Manpages

NAME

hexdiff − un ’visuel diff’ pour les fichiers binaires

SYNOPSIS

hexdiff -V
hexdiff
-h|-?
hexdiff
file1 file2

DESCRIPTION

hexdiff a été crée pour faciliter le débuggage de routines d’écriture de fichiers images (PCX et BMP, comme par hasard). En comparant un fichier kimarche et un fichier que je fabrique, ça va aider :)
hexdiff
affiche, après le lancement, deux fenètres montrant un dump hexadécimal et ascii du début des deux fichiers. Deux barres d’état donnent le nom du fichier, sa taille et l’offset courant. La fenêtre courante est marquée par ’**’ à gauche de l’écran. A l’aide de diverses touches du clavier, vous pouvez vous déplacer simultanément dans les deux fichiers, et le dump vous montrera alors, en vidéo inverse, les octets qui sont différents entre les deux fichiers. Après, hein, c’est à vous d’interpréter...

OPTIONS

-V Pour connaitre la version du machin-bidule.
-h | -?
Ah, il y a un peu de l’aide. Bon à savoir.
-X
Help for debugging your ~/.hexdiffrc, or the rc file parser.

KEYBOARD COMMANDS

x q Quitte le programme. Parfois...
u j U
Remonte d’une ligne (de 16 octets), ou de quatre, dans les deux fichiers.
d k D
Descend d’une ou quatre lignes dans les deux fichiers.
<space>
Descend de plusieurs lignes dans les deux fichiers. Ce nombre étant calculé selon la taille de l’écran, je ne peux le révéler ici.
0 <home>
Reprend au début des deux fichiers.
$
Vous emmène aux environs de juste avant la fin du plus petit des deux fichiers.
g
Propose de saisir un nouvel offset pour les deux fichiers. Attention, cette fonctions a été écrite à la ’Gruik’ et n’est donc pas fiable.
H
Bascule l’affichage des offsets entre le décimal et l’hexadécimal. Le mode initial est configurable.
i
Affichage des informations ’fstat’ sur le fichier sélectionné.
I
Affiche les mêmes informations, mais pour les deux fichiers simultanément.
A
Open the (currently) experimental AsciiViewer. Maybe coredump with no request. <tab> switch as usual.
^O
Ouverture d’un nouveau fichier dans la fenêtre courante. Le "selecteur de fichier" est encore rudimentaire. Utiliser ’Q’ pour annuler, <Enter> pour valider, et ’?’ pour l’aide.
n
Part à la recherche de la prochaine différence entre les deux fichiers.
<tab>
Change la fenètre active. Pour le moment, ça ne sert presque à rien. Ah, non, il parait que ça joue sur le contexte d’autres fonctions. Personne ne m’en a parlé, je ne suis au courant de rien, alors je --->[]
?
"Popupe" une fenètre d’aide reprenant les principales commandes. Pour les autres commandes: un seul slogan, Utsl.

CONFIG FILE

Le fichier de configuration est .hexdiffrc et doit se trouver dans le $HOME de l’utilisateur. Une ligne commençant par un ’#’ est un commentaire. Les lignes vides sont ignorées. Pour plus de détails, consulter le fichier ’hexdiff.rc’ qui devrait se trouver dans l’archive.

SEE ALSO

diff(1), cmp(1)

BUGS

Si vous redimensionnez votre xterm, hexdiff se prend un SIGWINCH, et s’en va probablement visiter le pays des Slashies. Dans la pratique, il en revient très vite.
L’affichage en fin de fichier, si les tailles sont différentes, est parfois un peu déglingué. Mais je vais réparer ça.
Cette page de man n’est pas synchrone avec la réalité virtuelle du code. Car le code évolue plus vite que la réalité. Parfois.

AUTHOR

Thierry Boudet aka tTh qui ’spleytise’ avec vigueur ce petit programme depuis Mars 2002. Pour en savoir un peu plus sur ce logiciel: http://tboudet.free.fr/hexdiff/ et sur moi: http://tontonth.free.fr/plop/

DEDICACE

Ce logiciel est dédié aux kamarades trolleurs de l’équipe HardStory du CULTe, sans qui rien n’est pas faisable. <http://www.culte.org/>;

COMMENTS