Manpages

NOM

lseek − Positionner la tête de lecture/écriture dans un fichier

SYNOPSIS

#include <sys/types.h>
#include <unistd.h>

off_t lseek(int fd, off_t offset, int whence);

DESCRIPTION

La fonction lseek() place la tête de lecture/écriture à la position offset dans le fichier associé au descripteur fd en suivant la directive whence ainsi :
SEEK_SET

La tête est placée à offset octets depuis le début du fichier.

SEEK_CUR

La tête de lecture/écriture est avancée de offset octets.

SEEK_END

La tête est placée à la fin du fichier plus offset octets.

La fonction lseek() permet de placer la tête au-delà de la fin actuelle du fichier (mais cela ne modifie pas la taille du fichier). Si des données sont écrites à cet emplacement, une lecture ultérieure de l’espace intermédiaire (un « trou ») retournera des octets nul (« \0 ») jusqu’à ce que d’autres données y soient écrites.

Recherche de données et trous de fichiers
Depuis la version 3.1, Linux accepte de plus les valeurs suivantes de whence :
SEEK_DATA

Positionner la tête sur le prochain (supérieur ou égal à offset) emplacement du fichier contenant des données. Si offset pointe sur des données, la tête est placée sur offset.

SEEK_HOLE

Positionner la tête sur le prochain (supérieur ou égal à offset) trou du fichier. Si offset pointe au milieu d’un trou, la tête est placée sur offset. S’il n’y a pas de trou après offset, la tête est positionnée à la fin du fichier (c’est−à−dire qu’il y a un trou implicite à la fin de tous les fichiers).

Dans les deux cas précédents, lseek() échoue si offset pointe après la fin du fichier.

Ces opérations permettent aux applications d’établir une projection des trous dans un fichier fractionné. Cela peut servir aux applications du type outils de sauvegarde, qui peuvent économiser de l’espace lors de la création de sauvegardes et conserver les trous, si elles disposent d’un mécanisme permettant de trouver les trous.

Pour ces opérations, un trou est une suite de zéros qui n’a (normalement) pas été allouée au stockage sous−jacent du fichier. Cependant, un système de fichiers n’est pas forcé de signaler les trous, donc ces opérations ne permettent pas de garantir la projection de l’espace de stockage vraiment alloué à un fichier (de plus, une suite de zéros vraiment écrite sur le stockage sous−jacent pourrait ne pas être signalée comme un trou). La plus simple implémentation de ses opérations pour un système de fichier, serait avec SEEK_HOLE renvoyant toujours la position de fin de fichier, et SEEK_DATA renvoyant toujours offset (c’est−à−dire, même si offset pointe à l’emplacement d’un trou, la suite de zéros peut être considérée comme des données).

La macro de test de fonctionnalités _GNU_SOURCE doit être définie pour accéder aux définitions de SEEK_DATA et SEEK_HOLE depuis <unistd.h>.

Les opérations SEEK_HOLE et SEEK_DATA sont prises en charge avec les systèmes de fichiers suivants :

*

Btrfs (depuis Linux 3.1)

*

OCFS (depuis Linux 3.2)

*

XFS (depuis Linux 3.5)

*

ext4 (depuis Linux 3.8)

*

tmpfs (depuis Linux 3.8)

VALEUR RENVOYÉE

lseek(), si elle réussit, renvoie le nouvel emplacement, mesuré en octets depuis le début du fichier. En cas d’échec, la valeur (off_t) −1 est renvoyée, et errno contient le code d’erreur.

ERREURS

EBADF

fd n’est pas un descripteur de fichier ouvert.

EINVAL

Soit whence n’est pas valable, soit la position demandée serait négative, ou après la fin d’un périphérique.

EOVERFLOW

La position résultante dans le fichier ne peut être représentée dans un off_t.

ESPIPE

fd est associé à un tube (pipe), une socket, ou une file FIFO.

ENXIO

whence est SEEK_DATA ou SEEK_HOLE, et la position demandée est après la fin d’un périphérique.

CONFORMITÉ

SVr4, BSD 4.3, POSIX.1−2001.

SEEK_DATA et SEEK_HOLE sont des extensions non normalisées existant aussi sous Solaris, FreeBSD et DragonFly BSD. Leur intégration est proposée pour la prochaine révision de POSIX (Issue 8).

NOTES

Certains périphériques ne permettent pas de positionnement direct, POSIX ne précise quels périphériques doivent gérer lseek().

Sous Linux, l’utilisation de lseek() sur un périphérique terminal (tty) renvoie ESPIPE.

Lors de la conversion d’un ancien code, substituez les valeurs de whence par les macros suivantes :

Notez que les descripteurs de fichier dupliqués par dup(2) ou fork(2) partagent le même pointeur de position. Ainsi le déplacement sur de tels fichiers peut conduire à des problèmes d’accès concurrents.

VOIR AUSSI

dup(2), fork(2), open(2), fseek(3), lseek64(3), posix_fallocate(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/>; (2003-2006). Julien Cristau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS