Manpages

NOM

pthread_kill_other_threads_np − Terminer tous les autres threads du processus

SYNOPSIS

#include <pthread.h>

void pthread_kill_other_threads_np(void);

DESCRIPTION

pthread_kill_other_threads_np() n’a d’effet qu’avec l’implémentation LinuxThreads. Avec cette implémentation, l’appel de cette fonction entraîne l’arrêt de tous les threads de l’application, à l’exception du thread appelant. L’état et le mode d’annulation des threads à terminer seront ignorés, et les gestionnaires de nettoyage de ces threads ne seront pas appelés.

CONFORMITÉ

Cette fonction est une extension GNU non standard ; c’est la raison du suffixe « _np » (non portable) dans son nom.

NOTES

La fonction pthread_kill_other_threads_np() est prévue pour être appelée juste avant qu’un thread n’appelle execve(2) ou une fonction similaire. Le but de cette fonction est de contourner une limitation de l’implémentation obsolète LinuxThreads, où les autres threads d’une application ne sont pas automatiquement terminés (comme le requiert POSIX.1−2001) pendant execve(2).

Dans l’implémentation NPTL, pthread_kill_other_threads_np() existe, mais ne fait rien ; il n’y a rien à faire, car l’implémentation fait ce qu’il faut pendant execve(2).

VOIR AUSSI

execve(2), pthread_cancel(3), pthread_setcancelstate(3), pthread_setcanceltype(3), pthreads(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Denis Barbier (2010).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS