Manpages

NOM

inet_ntop − Convertir des adresses IPv4 et IPv6 sous forme binaire en forme texte

SYNOPSIS

#include <arpa/inet.h>

const char *inet_ntop(int af, const void *src,
char *
dst, socklen_t size);

DESCRIPTION

Cette fonction convertit une structure d’adresse réseau src de la famille d’adresse af en une chaîne de caractères. La chaîne résultante, qui est copiée dans le tampon dst, doit être un pointeur non NULL. L’appelant indique le nombre d’octets de la chaîne avec l’argument size.

inet_ntop() étend les possibilités de la fonction inet_ntoa(3) pour gérer plusieurs familles d’adresses. L’utilisation de inet_ntoa(3) est à présent déconseillée au profit de inet_ntop(). Les familles d’adresses suivantes sont supportées dès à présent :
AF_INET

src doit pointer sur une structure struct in_addr (octets stockés dans l’ordre du réseau) qui est convertie en une adresse réseau IPv4 dans le format décimal pointé "ddd.ddd.ddd.ddd". Le tampon dst doit mesurer au minimum INET_ADDRSTRLEN octets.

AF_INET6

src doit pointer sur une structure struct in6_addr (octets stockés dans l’ordre du réseau) qui est convertie dans la représentation la plus appropriée de l’adresse IPv6. Le tampon dst doit mesurer au minimum INET6_ADDRSTRLEN octets.

VALEUR RENVOYÉE

Si elle réussit, inet_ntop() renvoie un pointeur non NULL vers dst. Si une erreur se produit, la fonction renvoie NULL, et errno contient le code d’erreur.

ERREURS

EAFNOSUPPORT

af n’était pas une famille d’adresses valable.

ENOSPC

La chaîne d’adresse convertie devrait être supérieure à la taille donnée par size.

CONFORMITÉ

POSIX.1−2001. Notez que la RFC 2553 définit un prototype où le dernier paramètre, size, est de type size_t. Beaucoup de systèmes suivent cette RFC 2553. Les glibc 2.0 et 2.1 utilisent size_t mais 2.2 et suivantes utilisent socklen_t.

BOGUES

AF_INET6 convertit les adresses IPv4 projetées dans l’espace IPv6 en employant le format IPv6.

EXEMPLE

Consultez inet_pton(3).

VOIR AUSSI

getnameinfo(3), inet(3), inet_pton(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/>; (2003-2006). Florentin Duneau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS