Available in

(3) (3)/es (3)/fr (3)/ja

Contents

NOM

timegm, timelocal − Fonctions réciproques de gmtime et localtime

SYNOPSIS

#include <time.h>

time_t timelocal(struct tm *tm);

time_t timegm(struct tm *tm);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (voir feature_test_macros(7)) :

timelocal(), timegm() : _BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE

DESCRIPTION

Les fonctions timelocal() et timegm() sont les réciproques de localtime(3) et gmtime(3).

CONFORMITÉ

Ces fonctions sont des extensions non standard de GNU qui sont également présentes sur les BSD. Évitez de les utiliser ; consultez la section NOTES.

NOTES

La fonction timelocal() est équivalente à la fonction standard POSIX mktime(3). Il n’y a aucune raison de l’utiliser.

Afin d’obtenir une version portable de timegm(), positionnez la variable d’environnement TZ à UTC, appelez mktime(3) et restaurez la valeur de TZ. Soit un code similaire à :

#include <time.h>
#include <stdlib.h>

time_t
mon_timegm(struct tm *tm)
{
time_t ret;
char *tz;

tz = getenv("TZ");
setenv("TZ", "", 1);
tzset();
ret = mktime(tm);
if (tz)
setenv("TZ", tz, 1);
else
unsetenv("TZ");
tzset();
return ret;
}

VOIR AUSSI

gmtime(3), localtime(3), mktime(3), tzset(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite par Stéphan Rafin <stephan DOT rafin AT laposte DOT net> en 2002, puis a été mise à jour par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Nicolas François <nicolas.francois [AT] centraliens.net> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus