Available in

(1) (1)/fr (1)/pl

Contents

NOM

openssl − Outil en ligne de commande d’OpenSSL

SYNOPSIS

openssl commande [ options_commande ] [ params_commande ]

openssl [ list-standard-commands | list-message-digest-commands | list-cipher-commands ]

openssl no− XXX [ options ]

DESCRIPTION

OpenSSL est une boîte à outils cryptographique qui implémente les protocoles réseau Secure Sockets Layer ( SSL v2/v3, Couche de sockets sécurisés) et Transport Layer Security ( TLS v1, sécurité pour la couche de transport) ainsi que les standards cryptographiques liés dont ils ont besoin.

Le programme openssl est un outil en ligne de commande qui permet d’utiliser les différentes fonctions cryptographiques de la bibliothèque crypto d’OpenSSL à partir du shell. Il peut être utilisé pour

 o  La création de paramètres des clefs RSA, DH et DSA
 o  La création de certificats X.509, CSRs et CRLs
 o  Le calcul de condensés de messages
 o  Le chiffrement et le déchiffrement
 o  Le test de clients et serveurs SSL/TLS
 o  La gestion de courriers S/MIME signés ou chiffrés

RÉSUMÉ DES COMMANDES

Le programme openssl fournit une variété de commandes (commande dans le SYNOPSIS ci-dessus), dont chacune possède de nombreuses options et arguments. (options_commande et params_commande dans la SYNOPSIS ).

Les pseudo-commandes list-standard-commands, list-message-digest-commands et list-cipher-commands génèrent une liste (une entrée par ligne) des noms de toutes les commandes standards, commandes de condensés de messages ou commandes de chiffrement, respectivement, qui sont disponibles dans le présent utilitaire openssl.

La pseudo-commande no− XXX teste si une commande du nom donné existe. Si aucune commande nommée XXX n’existe, la valeur de retour est 0 (succès) et no− XXX est affiché ; sinon la valeur de retour est 1 et XXX est affiché. Dans les deux cas, la sortie est dirigée vers stdout (NdT : Sortie standard) et le flux stderr n’est pas utilisé. Les paramètres en ligne de commande supplémentaires sont ignorés. Comme pour chaque algorithme de chiffrement, il existe une commande portant le même nom, ceci fournit aux scripts shell une façon simple de tester la disponibilité d’algorithmes de chiffrement dans le programme openssl. (no− XXX n’est pas capable de détecter des pseudo-commandes telles que quit, list−...−commands ou no− XXX elle−même)

COMMANDES STANDARDS

asn1parse

Traitement d’une séquence ASN .1.

ca

Gestion des Autorité de Certification ( CA )

ciphers

Détermination de la description des suites de chiffrements.

crl

Gestion des listes de certificats révoqués ( CRL )

crl2pkcs7

Conversion CRL vers PKCS#7.

dgst

Calcul de condensés de messages.

dh

Gestion des paramètres Diffie-Hellman. Rendu obsolète par dhparam.

dsa

Gestion de données DSA .

dsaparam

Production de paramètres DSA .

enc

Chiffrement.

errstr

Conversion numéro d’erreur vers descriptif textuel.

dhparam

Production et gestion de paramètres Diffie-Hellman.

gendh

Production de paramètres Diffie-Hellman. Rendu obsolète par dhparam.

gendsa

Production de paramètres DSA .

genrsa

Production de paramètres RSA .

ocsp

Utilitaire pour le protocole de vérification en ligne de certificats.

passwd

Production de mots de passe hashés.

pkcs12

Gestion de données PKCS#12.

pkcs7

Gestion de données PKCS#7.

rand

Production d’octets pseudo−aléatoires.

req

Gestion des demande de chiffrement de certificats X.509 ( CSR ).

rsa

Gestion de données RSA .

rsautl

Utilitaire RSA pour signer, vérifier, chiffrer, et déchiffrer.

s_client

Ceci fournit un client SSL/TLS générique qui peut établir une connexion transparente avec un serveur distant parlant SSL/TLS . Étant seulement prévu pour du test, il n’offre qu’une interface fonctionnelle rudimentaire tout en utilisant en interne la quasi−totalité des fonctionnalités de la bibliothèque ssl d’OpenSSL.

s_server

Ceci fournit un serveur SSL/TLS générique qui accepte des connexions provenant de clients qui parlent SSL/TLS . Étant seulement prévu pour du test, il n’offre qu’une interface fonctionnelle rudimentaire tout en utilisant en interne la quasi−totalité des fonctionnalités de la bibliothèque ssl d’OpenSSL. Il fournit à la fois son propre protocole orienté commandes en ligne pour le test de fonctions SSL et la possibilité de répondre simplement à des demandes HTTP pour émuler un serveur internet qui gère SSL/TLS .

s_time

Minuterie de connexion SSL

sess_id

Gestion des données de session SSL .

smime

Traitement de courriers S/MIME.

speed

Mesure la vitesse de l’algorithme.

verify

Vérification de certificats X.509.

version

Information sur la version d’OpenSSL.

x509

Gestion de données pour les certificats X.509.

COMMANDES DE CONDENSÉ DE MESSAGE

md2

Condensé MD2

md5

Condensé MD5

mdc2

Condensé MDC2

rmd160

Condensé RMD−160

sha

Condensé SHA

sha1

Condensé SHA−1

sha224

Condensé SHA−224

sha256

Condensé SHA−256

sha384

Condensé SHA−384

sha512

Condensé SHA−512

COMMANDES D’ ENCODAGE ET DE CHIFFREMENT

base64

Encodage Base64

bf bf-cbc bf-cfb bf-ecb bf-ofb

Algorithme de chiffrement Blowfish

cast cast-cbc

Algorithme de chiffrement CAST

cast5−cbc cast5−cfb cast5−ecb cast5−ofb

Algorithme de chiffrement CAST5

des des-cbc des-cfb des-ecb des-ede des-ede-cbc des-ede-cfb des-ede-ofb
des-ofb

Algorithme de chiffrement DES

des3 desx des−ede3 des−ede3−cbc des−ede3−cfb des−ede3−ofb

Algorithme de chiffrement Triple DES

idea idea-cbc idea-cfb idea-ecb idea-ofb

Algorithme de chiffrement IDEA

rc2 rc2−cbc rc2−cfb rc2−ecb rc2−ofb

Algorithme de chiffrement RC2

rc4

Algorithme de chiffrement RC4

rc5 rc5−cbc rc5−cfb rc5−ecb rc5−ofb

Algorithme de chiffrement RC5

PHRASE DE PASSE EN PARAMÈTRE

Plusieurs commandes acceptent des mot de passe en paramètre, typiquement en utilisant −passin et −passout pour les mots de passe d’entrée et de sortie respectivement. Ceux-ci permettent d’obtenir le mot de passe à partir de plusieurs sources. Les deux options prennent un seul argument dont le format est décrit ci-dessous. Si aucun paramètre de mot de passe n’est donné alors qu’un mot de passe est nécessaire, le mot de passe sera demandé à l’utilisateur : typiquement, cette requête est lancée sur le terminal avec l’écho désactivé (NdT : pas d’affichage des caractères tapés).
pass:motdepasse

Le mot de passe utilisé est motdepasse. Comme le mot de passe est visible à des utilitaires externes (tels que « ps » sous Unix), cette forme ne devrait être employée lorsque la sécurité n’est pas importante.

env:var

Obtenir le mot de passe de la variable d’environnement var. Comme l’environnement d’autres processus est visible sur certaines plates-formes (par exmeple avec ps sous certaines versions d’Unix) cette option devrait être utilisé avec précaution.

file:chemin

La première ligne de chemin est le mot de passe. Si le même chemin est donné pour les paramètres −passin et −passout, alors la première ligne sert pour le mot de passe d’entrée et la suivante pour celui de sortie. chemin n’est pas obligatoirement un fichier régulier : il peut par exemple faire référence à un périphérique logique ou encore un tuyau nommé.

fd:nombre

lire le mot de passe depuis le descripteur de fichier numéro nombre. Ceci peut par exemple être utile pour envoyer les données via un tuyau.

stdin

lire le mot de passe sur l’entrée standard.

VOIR AUSSI

asn1parse(1), ca(1), config(5), crl(1), crl2pkcs7(1), dgst(1), dhparam(1), dsa(1), dsaparam(1), enc(1), gendsa(1), genrsa(1), nseq(1), openssl(1), passwd(1), pkcs12(1), pkcs7(1), pkcs8(1), rand(1), req(1), rsa(1), rsautl(1), s_client(1), s_server(1), s_time(1), smime(1), spkac(1), verify(1), version(1), x509(1), crypto(3), ssl(3)

HISTORIQUE

La page de manuel openssl(1) est apparue dans la version 0.9.2 d’OpenSSL. Les pseudo-commandes list− XXX −commands ont été ajoutées pour la version 0.9.3 d’OpenSSL. La pseudo-commande no− XXX a été ajoutée pour la version 0.9.5a d’OpenSSL. Pour les informations sur la disponibilité des autres commandes, consultez les pages de manuel correspondantes.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite par stolck en 2002 et est maintenue par la liste <debian−l10n−french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages-fr-extra.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus