Manpages

NOM

io_destroy − Détruire un contexte d’entrées−sorties asynchrones

SYNOPSIS

#include <linux/aio_abi.h> /* Définit les types nécessaires */

int io_destroy(aio_context_t ctx_id);

Remarque : il n’existe pas de fonction glibc autour de cet appel système ; consultez NOTES.

DESCRIPTION

L’appel système io_destroy() essayera d’annuler toutes les opérations d’E/S asynchrones en attente de ctx_id, bloquera la fin de toutes les opérations qui ne pourraient pas être annulées et détruira le ctx_id.

VALEUR RENVOYÉE

io_destroy() renvoie zéro s’il réussit. Pour les valeurs de retour en cas d’échec, consultez la section NOTES.

ERREURS

EFAULT

Le contexte pointé est invalide.

EINVAL

Le contexte indiqué par ctx_id est invalide.

ENOSYS

io_destroy() n’est pas implémenté sur ce noyau.

VERSIONS

Les appels système d’entrées−sorties asynchrones sont apparus dans Linux 2.5.

CONFORMITÉ

io_destroy() est spécifique à Linux et ne doit pas être utilisé dans des programmes destinés à être portables.

NOTES

La glibc ne fournit pas de fonction autour de cet appel système. Vous pourriez l’invoquer en utilisant syscall(2), mais vous préférerez sans doute utiliser la fonction enveloppe io_destroy() fournie par libaio.

Remarquez que la fonction enveloppe libaio utilise un autre type (io_context_t) pour l’argument ctx_id. Remarquez également que l’enveloppe libaio ne suit pas les conventions classiques de la bibliothèque C concernant l’indication des erreurs : en cas d’erreur, la fonction renvoie un nombre négatif (la valeur négative de l’une des valeurs indiquées dans la section ERREURS). Si l’appel système est invoqué avec syscall(2), la valeur de retour suit les conventions classiques pour indiquer l’erreur : −1 avec errno contenant le code (positif) de l’erreur.

VOIR AUSSI

io_cancel(2), io_getevents(2), io_setup(2), io_submit(2), aio(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/>; (2003-2006). Julien Cristau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS