Available in

(1) (1)/ca (1)/es (1)/fr (1)/it (1)/pt (1)/zh

Contents

NOM

txt2tags − outil de conversion et de mise au format

SYNOPSIS

txt2tags [OPTION]... [FILE]...

DESCRIPTION

txt2tags est un outil de conversion GPL écrit en Python qui génère des documents en HTML, XHTML, SGML, LaTeX, Man Page, MoinMoin, MagicPoint et PageMaker à partir d’un simple fichier texte avec un minimum de marques.

L’utilisateur a juste besoin de savoir un minimum de marques simples de txt2tags, et comment écrire des fichiers texte. Le programme fait tout le travail, ajoutant les marques compliquées et se débrouillant avec les problèmes du fichier de sortie.

Le même fichier texte peut être converti dans tous les formats cible, sans aucune édition supplémentaire. C’est le rôle de txt2tags : UNE source, des sorties MULTIPLES.

NOTE: le noyau de la version 2.0 de txt2tags a été complètement réécrit. Si vous êtes utilisateur d’une version précédente, vous pouvez être obligé de réécrire une partie de vos vieux documents.

Visitez la page de base du programme à : http://txt2tags.sourceforge.net.

OPTIONS

−−css−sugar

insérer CSS−friendly tags pour les cibles HTML and XHTML

−−css−inside

insérer le contenu du fichier CSS dans l’entête HTML/XHTML

−−dump−config

imprimer toute la configuration trouvée et sortir

−−encoding

choisir l’encodage de la sortie (utf−8, iso−8859−1, etc)

−−gui

appeler l’interface graphique Tk

−h, −−help

imprimer les informations d’aide et sortir

−H, −−no−headers

suppression des informations d’entête, de titre, de pied et sortir

−−headers

montrer les informations d’entête, de titre et de pied (actif par défaut)

−i, −−infile=FILE

choisir FILE comme fichier d’entrée (’−’ pour STDIN)

−−mask−email

masquer les email des robots scanneurs. x [AT] y.z devient <x (a) y z>

−n, −−enum−title

numéroter les titres : 1, 1.1, 1.1.1, etc

−−no−encoding

supprimer la configuration d’encodage

−−no−enum−title

supprimer la numérotation automatique des titres

−−no−infile

supprimer la déclaration de fichier d’entrée

−−no−mask−email

démasque les emails, supprime l’option −−mask−email

−−no−outfile

supprime la déclaration précédente de fichier de sortie

−−no−quiet

imprime les messages supprime l’option −−quiet

−−no−rc

ne pas lire le fichier de configuration utilisateur ~/.txt2tagsrc

−−no−style

supprimer la déclaration de style

−−no−toc

ne pas ajouter de table des matières au document de sortie

−−no−toc−only

supprimer l’option −−toc−only

−o, −−outfile=FILE

générer le fichier de sortie FILE (’−’ pour STDOUT)

−q, −−quiet

mode silencieux, supprime toutes les sorties (sauf les erreurs)

−−rc

lire la configuration utilisateur ~/.txt2tagsrc (actif par défaut)

−−style=FILE

utiliser FILE comme style de document (comme Html CSS)

−t, −−target

choisit le type de document de sortie, options actuelles : html, xhtml, sgml, tex, lout, man, mgp, moin, pm6, txt

−−toc

ajouter la table des matières au document de sortie

−−toc−level=N

mettre le niveau maximum de la table des matières à N

−−toc−only

imprime la table des matières et sort

−v, −−verbose

imprime les message d’information pendant la conversion

−V, −−version

imprime la version du programme et sort

Par défaut la sortie convertie est sauvée dans ’file.<type>’. Utiliser −−outfile pour forcer le nom du fichier de sortie. Si le fichier d’entrée est ’−’, on lit à partir de STDIN. Si le fichier de sortie est ’−’, la sortie se fait sur STDOUT.

STRUCTURE

Le fichier source txt2tags peut comporter trois zones.

Entête

Les trois premières lignes. Elles sont utilisées pour l’identification du document. Si vous n’avez pas besoin de l’entête, vous devez laisser ces trois lignes libres ou utiliser l’option no−header.

Configuration

Démarre à la quatrième ligne. Toutes les lignes ont la forme %!keyword: valeur. Les configurations peuvent aussi être faites par un fichier de configuration ou à la ligne de commande.

Corps

La vraie partie du document. Seule cette partie est obligatoire pour avoir un fichier txt2tags valide.

CONFIGURATION

txt2tags peut être personnalisé de l’extérieur ou de l’intérieur. De l’extérieur par un fichier .txt2tagsrc ou par un fichier importé d’un autre fichier txt2tags. La personnalisation interne est faite par des commandes de configuration spéciales dans le document source. Tous les deux utilisent la même syntaxe :
%!target:

définit la cible principale

%!options(target):

définit les options de chaque cible

%!include: file.t2t

inclut un fichier txt2tags

%!include: ‘‘file.txt‘‘

inclut un fichier texte dans le document

%!include: ’’file.html’’

inclut un fichier tel qu’il est

%!style:

définit un fichier CSS (Cascading Style Sheet) pour les cibles XHTML et HTML ou pour charger des modules dans la cible TEX (par \usepackage)

%!encoding:

choisit l’encodage de la cible (comme iso−8859−1) pour les traductions i18n

%!includeconf:

inclut une configuration à partir d’un fichier externe

%!guicolors:

configuration des couleurs pour l’interface GUI (Tk/Tcl)

%!preproc:

vos filtres personnels (macro) qui seront effectués AVANT le traitement

%!postproc:

vos filtres personnels (macro) qui seront effectués APRES le traitement

REGLES POUR LA CONFIGURATION

les configurations ne sont valides que dans la zone de configuration et sont considérés comme des commentaires dans le corps du document. Une exception est include qui est valide dans le corps.

si le même mot clef apparaît plus d’une fois dans la zone de configuration, le dernier trouvé est celui utilisé. Exceptions : options, preproc et postproc, qui peuvent être cumulatifs.

Une ligne de configuration avec un mot clef invalide est considérée comme du commentaire.

Ces configurations ont priorité sur le fichier .txt2tagsrc, mais pas sur les options de la ligne de commande.

SYNTAXE

Un syntaxe simple de marques est utilisée dans le document source (le fichier texte) pour identifier les structures et la mise au format. Voici la liste complète :

Basique
Entête Les 3 premières lignes su fichier source
Titre = mots =
Titre numéroté + mots +
Paragraphe mots

Enjoliveurs
Gras **mots**
Italique //mots//
Souligné __mots__
Machine à écrire ‘‘mots‘‘

Blocs de texte
Quote <TAB>mots
Liste - mots
Liste numérotée + mots
Liste de définitions : mots
Ligne verbatim ‘‘‘ mots
Zone verbatim ‘‘‘<retour à la ligne> lignes <retour à la ligne>‘‘‘
Ligne brute """ mots
Zone brute """<retour à la ligne> lignes <retour à la ligne>"""
Table | cellule1 | cellule2 | cellule3...

Autres
Ligne de séparation -----------------------...
Ligne plus épaisse =======================...
Liens [label url]
Image [<nom de fichier>.jpg]
Texte brut ""mots""
Commentaire % commentaires

Lire le User Guide de tx2tags (dans le répertoire de la documentation) pour une description détaillée de chaque marque.

EXEMPLES

Considérons que vous avez écrit un fichier marqué ‘file.t2t‘, voyons comment opérer pour la conversion.
Conversion vers HTML dans le fichier file.html

$ txt2tags −t html file.t2t

Même travail, mais en utilisant une redirection

$ txt2tags −t html −o − file.t2t > file.html

Et en ajoutant une table des matières (TDM)

$ txt2tags −t html −−toc file.t2t

Avec une TDM et des titres numérotés

$ txt2tags −t html −−toc −−enum−title file.t2t

Que la TDM

$ txt2tags −−toc−only file.t2t

Utilisation de l’interface graphique

$ txt2tags −−gui file.t2t

Post−conversion avec un filtre externe

$ txt2tags −t html −o− file.t2t | sed −f myfilter.sed > file.html

Test sur une ligne avec entrée à partir de STDIN

$ echo −e "\n**bold**" | txt2tags −t html −H −

TRUCS

Il y a quelques trucs agréables qui font de txt2tags un excellent outil pour la documentation.

Ancres

Les titres peuvent avoir des liens avec des ancres pour vous permettre d’y aller directement, si la cible l’autorise.

Titre = mots =[ancre]
Titre numérotés + mots +[ancre]

Fichiers multiples

txt2tags peut traiter plus d’un fichier à la fois comme : txt2tags *.t2t

MACROS

%%date

Permet d’inclure la date courante, dans le format YYYYMMDD. Un format optionnel peut être défini en utilisant la syntaxe : %%date(format−string).

%%infile

Utilisé pour obtenir des informations sur le fichier source. Une mise au format optionnelle peut être spécifiée par la syntaxe : %%infile(format−string). Un lien utile dans le pied de page comme [voir le fichier source %%infile], ainsi vous pouvez changer le nom du fichier et la référence sera mise à jour.

%%mtime

Donne les informations sur la date de modification du fichier. Il utilise le même format que la macro %%date.

%%outfile

Utilisé pour obtenir des informations sur le fichier converti. Une mise au format optionnelle est spécifiée par la syntaxe %%outfile(format−string). Ainsi pour indiquer "Ceci est le fichier de sortie manpage−fr.man ". Vous pouvez changer le nom du ficher et sa référence sera mise à jour.

%%toc

La macro %%toc spécifie où la TDM va être insérée. Vous pouvez la mettre n’importe où dans le document.

NOTE: %%toc ne sera développée qu’avec l’option −−toc.

AUTEUR

Ecrit et maintenu par Aurelio Jargas <verde [AT] aurelio.net>

Cette page de manuel a été écrite par Jose Inacio Coelho <jic [AT] technologist.com> comme un fichier texte, puis converti au format man par txt2tags!

Traduit par Claude Hiebel <chiebel [AT] free.fr>.

COPYRIGHT

Copyright (C) 2001, 2002, 2003, 2004, 2005 Aurelio Jargas

This is free software; see the source for copying condpuis converti au format man par NO warranty; not even for MERCHANTABILITY or FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus