Available in

(1) (8) (1)/es (8)/es (8)/fr (8)/hu (1)/ja (8)/ja (8)/pl (8)/ru (1)/zh_cn (1)/zh_tw

Contents

NOM

ld.so, ld−linux.so − Chargeur et éditeur de liens dynamique.

DESCRIPTION

Le programme ld.so trouve et charge les bibliothèques partagées nécessaires pour un programme, prépare son démarrage, et le lance. À moins que l’option −static n’ait été indiquée sur la ligne de commande de ld durant la compilation, un binaire Linux n’est pas autonome et nécessite une édition de liens dynamique pendant son lancement.

Les bibliothèques partagées nécessaires à un programme sont recherchées consécutivement dans les endroits suivants :

o

En utilisant la variable d’environnement LD_LIBRARY_PATH (LD_AOUT_LIBRARY_PATH pour le format a.out), sauf si l’exécutable est un binaire setuid ou setgid, auquel cas elle est ignorée.

o

Depuis le fichier cache /etc/ld.so.cache qui contient une liste compilée de bibliothèques candidates trouvées lors des exécutions précédentes dans les chemins de recherche.

o

Dans les répertoires par défaut /lib, puis /usr/lib.

OPTIONS EN LIGNE DE COMMANDE

−−list

Liste les dépendances et leurs résolutions.

−−verify

Vérifie que le programme est lié dynamiquement et que l’éditeur de liens peut le traiter.

−−library−path CHEMIN

Surcharge la variable d’environnement LD_LIBRARY_PATH (voir plus bas).

−−ignore−rpath LISTE

Ignorer les informations RPATH et RUNPATH dans les objets de la LISTE. Cette option a été supportée par la glibc2 pendant environ une heure. Puis elle a été renommée en :

−−inhibit−rpath LISTE

ENVIRONNEMENT

LD_LIBRARY_PATH

Comme la variable d’environnement PATH, cette variable contient une liste de répertoires séparés par des deux−points. Les bibliothèques au format ELF sont recherchées à l’exécution dans ces répertoires.

LD_PRELOAD

Une liste de bibliothèques ELF (séparées par des blancs) spécifiques à l’utilisateur, à charger avant les autres bibliothèques. Ceci permet de surcharger sélectivement les fonctions des autres bibliothèques partagées. Pour les binaires ELF setuid et setgid, seules les bibliothèques setgid des répertoires standards seront chargées.

LD_TRACE_LOADED_OBJECTS

Lorsqu’elle est présente, le programme liste ses dépendances dynamiques comme s’il était lancé par ldd, au lieu de s’exécuter normalement.

LD_BIND_NOW

Si elle est présente, l’éditeur de liens résoudra tous les symboles au démarrage du programme au lieu de repousser la résolution des noms de fonctions au moment de leur première référence.

LD_BIND_NOT

Ne pas mettre à jour les tables GOT (« global offset table ») et PLT («procedure linkage table ») après une résolution de symbole.

LD_AOUT_LIBRARY_PATH

Comme la variable d’environnement PATH, cette variable contient une liste de répertoires séparés par des deux−points. Les bibliothèques au format a.out sont recherchées au démarrage dans ces répertoires.

LD_AOUT_PRELOAD

Le nom d’une bibliothèque a.out spécifique à l’utilisateur, à charger après les autres bibliothèques. Ceci permet de surcharger sélectivement les fonctions des autres bibliothèques partagées.

LD_NOWARN

Supprimer les avertissements à propos des bibliothèques a.out incompatibles avec les numéros de versions mineures antérieures.

LD_WARN

Si la chaîne est non vide, avertir si un symbole n’est pas résolu.

LD_KEEPDIR

Ne pas ignorer le répertoire dans les noms de bibliothèques a.out. Cette option est très déconseillée.

LD_DEBUG

Afficher de nombreuses informations de débogage de l’éditeur dynamique. Si elle vaut all, afficher tous les messages d’information, si elle vaut help, afficher un message d’aide à propos des catégories que peuvent valoir cette variable d’environnement.

LD_DEBUG_OUTPUT

Fichier où la sortie de LD_DEBUG devrait être envoyée. Par défaut, c’est la sortie standard. LD_DEBUG_OUTPUT est ignorée pour les binaires setuid ou setgid.

LD_VERBOSE

S’il s’agit d’une chaîne non vide, afficher les informations sur la version des objets pour lesquels on demande des informations sur le programme (si LD_TRACE_LOADED_OBJECTS a été configurée, ou si les options −−list ou −−verify ont été données à l’éditeur de liens dynamique).

LD_PROFILE

Object partagé à profiler

LD_PROFILE_OUTPUT

Fichier où la sortie de LD_PROFILE doit être redirigée. Par défaut, c’est la sortie standard. LD_PROFILE_OUTPUT est ignorée pour les binaires setuid ou setgid.

LD_ASSUME_KERNEL

Chaque objet partagé dynamiquement (ou bibliothèque dynamique, ou DSO : « Dynamic Shared Object ») peut indiquer à l’éditeur de liens dynamique de la glibc quelle est la version minimale de l’ABI du système est nécessaire. Cette information est codée dans une section de note ELF souvent appelée « .note.ABI−tag ». Ceci permet de déterminer quelle bibliothèque charger quand plusieurs versions de la même bibliothèque sont installées sur le système. La variable d’environnement LD_ASSUME_KERNEL surcharge la version du noyau utilisée par l’éditeur de liens dynamique qui détermine quelles bibliothèques doivent être chargées.

EXPANSION DES VARIABLES RPATH

L’éditeur fournit un nombre de variables qui peuvent être utilisées dans une spécification rpath (DT_RPATH ou DT_RUNPATH).
$ORIGIN

ls.so comprend la chaîne $ORIGIN (ou de manière équivalente ${ORIGIN}) dans un rpath pour signifier le répertoire où se trouve l’exécutable de l’application. Une application située dans un répertoire toto/app peut être compilée avec « gcc −Wl,−rpath ’$ORIGIN/../lib’ » ; elle trouvera alors les bibliothèques partagées associées dans toto/lib quel que soit l’emplacement du répertoire toto dans le hiérarchie de fichiers.

$PLATFORM

La chaîne $PLATFORM (ou de manière équivalente ${PLATFORM}) dans un rpath est remplacé par le type de processeur de la machine actuelle. Notez que sur certaines architectures, le noyau Linux ne fournit pas de chaînes à l’éditeur de liens.

$LIB

La chaîne $LIB (ou de manière équivalente ${LIB}) dans un rpath correspond au répertoire des bibliothèques systèmes, qui est /lib sur les architectures GNU/Linux compatibles FHS.

FICHIERS

/lib/ld.so

le chargeur/éditeur de liens dynamique a.out.

/lib/ld−linux.so.*

Le chargeur/éditeur de liens dynamique ELF.

/etc/ld.so.cache

Fichier contenant la liste compilée des répertoires où se trouvent des bibliothèques, ainsi qu’une liste ordonnée de bibliothèques candidates.

/etc/ld.so.preload

Fichier contenant une liste de bibliothèques ELF, séparées par des espaces, à charger avant de démarrer le programme.

/etc/ld.so.nohwcap

Quand ce fichier est présent, l’éditeur de liens dynamique charge la version non optimisée de la bibliothèque, même si le processeur peut gérer la version optimisée.

lib*.so*

Bibliothèques partagées.

VOIR AUSSI

ldd(1), ldconfig(8).

BOGUES

Actuellement, ld.so ne peut pas enlever un lien existant pour chercher des bibliothèques compatibles ou plus récentes.

Les fonctionnalités de ld.so ne sont disponibles que pour des programmes compilés avec une libc 4.4.3 ou plus récente (NdT : les versions actuelles ont été renommées en glibc et le numéro de version a été réinitialisé).

AUTEURS

David Engel, Eric Youngdale, Peter MacDonald, Hongjiu Lu, Linus Torvalds, Lars Wirzenius et Mitch D’Souza (pas nécessairement dans cet ordre).

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite par Christophe Blaess <ccb AT club-internet DOT fr> en 2003. La version présente dans Debian est maintenue par les membres de la liste <debian−l10n−french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr−extra.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus