente différée, avec un délai égal au nombre de jours indiqués. La valeur 0 indique que la file d’attente différée n’a pas été utilisée.

NMUDIFF_MUTT

Peut être yes (par défaut) ou no, et indique s’il faut utiliser mutt pour écrire et envoyer le message, tel que décrit ci−dessus.

NMUDIFF_NEWREPORT

Cette option permet de contrôler si un nouveau rapport de bogue est soumis, ou si le diff est envoyé aux bogues corrigés par la NMU. Peut être l’une des valeurs maybe (par défaut) qui envoie au bogue fermé par la NMU s’il est unique, yes qui crée systématiquement un nouveau rapport de bogue, ou no qui envoie toujours aux bogues corrigés (sauf si aucun bogue n’est corrigé, auquel cas un nouveau rapport est toujours créé).

BTS_SENDMAIL_COMMAND

Si cela est défini, cela indique la commande d’envoi de message à utiliser à la place de /usr/sbin/sendmail. Équivaut à l’option de ligne de commande −−sendmail.

VOIR AUSSI

debdiff(1), sensible−editor(1), devscripts.conf(5)

AUTEUR

nmudiff a été écrit et est copyright 2006 Steinar H. Gunderson, et modifié par Julian Gilbey <jdg [AT] debian.org>. Ce logiciel peut être redistribué suivant les termes de la licence publique générale GNU, version 2.

TRADUCTION

Ce document est une traduction, maintenue à l’aide de l’outil po4a <https://po4a.alioth.debian.org/> par l’équipe de traduction francophone du projet Debian.

Nicolas François, Guillaume Delacour, Cyril Brulebois, Thomas Huriaux et David Prévot ont réalisé cette traduction.

L’équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité. Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet devscripts.

La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable en ajoutant l’option « −L C » à la commande man.

COMMENTS