Manpages

NOM

chsh − Changer l'interpréteur de commandes initial

SYNOPSIS

chsh [options] [LOGIN]

DESCRIPTION

La commande chsh modifie l'interpréteur de commandes initial (« login shell ») de l'utilisateur qui sera invoqué lors des connexions de l'utilisateur. Un utilisateur normal ne peut changer que l'interpréteur associé à son propre compte. Le superutilisateur peut changer l'interpréteur de commandes initial de n'importe quel compte.

OPTIONS

Les options applicables à la commande chsh sont :

−h, −−help

Afficher un message d'aide et quitter.

−R, −−root RÉP_CHROOT

Appliquer les changements dans le répertoire RÉP_CHROOT et utiliser les fichiers de configuration du répertoire RÉP_CHROOT.

−s, −−shell INTERPRÉTEUR

Nom du nouvel interpréteur de commandes initial (« login shell ») de l'utilisateur. Si ce champ est vide, le système sélectionnera l'interpréteur de commandes initial par défaut.

Quand l'option −s n'est pas sélectionnée, chsh opère de façon interactive, demandant à l'utilisateur quel doit être le nouvel interpréteur de commandes initial (« login shell »). L'utilisateur pourra entrer une nouvelle valeur pour modifier l'interpréteur, ou laisser la ligne blanche pour conserver l'interpréteur actuel. L'interpréteur actuel est indiqué entre crochets ([ ]).

NOTE

La seule restriction placée sur l'interpréteur de commandes initial (« login shell ») est que cette commande doit faire partie de /etc/shells, à moins qu'elle ne soit invoquée par le superutilisateur, qui peut ajouter n'importe quelle valeur. Un compte avec un interpréteur de commandes initial restreint ne peut pas changer son interpréteur. Pour cette raison, il est déconseillé de placer /bin/rsh dans /etc/shells, puisqu'une modification accidentelle vers un interpréteur restreint empêchera alors l'utilisateur de revenir ensuite à l'interpréteur précédent.

FICHIERS

/etc/passwd

Informations sur les comptes des utilisateurs.

/etc/shells

Liste des interpréteurs de commandes initiaux valables.

/etc/login.defs

Configuration de la suite des mots de passe cachés « shadow password ».

VOIR AUSSI

chfn(1), login.defs(5), passwd(5).

COMMENTS