Available in

(2) (3) (2)/es (2)/fr (2)/ja

Contents

NOM

sigwaitinfo, sigtimedwait − Attente synchrone de signaux.

SYNOPSIS

#include <signal.h>

int sigwaitinfo(const sigset_t *set, siginfo_t *info);

int sigtimedwait(const sigset_t *set, siginfo_t *info,
const struct timespec *
timeout);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (voir feature_test_macros(7)) :

sigwaitinfo(), sigtimedwait() : _POSIX_C_SOURCE >= 199309L

DESCRIPTION

sigwaitinfo() suspend l’exécution du thread appelant jusqu’à ce que l’un des signaux de l’ensemble set soit reçu. (Si l’un des signaux de l’ensemble set est déjà en attente pour le thread appelant, sigwaitinfo() revient immédiatement avec les informations concernant le signal).

sigwaitinfo() retire le signal de l’ensemble des signaux en attente, et renvoie le numéro du signal comme valeur de retour. Si l’argument info n’est pas NULL, alors il sera rempli avec une structure du type siginfo_t (voir sigaction(2)) contenant les informations concernant le signal.

Les signaux reçus via sigwaitinfo() sont délivrés dans l’ordre habituel, voir signal(7) pour plus de détails.

sigtimedwait() opère exactement comme sigwaitinfo() mais elle a un argument supplémentaire, timeout, qui permet de fixer une limite maximale au temps pendant lequel le thread est suspendu. Cet argument est du type :

struct timespec {
long tv_sec; /* secondes */
long tv_nsec; /* nanosecondes */
}

Si les deux champs de cette structure sont nuls, sigtimedwait() revient tout de suite, soit avec des informations sur un signal déjà en attente, soit avec une erreur si aucun signaux de l’ensemble set n’étaient disponibles.

VALEUR RENVOYÉE

S’ils réussissent sigwaitinfo() et sigtimedwait() renvoient un numéro de signal (une valeur supérieure à zéro). S’ils échouent, ils renvoient −1, et errno contient le code d’erreur.

ERREURS

EAGAIN

Aucun signal de l’ensemble set n’a été reçu avant expiration du délai timeout indiqué pour sigtimedwait().

EINTR

L’appel a été interrompu par un gestionnaire de signal ; voir signal(7). (Un signal autre que ceux présents dans l’ensemble set.)

EINVAL

timeout était invalide.

CONFORMITÉ

POSIX.1−2001.

NOTES

En utilisation habituelle, l’appelant bloque les signaux de l’ensemble set au préalable avec un appel sigprocmask(2) (afin que la délivrance des signaux ne se produise pas en dehors de l’appel sigwaitinfo() ou sigtimedwait()) et n’installe pas de gestionnaire pour ces signaux. Dans un programme multithreadé, le signal doit être bloqué dans tous les threads pour empêcher que le signal ne soit délivré à un autre thread que celui exécutant sigwaitinfo() ou sigtimedwait().

L’ensemble des signaux qui sont en attente pour une thread donné est l’union de l’ensemble des signaux spécifiquement en attente pour ce thread et de l’ensemble des signaux en attente pour le processus lui−même (voir signal(7)).

Si plusieurs threads d’un processus sont bloqués dans sigwaitinfo() or sigtimedwait() en attente du ou des mêmes signaux, un seul des threads recevra réellement le signal s’il est fourni au processus (dans son ensemble) ; on ne peut pas savoir quel thread recevra le signal.

POSIX ne spécifie pas le comportement si une valeur NULL est indiquée pour l’argument timeout de sigtimedwait(), permettant par exemple d’avoir le même comportement que celui de sigwaitinfo(), ce qui est le cas sous Linux.

Sous Linux, sigwaitinfo() est une fonction de bibliothèque implémentée au dessus de sigtimedwait().

VOIR AUSSI

kill(2), sigaction(2), signal(2), signalfd(2), sigpending(2), sigprocmask(2), sigqueue(2), sigsetops(3), sigwait(3), signal(7), time(7)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; entre 1996 et 2003, puis par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Julien Cristau <jcristau [AT] debian.org> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus