Manpages

NOM

archpath − Afficher les noms des archives arch (tla ou Bazaar), avec la gestion des branches

SYNOPSIS

archpath
archpath
branch
archpath
branch−−version

DESCRIPTION

archpath est censé tourner dans une copie de travail arch (tla ou Bazaar).

Le cas d’utilisation le plus simple est le suivant : lancer archpath sans paramètre entraîne l’affichage du nom du paquet (archive/categorie−−branche−−version) associé à la copie de travail.

Si un paramètre est passé, il peut être soit branche−−version, auquel cas archpath affiche le nom du paquet correspondant à l’archive actuelle et la catégorie, soit un nom de branche complet (sans « −− »), auquel cas archpath affiche le nom du paquet correspondant dans la même archive, la même catégorie, et à la même version que la copie de travail actuelle.

C’est utile pour la gestion des branches. Par exemple, si vous utilisez Bazaar et que vous voulez créer une branche pour une nouvelle fonctionnalité, vous pouvez utiliser une commande telle que :

baz branch $(archpath) $(archpath new−feature)

Ou si vous voulez marquer votre code actuel comme étant une version 1.0 dans une branche « releases », vous pouvez utiliser une commande telle que :

baz branch $(archpath) $(archpath releases−−1.0)

C’est bien plus commode que d’utiliser « baz tree−version » pour récupérer le nom du paquet puis modifier le résultat manuellement.

AUTEUR

archpath a été écrit par Colin Watson <cjwatson [AT] debian.org>. Comme archpath, cette page de manuel est publiée sous la Licence Publique Générale de GNU, version 2 ou ultérieure.

TRADUCTION

Ce document est une traduction, maintenue à l’aide de l’outil po4a <https://po4a.alioth.debian.org/> par l’équipe de traduction francophone du projet Debian.

Nicolas François, Guillaume Delacour, Cyril Brulebois, Thomas Huriaux et David Prévot ont réalisé cette traduction.

L’équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité. Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet devscripts.

La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable en ajoutant l’option « −L C » à la commande man.

COMMENTS