Available in

(5) (5)/de (5)/es (5)/fr (5)/ja (5)/ko (5)/pt (5)/ru (5)/zh_cn (5)/zh_tw

Contents

NOM

tzfile − Informations de zone horaire.

SYNOPSIS

#include <tzfile.h>

DESCRIPTION

Cette page de manuel décrit la structure des fichiers de zone horaire tels qu’on les trouve couramment dans /usr/lib/zoneinfo ou /usr/share/zoneinfo

Les fichiers d’informations de zone horaire utilisés par tzset(3) commencent par les caractères magiques « TZif » pour les identifier en tant que fichiers d’informations de zone horaire (Time Zone information file). Ces caractères sont suivis de 16 octets réservés pour une utilisation future, suivis de 6 valeurs sur 4 octets de type long, écrites dans l’ordre « standard » des octets (poids fort en premier). Ces valeurs sont, dans l’ordre :
tzh_ttisgmtcnt

Nombre d’indicateurs UTC/local enregistrés dans le fichier.

tzh_ttisstdcnt

Nombre d’indicateurs standard/locale enregistrés dans le fichier.

tzh_leapcnt

Nombre de secondes de rattrapage pour lesquelles des données sont enregistrées dans le fichier.

tzh_timecnt

Nombre d’« instants de transition » pour lesquels des données sont enregistrées dans le fichier.

tzh_typecnt

Le nombre de « types d’heures locales » pour lesquelles des données sont enregistrées dans le fichier (ne doit pas être nul).

tzh_charcnt

Nombre de caractères de « chaînes d’abréviation de zone horaire » enregistrées dans le fichier.

L’en−tête ci−dessus est suivi par les valeurs tzh_timecnt sur 4 octets de type long, triées par ordre croissant. Ces valeurs sont écrites dans l’ordre « standard » des octets. Chacune est utilisée comme un instant de transition (tel que renvoyé par l’appel système time(2)) auquel les règles de calcul de l’heure locale changent. Ensuite, viennent les valeur tzh_timecnt sur un octet de type unsigned char ; chacune indiquant lequel des différents types « d’heure locale » décrits dans le fichier est associé avec l’instant de transition de même rang. Ces valeurs servent d’indice dans une table de structures ttinfo qui apparaissent ensuite dans le fichier. Ces structures sont définies ainsi :

struct ttinfo {
long tt_gmtoff;
int tt_isdst;
unsigned int tt_abbrind;
};

Chaque structure est écrite sous forme d’une valeur de 4 octets, du type long, dans l’ordre standard des octets pour tt_gmtoff, suivie d’une valeur sur 1 octet pour tt_isdst et d’une valeur sur 1 octet pour tt_abbrind. Dans chaque structure, tt_gmtoff indique le nombre de secondes à ajouter à UTC, tt_isdst indique que tm_isdst doit être définie par localtime(3) et que tt_abbrind sert d’index dans la table des caractères d’abréviation de la zone horaire qui suit les structures ttinfo dans le fichier.

Viennent ensuite tzh_leapcnt paires de valeurs 4 octets, écrites dans l’ordre standard des octets. La première valeur de chaque paire donne l’instant (comme fourni par time(2)) auquel s’insère une seconde de rattrapage. La seconde indique le nombre total de secondes de rattrapage à insérer après l’instant donné. Ces paires sont classées en ordre croissant de temps.

Ensuite se trouvent tzh_ttisstdcnt indicateurs standard/locale, chacun enregistré sur un octet. Ils indiquent si les instants de transition associés aux types d’heures locales ont été spécifiés en heure standard ou locale, et servent lorsqu’un fichier de zone horaire permet de manipuler des variables d’environnement de zone horaire à la manière POSIX.

Finalement se trouvent tzh_ttisgmtcnt indicateurs UTC/local, chacun enregistré sur un octet. Ils indiquent si les instants de transition associés aux types d’heures locales ont été spécifiés en heure UTC ou locale, et servent lorsqu’un fichier de fuseau horaire permet de manipuler des variables d’environnement de zone horaire à la manière POSIX.

Localtime utilise la première structure ttinfo en heure standard du fichier (ou simplement la première structure ttinfo s’il n’y en a pas en heure standard), si tzh_timecnt est nul, ou si son paramètre horaire est antérieur à la première transition enregistrée dans le fichier.

NOTES

Cette page de manuel décrit <tzfile.h> de l’archive source de glibc, voir timezone/tzfile.h.

Il semble que timezone utilise tzfile de manière interne, mais glibc refuse de le rendre visible depuis l’espace utilisateur. Ceci probablement parce que les fonctions standardisées sont plus utiles et portables, et de fait documenté par glibc. Il se peut qu’elle ne se trouve dans glibc que pour gérer les données de timezone qui sont maintenue hors de glibc (qui est maintenue par une autre entité).

VOIR AUSSI

time(3), gettimeofday(3), tzset(3), ctime(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; entre 1996 et 2003, puis par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Jean−Luc Coulon (f5ibh) <jean−luc.coulon [AT] wanadoo.fr> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus