Available in

(2) (3) (2)/de (2)/es (2)/fr (2)/ja (2)/ko (2)/pl (2)/pt (2)/ru

Contents

NOM

getpagesize − Obtenir la taille des pages mémoire du système

SYNOPSIS

#include <unistd.h>

int getpagesize(void);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (voir feature_test_macros(7)) :

getpagesize() : _BSD_SOURCE || _XOPEN_SOURCE >= 500

DESCRIPTION

La fonction getpagesize() renvoie le nombre d’octets dans une page. Une « page » est ce que l’on considère quand on dit dans la description de mmap(2) que les fichiers sont projetés en unités de la taille d’une page.

La taille d’une page du type de celle utilisée par mmap(2) est obtenue en utilisant

#include <unistd.h>
long sz = sysconf(_SC_PAGESIZE);

(la plupart des systèmes autorisant le synonyme _SC_PAGE_SIZE pour _SC_PAGESIZE), ou

#include <unistd.h>
int sz = getpagesize();

CONFORMITÉ

SVr4, BSD 4.4, SUSv2. Dans SUSv2 l’appel getpagesize() est indiqué comme historique, et dans POSIX.1−2001 il a été abandonné ; HP−UX n’offre pas cet appel. Les applications portables doivent utiliser sysconf(_SC_PAGESIZE) plutôt que cette fonction.

NOTES

Que la routine getpagesize() sous Linux invoque un appel système ou non dépend de l’architecture. Si c’est le cas, elle renvoie la valeur du symbole PAGE_SIZE du noyau, dont la valeur dépend de l’architecture et du modèle de machine. Généralement, on utilise des exécutables binaires qui dépendent de l’architecture mais pas du modèle de machine afin d’avoir une seule distribution binaire par architecture. Ceci signifie qu’un programme utilisateur ne doit pas rechercher la valeur de PAGE_SIZE dans les fichiers d’en-tête lors de la compilation, mais invoquer véritablement un appel système, au moins pour les architectures où cette dépendance existe (comme sun4). En ce sens, libc4, libc5 et glibc 2.0 font erreur car leur version de getpagesize() renvoie une valeur calculée statiquement, et n’invoque pas d’appel système. Tout est arrangé depuis la glibc 2.1.

VOIR AUSSI

mmap(2), sysconf(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; entre 1996 et 2003, puis par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Julien Cristau <jcristau [AT] debian.org> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus