Manpages

NOM

alloc_hugepages, free_hugepages − Allouer ou libérer des pages immenses

SYNOPSIS

void *alloc_hugepages(int key, void *addr, size_t len,
int
prot, int flag);

int free_hugepages(void *addr);

DESCRIPTION

Les appels système alloc_hugepages() et free_hugepages() ont été introduits dans Linux 2.5.36 et retirés à nouveau dans le 2.5.54. Ils n’existaient que sur i386 et ia64 (compilation avec l’option CONFIG_HUGETLB_PAGE). Dans Linux 2.4.20 le numéro d’appel système existe, mais l’appel renvoie toujours ENOSYS.

Sur un i386, le mécanisme matériel de gestion mémoire manipule des pages ordinaires (4 Ko) et des pages immenses (2 à 4 Mo). De même, l’ia64 connaît des pages immenses de diverses tailles. Ces appels système servent à projeter ces pages immenses dans l’espace mémoire du processus ou à les libérer. Les pages immenses sont verrouillées en mémoire et jamais swappées.

Le paramètre key est un identifiant. Lorsqu’il vaut zéro, les pages sont privées et non héritées par les processus descendants. Lorsqu’il est positif, les pages sont partagées avec les autres applications utilisant la même key, et héritées par les processus enfants.

Le paramètre addr de free_hugepages() indique quelle page doit être libérée — il a été renvoyé lors de l’appel alloc_hugepages(). (La mémoire n’est véritablement libérée que lorsque tous ses utilisateurs la relâchent). Le paramètre addr de alloc_hugepages() est un désir que le noyau peut suivre ou non. Les adresses doivent être correctement alignées.

Le paramètre len est la taille du segment désiré. Il doit s’agir d’un multiple de la taille d’une page immense.

Le paramètre prot indique le type de protection du segment. Il s’agit d’une association de PROT_READ, PROT_WRITE, PROT_EXEC.

Le paramètre flag est ignoré, sauf si key est positif. Dans ce cas, si flag vaut IPC_CREAT, alors un nouveau segment de page immense est créé si aucun n’existe avec cette clé. Sinon, l’erreur ENOENT est renvoyé si aucun segment correspondant à la clé n’existe.

VALEUR RENVOYÉE

S’il réussit alloc_hugepages() renvoie l’adresse du segment alloué, et free_hugepages() renvoie zéro. En cas d’erreur, ils renvoient −1 et remplissent errno avec le code d’erreur.

ERREURS

ENOSYS

L’appel système n’est pas supporté par ce noyau.

FICHIERS

/proc/sys/vm/nr_hugepages Nombre de pages immenses configurées. Peut être lu ou écrit.

/proc/meminfo Indique le nombre de pages immenses configurées, et leurs tailles dans les trois variables HugePages_Total, HugePages_Free, Hugepagesize.

CONFORMITÉ

Cet appel système est spécifique à Linux sur processeurs Intel, et ne doit pas être employé dans des programmes destinés à être portables.

NOTES

Ces appels système ont disparu ; ils n’existaient qu’entre Linux 2.5.36 et 2.5.54. Maintenant, le système de fichiers hugetblfs peut être employé à leur place. La mémoire correspondant aux pages immenses (si le processeur les supporte) peut être obtenue par un mmap(2) des fichiers de ce système de fichiers virtuel.

Le nombre maximal de pages immenses peut être indiqué en utilisant l’argument hugepages= au démarrage.

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/>; (2003-2006). Julien Cristau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS