Manpages

NOM

mq_open − Ouvrir une file de messages

SYNOPSIS

#include <fcntl.h> /* Pour les constantes O_* */
#include <sys/stat.h>
/* Pour les constantes des modes */
#include <mqueue.h>

mqd_t mq_open(const char *name, int oflag);
mqd_t mq_open(const char *
name, int oflag, mode_t mode,
struct mq_attr *
attr);

Effectuez l’édition des liens avec l’option −lrt.

DESCRIPTION

La fonction mq_open() crée une nouvelle file de messages POSIX, ou ouvre une file de messages existante. La file est identifiée par name. Pour plus de détails sur la construction de name, consultez mq_overview(7).

L’argument oflag spécifie les drapeaux qui contrôlent l’opération d’appel (les définitions des valeurs des attributs peuvent être obtenues en incluant <fcntl.h>). Un unique drapeau parmi les suivants doit être spécifié dans oflag :
O_RDONLY

Ouvrir une file pour seulement recevoir des messages.

O_WRONLY

Ouvrir une file pour seulement envoyer des messages.

O_RDWR

Ouvrir une file pour soit envoyer ou soit recevoir des messages.

Zéro ou plusieurs des drapeaux suivants peuvent être ajoutés avec un ou binaire dans oflag :
O_NONBLOCK

Ouvrir une file en mode non bloquant. Dans de telles circonstances où mq_receive(3) et mq_send(3) devraient être normalement bloquantes, ces fonctions échoueront avec le code d’erreur EAGAIN.

O_CREAT

Créer la file de messages si elle n’existe pas. Le propriétaire de la file de messages est défini à l’UID du processus appelant, il en est de même pour le GID.

O_EXCL

Si O_CREAT est spécifié dans oflag, et si une file de nom name existe déjà, alors elle échouera et renverra le code d’erreur EEXIST.

Si O_CREAT est spécifié dans oflag, alors deux arguments additionnels doivent être spécifiés. L’argument mode spécifie les permissions de la nouvelle file, comme pour open(2) (les définitions symboliques des bits de permissions peuvent être obtenues en incluant <sys/stat.h>). La définition des permissions est masquée avec l’« umask » du processus. L’argument attr spécifie les attributs de la file. Consultez mq_getattr(3) pour plus de détails. Si attr est NULL, alors la file est créée avec les attributs par défaut de l’implémentation.

VALEUR RENVOYÉE

En cas de succès, mq_open() renvoie un descripteur de file de messages à utiliser avec les autres fonctions des files de messages. En cas d’erreur, mq_open() renvoie (mqd_t) −1, avec errno définie.

ERREURS

EACCES

La file existe mais l’appelant n’a pas les permissions pour l’ouvrir dans le mode spécifié.

EACCES

name contient plus d’un caratère « / ».

EEXIST

O_CREAT et O_EXCL sont spécifiés dans oflag, mais une file avec le même nom existe déjà.

EINVAL

O_CREAT était spécifié dans oflag, et attr était non NULL, mais attr−>mq_maxmsg ou attr−>mq_msqsize n’était pas valable. Ces deux champs doivent être supérieurs à zéro. Avec un processus non privilégié (qui n’a pas la capacité CAP_SYS_RESOURCE), attr−>mq_maxmsg doit être inférieur ou égal à la limite msg_max, et attr−>mq_msgsize doit être inférieur ou égal à la limite msgsize_max. En plus, même avec un processus privilégié, attr−>mq_maxmsg ne peut pas être plus grand que la limite HARD_MAX. Consultez mq_overview(7) pour les détails sur ces limites.

EMFILE

Le processus a déjà le nombre maximal autorisé de fichiers et de files de messages ouverts.

ENAMETOOLONG

name est trop long.

ENFILE

La limite système du nombre de fichiers ouverts et de files de messages a été atteinte.

ENOENT

Le drapeau O_CREAT n’a pas été spécifié dans oflag, et aucune file avec le nom name n’existe.

ENOENT

name est juste « / » suivi d’aucun autre caractère.

ENOMEM

Mémoire insuffisante.

ENOSPC

Pas assez d’espace pour la création de la nouvelle file de messages. Ceci s’est probablement produit car la limite queues_max a été atteinte ; consultez mq_overview(7).

CONFORMITÉ

POSIX.1−2001.

BOGUES

Avec les noyaux antérieurs à la version 2.6.14, l’« umask » du processus n’est pas appliqué aux permissions spécifiées par mode.

VOIR AUSSI

mq_close(3), mq_getattr(3), mq_notify(3), mq_receive(3), mq_send(3), mq_unlink(3), mq_overview(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/>; (2003-2006). Florentin Duneau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS