Available in

(2) (2)/de (2)/es (2)/fr (2)/it (2)/ja (2)/ko (2)/nl (2)/pt (2)/ru

Contents

NOM

uselib − Sélectionner une bibliothèque partagée

SYNOPSIS

#include <unistd.h>

int uselib(const char *library);

DESCRIPTION

L’appel système uselib() permet de charger une bibliothèque partagée qui sera utilisée par le processus appelant. Il prend un chemin de fichier comme argument. L’adresse où charger la bibliothèque est trouvée dans la bibliothèque elle−même. La bibliothèque peut avoir n’importe quel format de binaire reconnu.

VALEUR RENVOYÉE

En cas de réussite, zéro est renvoyé, sinon −1 est renvoyé et errno contient le code d’erreur.

ERREURS

En plus de toutes les erreurs déclenchées par open(2) et mmap(2), les erreurs suivantes peuvent se produire :

EACCES

La bibliothèque indiquée par library n’est pas accessible en lecture ou en écriture, ou l’appelant n’a pas la permission de parcours pour l’un des répertoires du chemin. (Voir aussi path_resolution(7).)

ENFILE

La limite du nombre total de fichiers ouverts sur le système a été atteinte.

ENOEXEC

Le fichier décrit par library n’est pas un exécutable de type connu (par exemple n’a pas le bon nombre magique).

CONFORMITÉ

uselib() est spécifique à Linux et ne devrait pas être employé dans des programmes destinés à être portables.

NOTES

uselib() était utilisé par le code de démarrage d’anciennes versions de libc pour charger les bibliothèques partagées dont les noms se trouvaient dans un tableau dans le binaire.

Depuis libc 4.3.2, le code de démarrage essaie de préfixer ces noms avec "/usr/lib", "/lib" puis "" avant d’abandonner. À partir de la libc 4.3.4, ces noms sont recherchés dans les répertoires listés dans la variable LD_LIBRARY_PATH, et les préfixes "/usr/lib", "/lib" et "/" sont essayés ensuite si la bibliothèque n’a pas été trouvée.

À partir de la libc 4.4.4, seule la bibliothèque « /lib/ld.so » est chargée, afin que cette bibliothèque dynamique puisse charger les autres bibliothèques requises (à nouveau avec cette fonction). Ceci est également valable pour libc5.

glibc2 n’utilise pas cette fonction.

VOIR AUSSI

ar(1), gcc(1), ld(1), ldd(1), mmap(2), open(2), dlopen(3), capabilities(7), ld.so(8)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; entre 1996 et 2003, puis par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Julien Cristau <jcristau [AT] debian.org> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus