Manpages

NOM

blkid − Trouver ou afficher les attributs de périphérique bloc

SYNOPSIS

blkid −L étiquette | −U UUID

blkid [−dghlv] [−c fichier] [−o format] [−s étiquette]

[−t NOM=valeur] [périphérique ...]

blkid −p [−O position] [−o format] [−S taille] [−s étiquette]

[−n liste] [−u liste] périphérique ...

blkid −i [−o format] [−s étiquette] périphérique ...

DESCRIPTION

Le programme blkid est une interface en ligne de commande pour la bibliothèque libblkid(3). Il peut déterminer le type de contenu (par exemple un système de fichiers ou une partition d’échange) associé à un périphérique bloc et aussi les attributs (sous la forme de couples NOM=valeur) des métadonnées (par exemple l’étiquette LABEL ou l’UUID).

L’utilisation de la commande lsblk(8) est préférable à blkid pour obtenir des renseignements sur les périphériques bloc. lsblk(8) fournit plus de renseignements, un meilleur contrôle sur le formatage de la sortie et ne nécessite pas les droits de superutilisateur pour obtenir de vrais renseignements.

Quand un périphérique est indiqué, seules les marques pour ce périphérique sont affichées. Plusieurs arguments périphérique peuvent être indiqués sur la ligne de commande. Si aucun n’est donné, tous les périphériques indiqués dans /proc/partitions seront affichés, s’ils sont reconnus.

Remarquez que blkid lit les informations directement à partir des périphériques et pour les utilisateurs ordinaires, il renvoie les renseignements non vérifiés du cache. L’utilisation de lsblk −−fs fournit une vue d’ensemble agréable des systèmes de fichiers et périphériques. lsblk(8) est aussi facile d’utilisation dans les scripts. blkid est surtout conçu pour les services système et pour tester la fonctionnalité de libblkid.

blkid a deux modes de fonctionnement : soit il recherche un périphérique avec un couple NOM=valeur donné, soit il affiche les couples NOM=valeur pour un ou plusieurs périphériques indiqués.

OPTIONS

Les arguments taille et position peuvent être suivis de suffixes multiplicatifs comme KiB=1024, MiB=1024*1024, etc., pour GiB, TiB, PiB, EiB, ZiB et YiB (la partie « iB » est facultative, par exemple « K » est identique à « KiB ») ou des suffixes KB=1000, MB=1000*1000, etc., pour GB, TB, PB, EB, ZB et YB.
−c
fichier

Lire dans le fichier plutôt que dans le fichier de cache par défaut (consultez la section FICHIER DE CONFIGURATION pour plus de précisions). Si vous souhaitez utiliser un cache vide (c’est−à−dire ne pas afficher de périphériques examinés auparavant, mais qui ne seraient plus disponibles), utilisez /dev/null.

−d

Ne pas encoder les caractères non imprimables. Les caractères non imprimables sont encodés par les notations ^ et M− par défaut. Remarquez que le format de sortie −o udev utilise un encodage différent qui ne peut pas être désactivé.

−g

Lancer le ramasse−miettes sur le cache blkid pour supprimer les périphériques qui n’existent plus.

−h

Afficher l’aide sur l’utilisation, puis quitter.

−i

Afficher les renseignements de limites (topologie) d’E/S. Le format de sortie export est automatiquement activé. Cette option peut être utilisée avec l’option −p.

−k

Afficher tous les systèmes de fichiers et RAID connus et quitter.

−l

Ne rechercher qu’un périphérique correspondant à la recherche demandée par l’option −t. Si plusieurs périphériques correspondent, le périphérique de priorité la plus haute sera affiché, ou le premier périphérique avec la priorité voulue. Voici les types de périphériques par priorité décroissante : Device Mapper, EVMS, LVM, MD puis les périphériques bloc classiques. Si cette option n’est pas utilisée, blkid affichera tous les périphériques qui correspondent à la recherche.

−L étiquette

Rechercher le périphérique qui utilise cette étiquette de système de fichiers ; c’est équivalent à : −l −o device −t LABEL=étiquette. Cette méthode de recherche est capable d’utiliser de manière fiable les liens symboliques udev du type /dev/disk/by−label (suivant une configuration définie dans /etc/blkid.conf). Évitez d’utiliser directement les liens symboliques car leur utilisation n’est pas sûre sans vérification. L’option −L fonctionne sur des systèmes avec ou sans udev.

Malheureusement, le blkid(8) d’origine d’e2fsprogs utilise l’option −L comme synonyme de −o list. Pour assurer la portabilité, l’utilisation de −l −o device −t LABEL=étiquette et −o list est à préférer dans les scripts à l’option −L.

−n liste

Restreindre les fonctions de détection à la liste séparée par des virgules de types (noms) de superblocs. Les types peuvent être préfixés dans la liste par no pour signifier qu’ils doivent être ignorés. Par exemple :

blkid −p −n vfat,ext3,ext4 /dev/sda1

détecte les systèmes de fichiers VFAT, ext3 et ext4, et

blkid −p −n nominix /dev/sda1

détecte tous les formats gérés sauf les systèmes de fichiers MINIX. Cette option n’est utile qu’avec l’option −p.

−o format

Utiliser le format de sortie indiqué. Remarquez que l’ordre des variables et des périphériques n’est pas fixé. Consultez également l’option −s. Le paramètre format peut prendre une des valeurs suivantes.

full

Afficher toutes les balises (option par défaut).

value

Afficher la valeur des balises.

list

Afficher les périphériques dans un format agréable, ce format d’affichage n’est pas pris en charge en détection bas niveau (−p ou −i).

Ce format d’affichage est obsolète, remplacé par la commande lsblk(8).

device

Afficher seulement le nom de périphérique, ce format d’affichage est toujours activé pour les options −L et −U.

udev

Afficher les couples de clef="valeur" pour les importer facilement dans un environnement udev. Les clefs sont précédées des préfixes ID_FS_ ou ID_PART_.

La sortie udev renvoie l’étiquette ID_FS_AMBIVALENT si plusieurs superblocs sont détectés, et des étiquettes ID_PART_ENTRY_* sont toujours renvoyées pour toutes les partitions, y compris les partitions vides. Ce format de sortie est obsolète.

export

Afficher les couples de clef=valeur pour les importer facilement dans l’environnement. Ce format de sortie est automatiquement activé quand les limites d’E/S (option −i) sont demandées.

Les caractères non imprimables sont encodés par les notations ^ et M− et tous les caractères potentiellement non sûrs sont protégés.

−O position

Détecter à la position donnée (seulement utile avec −p). Cette option peut être utilisée avec l’option −i.

−p

Passer en mode de détection bas niveau de superbloc (en contournant le cache).

Remarquez que la détection bas niveau renvoie aussi des renseignements sur le type de table de partitions (étiquette PTTYPE) et les partitions (étiquettes PART_ENTRY_*).

−s étiquette

Pour chaque périphérique indiqué, n’afficher que les étiquettes qui correspondent à étiquette. L’option −s peut être indiquée plusieurs fois. Si aucune étiquette n’est indiquée, toutes les marques sont affichées pour tous les périphériques indiqués. Pour ne faire que rafraîchir le cache sans afficher de marque, utilisez −s none sans aucune autre option.

−S taille

Remplacer la taille du périphérique ou fichier (seulement utile avec −p).

−t NOM=valeur

Rechercher les périphériques bloc qui possèdent des marques nommées NOM et qui ont pour valeur valeur, puis afficher les périphériques trouvés. Les valeurs usuelles de NOM sont TYPE, LABEL et UUID. S’il n’y a pas de périphérique précisé sur la ligne de commande, tous les périphériques bloc seront analysés ; sinon, seuls les périphériques indiqués par l’utilisateur seront étudiés.

−u liste

Restreindre les fonctions de détection à la liste séparée par des virgules de types d’« utilisation ». Les types d’utilisation gérés sont : filesystem (système de fichiers), raid (RAID), crypto (chiffré) et other (autre). Les types d’utilisation peuvent être préfixés dans la liste par no pour signifier qu’ils doivent être ignorés. Par exemple :

blkid −p −u filesystem,other /dev/sda1

détecte tous les formats de systèmes de fichiers et autres (par exemple les espaces d’échange) et

blkid −p −u noraid /dev/sda1

détecte tous les formats gérés sauf les RAID. Cette option n’est utile qu’avec l’option −p.

−U UUID

Chercher le périphérique qui utilise cet UUID de système de fichiers. Pour plus de précisions, consultez l’option −L.

−V

Afficher le numéro de version, puis quitter.

CODE DE RETOUR

Si la marque indiquée a été trouvée, ou si une des étiquettes des périphériques (indiqués) a été montrée, 0 est renvoyé.

Si la marque indiquée n’a pas été trouvée, ou si aucune étiquette des périphériques (indiqués) n’a pu être identifiée, un code de retour 2 est renvoyé.

Pour les erreurs d’utilisation et autres, un code de retour 4 est renvoyé.

Si un résultat de détection bas niveau ambivalent a été détecté, un code de retour 8 est renvoyé.

FICHIER DE CONFIGURATION

L’emplacement standard du fichier de configuration /etc/blkid.conf peut être remplacé par la variable d’environnement BLKID_CONF. Les options suivantes contrôlent la bibliothèque libblkid.
SEND_UEVENT=yes
|no

Envoyer « uevent » lorsque le lien symbolique /dev/disk/by−{label,uuid,partuuid,partlabel}/ ne correspond pas au LABEL, UUID, PARTUUID ou PARTLABEL du périphérique. yes par défaut.

CACHE_FILE=chemin

Remplacer l’emplacement du fichier de cache. Cette option peut être remplacée par la variable d’environnement BLKID_FILE. /run/blkid/blkid.tab par défaut, ou /etc/blkid.tab sur les systèmes sans répertoire /run.

EVALUATE=méthodes

Définir la ou les méthodes d’évaluation des LABEL et UUID. Actuellement, libblkid gère les méthodes « udev » et « scan ». Plus d’une méthode peut être indiquée dans une liste séparée par des virgules. La valeur par défaut est « udev,scan ». La méthode « udev » utilise les liens symboliques /dev/disk/by−* d’udev et la méthode « scan » analyse tous les périphériques bloc du fichier /proc/partitions.

AUTEUR

blkid a été écrit par Andreas Dilger pour libblkid et amélioré par Theodore Ts’o et Karel Zak.

ENVIRONNEMENT

La configuration LIBBLKID_DEBUG=all active la sortie de débogage.

VOIR AUSSI

libblkid(3), findfs(8), lsblk(8), wipefs(8)

DISPONIBILITÉ

La commande blkid fait partie du paquet util−linux, elle est disponible sur <ftp://ftp.kernel.org/pub/linux/utils/util−linux/>.

TRADUCTION

La traduction de cette page de manuel est maintenue par les membres de la liste <debian−l10n−french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr−extra.

COMMENTS