Available in

(3) (7) (3)/de (3)/es (3)/fr (3)/ja (3)/pt (3)/zh_cn (3)/zh_tw

Contents

NOM

stdio − Bibliothèque standard de fonctions d’entrées−sorties.

SYNOPSIS

#include <stdio.h>

FILE *stdin;
FILE *
stdout;
FILE *
stderr;

DESCRIPTION

Cette bibliothèque standard fournit une interface simple et efficace pour les entrées−sorties avec tampons. Les entrées et les sorties sont projetées dans des flux de données logiques, et les caractéristiques des entrées−sorties physiques sont masquées. Les fonctions et les macros sont présentées rapidement ci−dessous. Des informations supplémentaires sont disponibles dans leurs pages de manuel individuelles.

Un flux est associé avec un fichier externe (qui peut aussi être un dispositif physique) en ouvrant un fichier (ceci peut impliquer la création d’un nouveau fichier). La création d’un fichier déjà existant efface son contenu précédent. Si un fichier supporte les demandes de positionnement (par exemple un fichier sur disque, contrairement à un terminal), alors l’indicateur de position du fichier associé au flux est placé au début du fichier (octet zéro), à moins que le fichier soit ouvert en mode d’ajout. Si le mode d’ajout est utilisé, l’indicateur de position est placé à la fin du fichier. L’indicateur de position est mis à jour après chaque lecture, écriture, ou repositionnement. Toutes les entrées se déroulent comme si les caractères étaient lus par des appels successifs à la fonction fgetc(3). Toutes les sorties ont lieu comme si les caractères étaient envoyés à des appels successifs à la fonction fputc(3).

Un fichier est dissocié d’un flux en fermant le fichier. Les flux de sortie sont vidés (flush) avant que le flux soit dissocié du fichier. Ceci signifie que le contenu des tampons pas encore écrits est transféré dans l’environnement de l’hôte. La valeur d’un pointeur sur un objet FILE (fichier) est indéfinie après la fermeture d’un fichier.

Un fichier peut être réouvert plus tard par le même programme ou par un autre, et son contenu relu ou modifié (si l’on peut placer l’indicateur de positionnement au début). Si la fonction main() se termine, ou si la fonction exit(3) est invoquée, tous les fichiers sont fermés (tous les tampons de sortie sont transférés par fflush) avant la fin du programme. Les autres méthodes d’abandon du programme, telles que abort(3) ne s’occupent pas de fermer proprement les fichiers.

Au démarrage du programme, trois flux de texte sont prédéfinis et n’ont pas besoin d’être ouverts explicitement : l’entrée standard (pour la lecture des données), la sortie standard (pour l’écriture des données), et le flux d’erreur standard (pour les messages de diagnostique). Ces flux sont nommés stdin,stdout et stderr. À l’ouverture, le flux d’erreur n’a pas de tampon, l’entrée standard et la sortie standard ont des tampons complets si et seulement si ils ne se réfèrent pas à un périphérique interactif.

Les flux de sortie qui s’adressent à un périphérique terminal disposent toujours d’un tampon de ligne par défaut. Les caractères sont conservés dans le tampon jusqu’à un saut de ligne, ou jusqu’à ce qu’une lecture soit demandée sur un flux associé au même terminal. Il peut être nécessaire de déclencher intentionnellement l’écriture effective sur le terminal en invoquant fflush(3).

La bibliothèque standard stdio fait partie de la bibliothèque libc et ses routines sont chargées automatiquement par les compilateurs cc(1) et pc(1) si besoin est. Les sections SYNOPSIS des pages de manuel mentionnées plus bas indiquent les fichiers d’en−tête nécessaires, l’allure des déclarations de fonctions, et les variables externes utiles.

Les noms ci−dessous correspondent à des macros. On ne peut pas les réutiliser sans supprimer leur définition précédente avec #undef: BUFSIZ, EOF, FILENAME_MAX, FOPEN_MAX, L_cuserid, L_ctermid, L_tmpnam, NULL, SEEK_END, SEEK_SET, SEEK_CUR, TMP_MAX, clearerr, feof, ferror, fileno, getc, getchar, putc, putchar, stderr, stdin, stdout. Il existe des définitions sous forme de fonctions des macros feof, ferror, clearerr, fileno, getc, getchar, putc, et putchar qui seront utilisées si la définition de la macro est explicitement supprimée.

Liste des fonctions

Image /raid/www/mp/htdocs/___img/fr/man3/stdio1.png

CONFORMITÉ

La bibliothèque stdio est conforme à C89.

VOIR AUSSI

close(2), open(2), read(2), write(2), stdout(3), unlocked_stdio(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; entre 1996 et 2003, puis par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Nicolas François <nicolas.francois [AT] centraliens.net> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus