Available in

(1) (1)/fr

Contents

NOM

pkcs8 − Utilitaire de conversion de clé privée PKCS#8

SYNOPSIS

openssl pkcs8 [−topk8] [−inform PEM|DER] [−outform PEM|DER] [−in nom_fichier] [−passin param] [−out nom_fichier] [−passout param] [−noiter] [−nocrypt] [−nooct] [−embed] [−nsdb] [−v2 alg] [−v1 alg] [−engine id]

DESCRIPTION

La commande pkcs8 traite des clés privées au format PKCS#8. Elle traite aussi bien le format PKCS#8 non encodé PrivateKeyInfo et EncryptedPrivateKeyInfo, avec certains algorithmes PKCS#5 (v1.5 et v2.0) et PKCS#12.

OPTIONS DE LA COMMANDE

−topk8

Par défaut, une clé privée PKCS#8 est attendue à l’entrée et une clé privée au format traditionnel est produite. Avec l’option −topk8, la situation est inversée : une clé privée au format traditionnel est lue et une clé au format PKCS#8 sera produite.

−inform DER|PEM

Ceci spécifie le format d’entrée. Si une clé au format PKCS#8 est attendue à l’entrée, une version encodée DER ou PEM de la clé PKCS#8 est acceptée. Autrement, une clé privée au format traditionnel encodée DER ou PEM est prise.

−outform DER|PEM

Spécifie le format de sortie. Les options ont la même signification que pour l’option −inform.

−in nom_fichier

Ceci spécifie le nom du fichier d’entrée à partir duquel la clé sera lue. Par défaut, la clé est lue depuis l’entrée standard si cette option est omise. Si la clé est chiffrée, un mot de passe sera demandé à l’invite de commande.

−passin param

la source de mot de passe d’entrée. Pour plus d’informations concernant le format de param, référez−vous à la section PHRASE DE PASSE EN PARAMÈTRE d’openssl(1).

−out nom_fichier

Ceci spécifie le nom du fichier de sortie où la clé sera écrite, sinon la sortie standard sera utilisée par défaut. Si des options de chiffrement sont spécifiées, alors une phrase de passe sera demandée. Le fichier de sortie ne doit pas être le même que le fichier d’entrée.

−passout param

la source de mot de passe pour le fichier de sortie. Pour plus d’informations concernant le format de param, référez−vous à la section PHRASE DE PASSE EN PARAMÈTRE d’openssl(1).

−nocrypt

Les clés PKCS#8 générées ou reçues en entrée sont normalement une structure PKCS#8 EncryptedPrivateKeyInfo et utilisent un algorithme de chiffrement utilisant un mot de passe approprié. Avec cette option, une structure PrivateKeyInfo non chiffrée est attendue ou générée. Cette option ne chiffre pas les clés privées et devrait être utilisée uniquement si c’est nécessaire. Certains programmes comme certaines versions du logiciel certifiant du code Java utilisaient des clés privées non chiffrées.

−nooct

Cette option génère une clé privée RSA dans un format déficient que certains programmes utilisent. Plus spécifiquement, une clé privée doit être fournie dans une OCTET STRING mais certains programmes incluent la structure même sans l’inclure dans une OCTET STRING .

−embed

Cette option génère une clé privée DSA dans un format déficient que certains programmes utilisent. Plus spécifiquement, une clé privée doit être fournie dans une OCTET STRING mais certains programmes incluent la structure même sans l’inclure dans une OCTET STRING .

−nsdb

Cette option génère des clés DSA dans un format déficient compatible avec les bases de données de clés privées Netscape. La structure PrivateKey contient une SEQUENCE comprenant les clés publiques et privées respectivement.

−v2 alg

Cette option active l’utilisation des algorithmes PKCS#5 v2.0. Habituellement les clés privées PKCS#8 sont chiffrées avec un algorithme à base de mots de passe nommé pbeWithMD5AndDES−CBC qui utilisent un chiffrement DES à 56 bits, qui était l’algorithme de chiffrement le plus fort pris en charge par PKCS#5 v1.5. En utilisant l’option −v2, des algorithmes PKCS#5 v2.0 sont utilisés, comme le triple DES à 168 bits ou encore RC2 à 128 bits. Toutefois peu d’implémentations supportent PKCS#5 v2.0 à ce jour. Si vous utilisez des clés privées uniquement avec OpenSSL, ceci n’importe pas.

L’argument alg est l’algorithme de chiffrement à utiliser, qui peut être entre autres des, des3 et rc2. L’utilisation de des3 est recommandé.

−v1 alg

Cette option spécifie l’algorithme PKCS#5 v1.5 ou PKCS#12 à utiliser. Une liste complète des algorithmes possibles est incluse ci-dessous.

−engine id

spécifie un moteur (en utilisant son identifiant unique id) qui indique à req d’essayer d’obtenir une référence fonctionnelle pour le moteur spécifié, et l’initialiser si nécessaire. Le moteur sera ensuite utilisé par défaut pour tous les algorithmes disponibles.

NOTES

La version chiffrée PEM d’un fichier PKCS#8 utilise les lignes suivantes au début et à la fin :

 −−−−−BEGIN ENCRYPTED PRIVATE KEY−−−−−
 −−−−−END ENCRYPTED PRIVATE KEY−−−−−

La version non chiffrée utilise :

 −−−−−BEGIN PRIVATE KEY−−−−−
 −−−−−END PRIVATE KEY−−−−−

Les clés privées utilisant des algorithmes PKCS#5 v2.0 avec un nombre d’itérations élévées sont plus sûres que celle utilisant les formats traditionnels compatible SSLeay. Ainsi, si on considère importante cette sécurité supplémentaire, les clés devraient être converties.

Le chiffrement par défaut est de seulement 56 bits car c’est l’encodage que la plupart des implémentations de PKCS#8 récentes gèrent.

Certains logiciels utilisent des algorithmes PKCS#12 de chiffrement à base de mots de passe avec des clés privées au format PKCS#8 : celles-ci sont gérées automatiquement, mais il n’existe pas d’option pour les produire.

Il est possible d’écrire des clés privées chiffrées au format DER dans un format PKCS#8 car les détails du chiffrement sont inclus au niveau ASN1 alors que le format traditionnel les inclut au niveau PEM .

Les algorithmes PKCS#5 v1.5 et PKCS#12.

Certains algorithmes peuvent être utilisés avec l’option −v1, y compris PKCS#5 v1.5 et PKCS#12. Ils sont décrits d’avantage ci-dessous.
PBE−MD2−DES PBE−MD5−DES

Ces algorithmes sont inclus dans la spécification PKCS#5 v1.5 originale. Ils offrent seulement 56 bits de protection comme ils utilisent le DES tous les deux.

PBE−SHA1−RC2−64 PBE−MD2−RC2−64 PBE−MD5−RC2−64 PBE−SHA1−DES

Ces algorithmes ne sont pas mentionnés dans la spécification originale PKCS#5 v1.5 mais ils utilisent le même algorithme de dérivation de la clé et sont gérés par quelques logiciels. Ils ont été cités dans PKCS#5 v2.0 et utilisent soit un RC2 à 64 bit soit un DES à 56 bit.

PBE−SHA1−RC4−128 PBE−SHA1−RC4−40 PBE−SHA1−3DES PBE−SHA1−2DES
PBE−SHA1−RC2−128 PBE−SHA1−RC2−40

Ces algorithmes utilisent l’algorithme de chiffrement à base de mots de passe PKCS#12 et permettent l’utilisation des algorithmes de chiffrement fort comme le triple DES ou le RC2 à 128 bits.

EXEMPLES

Convertir une clé privée du format traditionnel vers PKCS#5 v2.0 en utilisant le triple DES  :

 openssl pkcs8 −in key.pem −topk8 −v2 des3 −out enckey.pem

Convertir une clé privée PKCS#8 en utilisant un algorithme compatible PKCS#5 1.5 ( DES ) :

 openssl pkcs8 −in key.pem −topk8 −out enckey.pem

Convertir une clé privée vers PKCS#8 en utilisant un algorithme compatible PKCS#12 (3DES) :

 openssl pkcs8 −in key.pem −topk8 −out enckey.pem −v1 PBE−SHA1−3DES

Lire une clé privée DER non chiffrée au format PKCS#8 :

 openssl pkcs8 −inform DER −nocrypt −in key.der −out key.pem

Covertir une clé privée d’un format PKCS#8 quelconque vers le format traditionnel :

 openssl pkcs8 −in pk8.pem −out key.pem

NORMES

Des jeux de test de cette implémentation de PKCS#5 v2.0 ont été postés sur la liste pkcs-tng en utilisant le triple DES , DES ou RC2 avec un nombre d’itérations élevé. Plusieurs personnes ont confirmé qu’ils pouvaient déchiffrer les clés privées produites et ainsi on peut supposer que l’implémentation PKCS#5 v2.0 est suffisamment correcte au moins concernant ces algorithmes.

Le format des clés privées PKCS#8 DSA (entre autres) n’est pas bien documenté, étant caché dans PKCS#11 v2.01, section 11.9. Le format PKCS#8 DSA par défaut d’OpenSSL pour les clés privées respecte ce standard.

BOGUES

Il devrait y avoir une option qui affiche l’algorithme de chiffrement utilisé et d’autres détails comme le nombre d’itérations.

Le format par défaut des clés privées pour OpenSSL devrait être PKCS#8 avec triple DES et PKCS#5 v2.0. Pour assurer la compatibilité avec quelques-uns des utilitaires, l’ancien format est maintenu actuellement.

VOIR AUSSI

dsa(1), rsa(1), genrsa(1), gendsa(1)

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite par stolck en 2002 et est maintenue par la liste <debian−l10n−french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages-fr-extra.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus