Available in

(1) (1)/fr

Contents

NOM

s_time − Programme d’analyse de performances SSL/TLS

SYNOPSIS

openssl s_time [−connect hôte:port] [−www page] [−cert nom_fichier] [−key nom_fichier] [−CApath répertoire] [−CAfile nom_fichier] [−reuse] [−new] [−verify profondeur] [−nbio] [−time secondes] [−ssl2] [−ssl3] [−bugs] [−cipher liste_algorithmes]

DESCRIPTION

La commande s_time implémente un client générique SSL/TLS qui se connecte à un hôte à distance en utilisant SSL/TLS . Elle peut demander une page d’un serveur et inclure le temps de transfert de l’information dans ses mesures de temps. Elle mesure le nombre de connections dans un laps de temps donné, la quantité d’information transférée (s’il y en a), et calcule le temps moyen utilisé pour une connexion.

OPTIONS

−connect hôte:port

Ceci spécifie l’hôte et le port optionnel auquel se connecter.

−www page

Ceci spécifie la page à obtenir sur le serveur. La valeur de ’/’ correspond à la page index.htm[l]. Si ce paramètre n’est pas spécifié, alors s_time effectuera uniquement la poignée de main (« handshake ») pour établir des connexions SSL mais ne transférera pas d’information utile.

−cert nom_certificat

Le certificat à utiliser, s’il est requis par le serveur. Par défaut, aucun certificat n’est utilisé. Le fichier est au format PEM .

−key fichier_clé

Le fichier contenant la clé privée à utiliser. S’il n’est pas spécifié alors le fichier du certificat sera utilisé. Le fichier est au format PEM .

−verify profondeur

La profondeur de vérification à utiliser. Ceci spécifie la taille maximale de la chaîne de certification du serveur et active la vérification du certificat du serveur. Actuellement l’opération de vérification continue après les erreurs de façon à montrer tous les problèmes liés à la chaîne de certification. Par conséquent, la connexion n’échouera jamais à cause d’un échec de la vérification du certificat du serveur.

−CApath répertoire

Le répertoire utilisé pour la vérification du certificat du serveur. Ce répertoire doit être au format « hash », voir verify pour plus d’informations. Il est aussi utilisé pour construire la chaîne de certification du client.

−CAfile fichier

Un fichier contenant des certificats de confiance utilisés durant l’authentification du serveur et quand on essaie de créer la chaîne de certification du client.

−new

Effectue la mesure du temps en utilisant un nouvel identifiant de session pour chaque connexion. Si ni −new ni −reuse ne sont spécifiées, elles sont toutes deux mises par défaut et exécutées en séquence.

−reuse

Effectue la mesure du temps en utilisant le même identifiant de session ; ceci peut être utilisé pour tester le fonctionnement de la mise en cache des sessions. Si ni −new ni −reuse ne sont spécifiées, elles sont toutes deux mises par défaut et exécutées en séquence.

−nbio

Active les entrées−sorties non-bloquantes.

−ssl2, −ssl3

Ces options désactivent l’utilisation de certains protocoles SSL ou TLS . Par défaut, la poignée de main initiale utilise une méthode qui devrait être compatible avec tous les serveurs et leur permet d’utiliser SSL v3, SSL v2 ou TLS comme approprié. Le programme de test des performances n’est pas riche en options pour utiliser ou non des protocoles comme le programme s_client(1) et pourrait ne pas pouvoir se connecter à tous les serveurs.

Malheureusement il y a beaucoup d’anciens serveurs en utilisation qui ne gèrent pas cette technique et échoueront à la connexion. Certains serveurs fonctionnent uniquement si TLS est désactivé avec l’option −ssl3 ; d’autres ne gèrent que SSL v2 et peuvent avoir besoin de l’option −ssl2.

−bugs

Il y a plusieurs bogues connus dans les implémentations SSL et TLS . L’ajout de cette option permet de contourner certains problèmes.

−cipher liste_algorithmes

Ceci permet de modifier la liste d’algorithmes envoyée par le client. Bien que le serveur détermine quelle suite d’algorithmes est utilisée, il devrait prendre le premier algorithme supporté dans la liste envoyée par le client. Consultez la commande ciphers(1) pour plus d’informations.

−time secondes

Spécifie pendant combien de temps (en secondes) s_time doit établir des connexions et optionnellement transférer des informations à partir d’un serveur. La performance du serveur et du client ainsi que la vitesse du lien déterminent le nombre de connexions que s_time peut établir.

NOTES

s_client peut être utilisé pour mesurer la performance d’une connexion SSL . La commande suivante est typiquement utilisée pour se connecter à un serveur SSL HTTP (https utilise le port 443) et obtenir la page par défaut :

 openssl s_time −connect nom_serveur:443 −www / −CApath votre_rep −CAfile votre_fichier.pem −cipher algorithme_commun [−ssl3]

’algorithme_commun’ est un algorithme sur lequel client et serveur peuvent s’accorder, voir la commande ciphers(1) pour plus de détails.

Il peut y avoir plusieurs raison à l’échec de la poignée de main, s’il n’y a rien d’évident, comme l’absence de certificat de client, alors les options −bugs, −ssl2 et −ssl3 peuvent être essayées au cas où il s’agirait d’un serveur bogué. En particulier vous devriez essayer ces options avant de soumettre un rapport de bogue à une liste de diffusion OpenSSL.

Un problème fréquent lorsqu’on essaie de faire fonctionner un certificat client est qu’un client web se plaint qu’il n’y a pas de certificat ou qu’il fournit un choix parmi une liste vide. Normalement c’est parce que le serveur n’envoie pas l’autorité de certification aux clients dans sa « liste d’autorités de certification acceptables » quand il requiert un certificat. En utilisant s_client(1), la liste d’autorités de certification peut être observée et vérifiée. Cependant certains serveurs requiert uniquement l’authentification du client après qu’une URL spécifique soit demandée. Pour obtenir la liste dans ce cas, il est nécessaire d’utiliser l’option −prexit de s_client(1) et d’envoyer une requête HTTP pour une page appropriée.

Si un certificat est spécifié sur la ligne de commandes en utilisant l’option −cert, il ne sera pas utilisé à moins que le serveur spécifié requiert un certificat client. Par conséquent, la simple utilisation d’un certificat client sur la ligne de commandes ne garantit pas que le certificat fonctionne.

BOGUES

Ce programme n’a pas toutes les options du programme s_client(1) pour activer ou désactiver des protocoles, vous ne pouvez pas mesurer les performances de tous les protocoles avec tous les serveurs.

L’option −verify devrait réellement quitter si la vérification du serveur échoue.

VOIR AUSSI

s_client(1), s_server(1), ciphers(1)

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite par Guillaume Quesnel en 2008 et est maintenue par la liste <debian−l10n−french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages-fr-extra.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus