Manpages

NOM

deb−substvars − Variables de substitution de source Debian

SYNOPSIS

substvars

DESCRIPTION

Avant que dpkg−source, dpkg−gencontrol et dpkg−genchanges n’écrivent leurs informations de contrôle (dans le fichier source de contrôle .dsc pour dpkg−source et sur la sortie standard pour dpkg−gencontrol et dpkg−genchanges), ils réalisent quelques substitutions de variables dans le fichier de sortie.

Une substitution de variable est de la forme : ${nom−variable}. Les noms de variable consistent en caractères alphanumériques, traits d’union et « deux points » ; ils commencent par une lettre ou un chiffre. La substitution se fait répétitivement jusqu’à ce qu’il n’en reste aucune à faire ; le texte entier du champ après la substitution est réexaminé pour chercher d’autres substitutions.

Quand toutes les substitutions ont été faites, chaque occurrence de la chaîne ${} (laquelle n’est pas une substitution autorisée) est remplacée par un signe $.

Lorsque le remplacement de variables est effectué sur tous les champs de contrôle, certains de ces champs sont utilisés et nécessaires pendant la constructions alors même que la substitution n’a pas encore pu être effectuée. Cela explique pourquoi il n’est pas possible d’utiliser de variables dans les champs Package, Source et Architecture.

Variable substitution happens on the content of the fields after they have been parsed, thus if you want a variable to expand over multiple lines you do not have to include a space after the newline. This is done implicitly when the field is output. For example, if the variable ${Description} is set to "foo is bar.${Newline}foo is great." and if you have the following field:

Description: foo application
${Description}
.
More text.

It will result in:

Description: foo application
foo is bar.
foo is great.
.
More text.

On peut définir les variables en utilisant l’option commune −V. On peut aussi se servir du fichier debian/substvars (ou tout autre fichier avec l’option −T). Ce fichier est composé de lignes de la forme suivante : nom=valeur. Les espaces résiduels sur chaque ligne, les lignes vides et les lignes qui commencent par un symbole # sont ignorés.

En outre, les variables standard suivantes sont disponibles :

Arch

L’architecture pour laquelle on construit (tirée de dpkg −−print−architecture).

source:Version

La version du paquet source.

source:Upstream−Version

La version amont du paquet source, avec éventuellement l’« epoch » de la version debian.

binary:Version

La version du paquet binaire (qui peut être différente de source:Version dans un binNMU par exemple).

Source−Version

La version du paquet source, selon le fichier changelog. Cette variable est maintenant déconseillée car sa signification est distincte de sa fonction. Utilisez plutôt source:Version ou binary:Version.

Installed−Size

La taille de tous les fichiers installés du paquet. Cette valeur est copiée dans le champ adéquat du fichier « control » ; Quand on fixe cette variable, cela modifie la valeur de ce champ. Quand elle est indéterminée, dpkg−gencontrol use de la commande du −k debian/tmp pour trouver une valeur par défaut.

Extra−Size

L’espace disque supplémentaire utilisé pour l’installation du paquet. Quand on fixe cette variable, on ajoute sa valeur à la valeur de la variable Installed−Size (qu’elle soit définie explicitement ou calculée par défaut) avant que la variable Installed−Size ne soit copiée dans le champ du fichier « control ».

F:fieldname

La valeur du champ fieldname affiché en sortie et qui doit être classiquement en majuscules. Quand on fixe ces variables, cela ne prend effet que là où elles sont effectivement développées.

Format

La version du format du fichier .changes produite par la version des scripts construisant le source. Quand on détermine cette variable, le contenu du champ Format dans le fichier .changes est aussi modifié.

Newline, Space, Tab

Ces variables contiennent chacune le caractère correspondant.

shlibs:dependencyfield

Les variables déterminées de cette façon sont produites par dpkg−shlibdeps.

dpkg:Upstream−Version

La version amont de dpkg.

dpkg:Version

La version complète de dpkg.

Quand une variable est référencée mais n’est pas définie, cela produit un avertissement et une valeur nulle est assumée.

FICHIERS

debian/substvars

La liste des variables de substitution et leurs valeurs.

BOGUES

Le moment où a lieu le remplacement d’un champ par rapport à certaines déterminations de champ affichées sur la sortie standard est plutôt embrouillé.

VOIR AUSSI

dpkg(1), dpkg−genchanges(1), dpkg−gencontrol(1), dpkg−shlibdeps(1), dpkg−source(1).

AUTEUR

Copyright © 1995−1996 Ian Jackson
Copyright © 2000 Wichert Akkerman

Ce programme est un logiciel libre ; voyez la « GNU General Public Licence » version 2 ou supérieure pour le copyright. Il n’y a PAS de garantie.

TRADUCTION

Ariel VARDI <ariel.vardi [AT] freesbee.fr>, 2002. Philippe Batailler, 2006. Nicolas François, 2006. Veuillez signaler toute erreur à <debian−l10n−french [AT] lists.org>.

COMMENTS