Manpages

NOM

units, kilo, kibi, mega, mebi, giga, gibi − Préfixes décimaux et binaires

DESCRIPTION

Préfixes décimaux
Le système international des unités utilise des préfixes qui indiquent des puissances de dix. Un kilomètre vaut 1 000 mètres, et un mégawatt vaut 1 000 000 watts. Voici les préfixes standards.

                                                                                                                             

Le symbole pour micro est la lettre grecque µ (Mu), souvent écrite u dans un contexte ASCII où la lettre grecque n’est pas disponible. Consultez aussi

http://physics.nist.gov/cuu/Units/prefixes.html">http://physics.nist.gov/cuu/Units/prefixes.html

Préfixes binaires
Les préfixes binaires ressemblent aux décimaux, mais ont un « i » supplémentaire (et « Ki » commence par un « K » majuscule). Les noms sont formés en prenant la première syllable du préfixe décimal avec la même taille approximative et en ajoutant « bi » pour « binaire ».

                                         

Voir aussi
http://physics.nist.gov/cuu/Units/binary.html">http://physics.nist.gov/cuu/Units/binary.html

Discussion
Avant l’introduction des préfixes binaires, il était assez courant d’utiliser k pour 1000 et K pour 1024. Malheureusement le M est déjà en majuscule, et ne peut pas indiquer l’aspect binaire.

Il y a quelques temps, cela n’était pas trop grave, car les modules mémoire et les disques avaient toujours des tailles en puissance de deux, ainsi tout le monde savait, dans ce contexte que « kilooctet » et « mégaoctet » signifiaient 1024 et 1048576 octets respectivement. Ce qui était un abus de langage à l’origine avec les préfixes « kilo » et « méga » a commencé à devenir la pratique officielle dans le monde informatique. Mais la technologie des disques a évolué et leurs tailles sont devenues arbitraires. Après une période de flottement, tous les fabricants de disques se sont conformés à la norme, c’est−à−dire 1 k = 1000, 1 M = 1000 k, et 1 G = 1000 M.

La situation était floue : pour un modem 14,4 k, 1 k = 1000 ; pour une disquette 1.44 M, 1 M = 1024000, etc. En 1998, l’IEC a approuvé la norme qui définit les préfixes binaires ci−dessus, permettant d’être précis et sans ambiguïté.

Ainsi aujourd’hui, 1 Mo = 1 000 000 o et 1 Mio = 1 048 576 o.

Dans le monde du logiciel libre, les programmes évoluent peu à peu pour être conformes. Lorsque Linux démarre et dit

hda: 120064896 sectors (61473 MB) w/2048KiB Cache

les « MB » (Mo) sont des « megabytes » (mégaoctets) et les « KiB » (Kio) des « kibibytes » (kibioctets).

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/>; (2003-2006). Julien Cristau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS