Manpages

NOM

mergechanges − Fusionner plusieurs fichiers changes

SYNOPSIS

mergechanges [−d] [−f] [−S] [−i] file1 file2 [file...]

DESCRIPTION

mergechanges fusionne deux fichiers .changes (ou plus), en fusionnant les champs « Architecture », « Description » et « Files » des fichiers (ainsi que les champs « Checksums−* », s’il y en a). Des vérifications de base sont effectuées pour s’assurer que les fichiers « changes » proviennent du même paquet source et de la même version, et qu’ils utilisent le même format de fichier « changes ». Le premier fichier « changes » est utilisé comme base et les informations des fichiers suivants y sont ajoutées.

La sortie est normalement dirigée vers la sortie standard (stdout). Si l’option −f est utilisée, la sortie est écrite dans paquet_version_multi.changes, dans le même répertoire que le premier fichier « changes ».

If the −d option is given and the output is generated successfully, the input files will be deleted.

If the −i or −−indep option is given, source packages and architecture−independent (Architecture: all) packages are included in the output, but architecture−dependent packages are not.

If the −S or −−source option is given, only source packages are included in the output.

AUTEUR

Gergely Nagy <algernon [AT] debian.org>, modifications by Julian Gilbey <jdg [AT] debian.org>, Mark Hymers <mhy [AT] debian.org>, Adam D. Barratt <adam@adam−barratt.org.uk>, and Simon McVittie <smcv [AT] debian.org>.

TRADUCTION

Ce document est une traduction, maintenue à l’aide de l’outil po4a <https://po4a.alioth.debian.org/> par l’équipe de traduction francophone du projet Debian.

Nicolas François, Guillaume Delacour, Cyril Brulebois, Thomas Huriaux et David Prévot ont réalisé cette traduction.

L’équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité. Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet devscripts.

La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable en ajoutant l’option « −L C » à la commande man.

COMMENTS