Available in

(1) (8) (8)/es (8)/fr (8)/it (8)/ja (8)/ko (8)/pl (8)/tr

Contents

NOM

sulogin − Connexion en mode mono−utilisateur.

SYNOPSIS

sulogin [ −e ] [ −p ] [ −t SECONDES ] [ TTY ]

DESCRIPTION

sulogin est appelé par init(8) quand le système entre en mode mono−utilisateur (conformément à l’entrée d’inittab(5)). Init essaie également d’exécuter sulogin quand le lanceur (par exemple grub(8)) lui passe l’option −b.

L’utilisateur verra s’afficher :

Give root password for system maintenance

(or type Control−D for normal startup):

Si le compte root est verrouillé, aucun mot de passe n’est demandé et sulogin se comporte comme si un mot de passe correct avait été entré.

sulogin sera connecté au terminal en cours ou au périphérique optionnel fourni sur la ligne de commandes (typiquement /dev/console).

Si l’option −t est utilisée, le programme attend le nombre donné de secondes que l’utilisateur réagisse.

Si l’option −p est utilisée, alors l’interpréteur de commande est appelé avec un tiret comme premier caractère dans argv[0]. Ceci indique à l’interpréteur de commande de se comporter comme un interpréteur de commande initial (« login shell ». Ceci n’est pas fait par défaut, et l’interpréteur de commande ne lira pas /etc/profile ou $HOME/.profile au démarrage.

Après que l’utilisateur quitte l’interpréteur de commande mono−utilisateur ou presse Contrôle−D à l’invite de commande, le système continuera à démarrer dans le niveau d’exécution par défaut.

VARIABLES D’ENVIRONNEMENT

sulogin recherche la variable d’environnement SUSHELL ou sushell pour déterminer quel interpréteur de commande démarrer. Si la variable d’environnement n’est pas positionnée, il essaiera d’exécuter l’interpréteur de commande de root précisé dans le fichier /etc/passwd. Si ceci échoue également, il essaiera /bin/sh.

Très pratique en combinaison de l’option −b d’init. Pour démarre le système en mode mono−utilisateur, avec le système de fichiers racine monté en mode lecture/écriture, en utilisant un interpréteur de commandes « sans échec » qui est lié statiquement (cet exemple est valable pour l’invite de démarrage LILO)

boot: linux −b rw sushell=/sbin/sash

MÉTHODES DE SECOURS

sulogin vérifie le mot de passe root en utilisant en premier la méthode standard (getpwnam). Puis, si l’option −e a été spécifiée, sulogin examine ces fichiers directement pour trouver le mot de passe root :

/etc/passwd,
/etc/shadow (si présent)

S’ils sont endommagés ou inexistants, sulogin démarrera un interpréteur de commandes root sans demander de mot de passe. N’utilisez l’option −e que si vous êtes sûr que la console est physiquement protégée contre les accès non autorisés.

AUTEUR

Miquel van Smoorenburg <miquels [AT] cistron.nl>

VOIR AUSSI

init(8), inittab(5).

TRADUCTION

La traduction de cette page de manuel est maintenue par les membres de la liste <debian−l10n−french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr−extra.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus