Available in

(2) (3) (2)/es (2)/fr (2)/ja (2)/ko (2)/pl (2)/pt

Contents

NOM

sched_rr_get_interval − Obtenir l’intervalle SCHED_RR pour le processus indiqué

SYNOPSIS

#include <sched.h>

int sched_rr_get_interval(pid_t pid, struct timespec * tp);

DESCRIPTION

sched_rr_get_interval() remplit la structure timespec pointée par tp avec le « round robin time quantum » du processus identifié par pid.

La structure timespec est déclarée comme suit :

struct timespec {
time_t tv_sec; /* secondes */
long tv_nsec; /* nanosecondes */
};

Si pid vaut zéro, le time quantum du processus en cours est écrit dans *tp. Le processus identifié doit être ordonnancé avec la politique SCHED_RR. Les systèmes POSIX sur lesquels sched_rr_get_interval() est disponible définissent _POSIX_PRIORITY_SCHEDULING dans <unistd.h>.

VALEUR RENVOYÉE

sched_rr_get_interval() renvoie 0 s’il réussit. En cas d’échec, −1 est renvoyé, et errno contient le code d’erreur.

ERREURS

EFAULT

Problème lors de la copie d’information vers l’espace utilisateur.

EINVAL

PID invalide.

ENOSYS

L’appel système n’a pas encore été implémenté (seulement pour les noyaux relativement anciens).

ESRCH

Le processus numéro pid n’existe pas.

CONFORMITÉ

POSIX.1−2001.

NOTES

Notes sur Linux
POSIX ne spécifie aucun mécanisme pour contrôler la taille du « round robin time quantum ». Cependant, Linux fournit une méthode (non portable) pour cela. Le quantum peut être contrôlé en ajustant la valeur de « politesse » du processus (voir setpriority(2)). Assigner une valeur de politesse négative (c’est−à−dire haute) résulte en un quantum de temps plus long ; assigner une valeur de politesse positive (c’est−à−dire basse) résulte en un quantum de temps plus court. Le quantum de temps par défaut est de 0.1 secondes ; l’influence du changement de valeur de politesse sur le quantum a varié suivant les versions du noyau.

VOIR AUSSI

sched_setscheduler(2) décrit les politiques d’ordonnancement sous Linux.

Programming for the real world − POSIX.4 de Bill O. Gallmeister, O’Reilly & Associates, Inc., ISBN 1−56592−074−0

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; entre 1996 et 2003, puis par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Julien Cristau <jcristau [AT] debian.org> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus