Manpages

NOM

cfree − Libérer la mémoire allouée

SYNOPSIS

#include <stdlib.h>

/* Avec SunOS 4 */
int cfree(void *
ptr);

/* Avec la glibc ou avec FreeBSD libcompat */
void cfree(void *
ptr);

/* Avec SCO OpenServer */
void cfree(char *
ptr, unsigned num, unsigned size);

/* Dans Solaris watchmalloc.so.1 */
void cfree(void *
ptr, size_t nelem, size_t elsize);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consultez feature_test_macros(7)) :

cfree() : _BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE

DESCRIPTION

Cette fonction ne devrait jamais être utilisée. Utilisez free(3) à la place.

cfree avec un argument
Dans la glibc, la fonction cfree() est un synonyme de free(3), « ajoutée pour être compatible avec SunOS ».

D’autres systèmes ont d’autres fonctions du même nom. La déclaration se trouve parfois dans <stdlib.h> et parfois dans <malloc.h>.

cfree avec trois arguments
Certaines versions de SCO et de Solaris ont des bibliothèques malloc avec une fonction cfree() à 3 arguments, apparemment par analogie à calloc(3).

Si vous en avez besoin et que vous faites un portage, ajoutez

#define cfree(p, n, s) free((p))

dans votre fichier.

Une question fréquemment posée est : « Puis−je utiliser free(3) pour libérer de la mémoire allouée avec calloc(3), ou bien dois−je utiliser cfree() ? ». La réponse est : utilisez free(3).

Un manuel de SCO dit : « La routine cfree est fournie pour être conforme à la norme iBCSe2 et faciliter les appels de free. Les arguments num et size de cfree ne sont pas utilisés. »

VALEUR RENVOYÉE

La version SunOS de cfree() (qui est un synonyme de free(3)) renvoie 1 si elle réussit et 0 si elle échoue. En cas d’erreur, errno est positionnée à EINVAL : la valeur de ptr n’était pas un pointeur vers un bloc précédemment alloué par l’une des routines de la famille malloc(3).

CONFORMITÉ

La version à trois arguments de cfree() est utilisée par SCO pour être conforme à la norme iBCSe2 : « Intel386 Binary Compatibility Specification, Edition 2 ».

VOIR AUSSI

malloc(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.65 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l’aide de l’outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/>; par l’équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>;.

Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> ;(2004-2006). Florentin Duneau et l’équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS