Available in

(1) (1)/fr (1)/nl (1)/pl (1)/sv

Contents

NOM

gramps − Gramps est une application de généalogie. Gramps est l’acronyme de Genealogical Research and Analysis Management Programming System (Systeme de Programmation pour Recherche, Analyse et Gestion de données généalogiques)

SYNOPSIS

gramps [−?|−−help] [−−usage] [−−version] [−l] [−u|−−force-unlock] [−O|−−open= BASE_DE_DONNEES [−f|−−format= FORMAT]] [−i|−−import= FICHIER [−f|−−format= FORMAT]] [−i|−−import= ...] [−e|−−export= FICHIER [−f|−−format= FORMAT]] [−a|−−action= ACTION] [−p|−−options= OPTION]] [ FICHIER ] [−−version]

DESCRIPTION

Gramps est un programme Libre/OpenSource de généalogie. Il est écrit en python, et utilise une interface GTK+/GNOME. Gramps est semblable à d’autres programmes de généalogie tel que Family Tree Maker (FTM), Personal Ancestral Files, ou le programme GNU Geneweb. Il peut importer/exporter le format le plus utilisé par les autres logiciels de généalogie : GEDCOM.

OPTIONS

gramps FICHIER

Si FICHIER est désigné (sans autres commandes) comme arbre familial ou comme répertoire d’arbre familial, alors une session interactive est ouverte. Si FICHIER est un format de fichier supporté par Gramps, une base vide est créée dont le nom est celui du FICHIER et les données y seront importées. Les autres options sont ignorées. Ce type de lancement permet d’utiliser gramps pour manipuler des données comme dans un navigateur web. Les formats natifs de gramps sont acceptés, voir ci-dessous.

−f,−−format= FORMAT

Le format spécifique du FICHIER est précédé par les arguments −i, ou −e. Si l’option −f n’est pas donnée pour le FICHIER, alors le format sera celui de l’extension ou du type-MIME.

Les formats de sortie disponibles sont gramps−xml (deviné si FICHIER se termine par .gramps), et gedcom (deviné si FICHIER se termine par .ged), ou tout autre fichier d’exportation disponible dans le système de plugin Gramps.

Les formats disponibles pour l’importation sont grdb, gramps−xml, gedcom, gramps−pkg (deviné si FICHIER se termine par .gpkg), et geneweb (deviné si FICHIER se termine par .gw).

Les formats disponibles pour l’exportation sont gramps−xml, gedcom, gramps−pkg, wft (deviné si FICHIER se termine par .wft), geneweb, et iso (jamais deviné, toujours spécifié avec l’option −f).

−l

Imprime une liste des arbres familiaux disponibles.

−u,−−force-unlock

Débloquer une base de données verrouillée.

−O,−−open= BASE_DE_DONNEES

Ouvrir une BASE_DE_DONNEES qui doit être une base présente dans le répertoire des bases ou le nom d’un arbre familial existant. Si aucune action n’est définie, les options d’import ou d’export sont données par la ligne de commande puis une session interactive est ouverte, utilisant cette base de données.

Seulement une base peut être ouverte. Si vous utilisez plusieurs sources, vous devez utiliser l’option d’import.

−i,−−import= FICHIER

Importer des données depuis un FICHIER. Si vous n’avez pas spécifié de base de données alors une base de données temporaire est utilisée; elle sera effacée quand vous quitterez gramps.

Quand plus d’un fichier doit être importé, chacun doit être précédé par la commande −i. Ces fichiers sont importés dans le même ordre, i.e. −i FICHIER1 −i FICHIER2 et −i FICHIER2 −i FICHIER1 vont tous les deux produire différents IDs gramps.

−e,−−export= FICHIER

Exporter des données dans un FICHIER. Pour le format iso, le FICHIER est le nom du répertoire dans lequel la base de données gramps est écrite. Pour gramps−xml, gedcom, wft, gramps−pkg, et geneweb, le FICHIER est le nom du fichier de sortie

Quand plus d’un fichier doit être exporté, chacun doit être précédé par la commande −e. Ces fichiers sont importés dans le même ordre.

−a,−−action= ACTION

Accomplir une ACTION sur les données importées. C’est effectué à la fin de l’importation. Les actions possibles sont summary (comme le rapport -> Afficher -> Statistiques sur la base), check (comme l’outil -> Réparation de la base -> Vérifier et réparer), report (produit un rapport) et tool (utilise un outil), ces derniers ont besoin de OPTION précédé par la commande −p.

L’OPTION doit satisfaire ces conditions:
Il ne doit pas y avoir d’espace. Si certains arguments doivent utiliser des espaces, la chaîne doit être encadrée par des guillemets. Les options vont par paire nom et valeur. Une paire est séparée par un signe égal. Différentes paires sont séparées par une virgule.

La plupart des options sont spécifiques à chaque rapport. Même s’il existe des options communes.

name=name
Cette option est obligatoire, elle détermine quel rapport ou outil sera utilisé. Si le name saisi ne correspond à aucun module disponible, un message d’erreur sera ajouté.

show=all
Cette option produit une liste avec les noms des options disponibles pour un rapport donné.

show=optionname
Cette option affiche une description de toutes les fonctionnalités proposées par optionname, aussi bien les types que les valeurs pour une option.

Utiliser les options ci-dessus pour trouver tout sur un rapport choisi.

Quand plus d’une action doit être effectuée, chacune doit être précédée par la commande −a. Les actions seront réalisées une à une, dans l’ordre spécifié.
−d,−−debug=
NOM_LOGGER

Permet les logs de debug pour le développement et les tests. Regarder le code source pour les détails.

−−version

Imprime le numéro de version pour gramps puis quitte.

Operation

Si le premier argument de la ligne de commande ne commence pas par un tiret (i.e. pas d’instruction), gramps va essayer d’ouvrir la base de données avec le nom donné par le premier argument et démarrer une session interactive, en ignorant le reste de la ligne de commande.

Si la commande −O est notée, alors gramps va essayer le fichier défini et va travailler avec ses données, comme pour les autres paramètres de la ligne de commande.

Avec ou sans la commande −O, il peut y avoir plusieurs imports, exports, et actions dans la ligne de commande −i, −e, et −a.

L’ordre des options −i, −e, ou −a n’a pas de sens. L’ordre actuel est toujours : imports -> actions -> exports. Mais l’ouverture doit toujours être la première!

Si aucune option −O ou −i n’est donnée, gramps lancera sa propre fenêtre et demarrera avec une base vide, puisqu’il n’y a pas données.

Si aucune option −e ou −a n’est donnée, gramps lancera sa propre fenêtre et démarrera avec la base de données issue de tout les imports. Cette base sera import_db.grdb sous le répertoire ~/.gramps/import.

Les erreurs rencontrées lors d’import, export, ou action, seront mémorisées en stdout (si elles sont le fait de la manipulation par gramps) ou en stderr (si elles ne sont pas le fait d’une manipulation). Utilisez les shell de redirection de
stdout
et stderr pour sauver les messages et les erreurs dans les fichiers.

EXEMPLES

Pour ouvrir un arbre familial et y importer un fichier XML, on peut
saisir:

gramps −O ’Mon Arbre Familal’ −i ~/db3.gramps

Ceci ouvre un arbre familal, pour faire la même chose, mais importer
dans un arbre familial temporaire et démarrer une session interactive,
on peut saisir:

gramps −i ’Mon Arbre Familal’ −i ~/db3.gramps

Lecture de quatre bases de données dont les formats peuvent être
devinés d’après les noms, puis vérification des données:

gramps −i file1.ged −i file2.tgz −i ~/db3.gramps −i file4.wft −a check

Si vous voulez préciser les formats de fichiers dans l’exemple
ci-dessus, complétez les noms de fichiers par les options −f
appropriées:

gramps −i file1.ged −f gedcom −i file2.tgz −f gramps-pkg −i ~/db3.gramps −f gramps-xml −i file4.wft −f wft −a check

Pour enregistrer le résultat des lectures, donnez l’option −e
(utiliser −f si le nom de fichier ne permet pas à gramps de deviner le
format):

gramps −i file1.ged −i file2.tgz −e ~/new-package −f gramps-pkg

Pour lire trois ensembles de données puis lancer une session
interactive de gramps sur le tout :

gramps −i file1.ged −i file2.tgz −i ~/db3.gramps

Pour lancer l’outil de vérification de la base de données depuis la
ligne de commande et obtenir le résultat:

gramps −O file.grdb -a tool -p name=verify

Enfin, pour lancer une session interactive normale, entrer : gramps

VARIABLES D’ENVIRONMENT

Le programme vérifie si ces variables d’environnement sont déclarées:

LANG - décrit, quelle langue est utilisée: Ex.: pour le français on peut définir fr_FR.UTF-8.

GRAMPSHOME - si défini, force Gramps à utiliser un répertoire spécifique pour y conserver ses préférences et bases de données. Par défaut, cette variable n’est pas active et Gramps sait que les options et bases de données doivent être créées dans le répertoire par défaut de l’utilisateur (la variable d’environnement HOME pour Linux ou USERPROFILE pour Windows 2000/XP).

CONCEPTS

Gramps est un système basé sur le support de plugin-python, permettant d’importer et d’exporter, la saisie, générer des rapports, des outils, et afficher des filtres pouvant être ajoutés sans modifier le programme.

Par ailleurs, gramps permet la génération directe : impression, rapports avec sortie vers d’autres formats, comme OpenOffice.org, AbiWord, HTML, ou LaTeX pour permettre à l’utilisateur de choisir selon ses besoins

BUGS CONNUS ET LIMITATIONS

FICHIERS

${PREFIX}/bin/gramps
${PREFIX}/share/gramps
${HOME}/.gramps

AUTEURS

Donald Allingham <don [AT] gramps-project.org>
http://gramps.sourceforge.net

Cette page man a d’abord été écrite par:
Brandon L. Griffith <brandon [AT] debian.org>
pour Debian GNU/Linux système.

Cette page man est maintenue par:
Gramps project <xxx [AT] gramps-project.org>

La traduction française:
Jérôme Rapinat <romjerome [AT] yahoo.fr>

DOCUMENTATION

La documentation-utilisateur est disponible par le navigateur d’aide de GNOME sous la forme du manuel Gramps. Ce manuel est également disponible sous format XML comme gramps-manual.xml sous doc/gramps-manual/$LANG dans les sources officielles.

La documentation pour développeur est disponible sur le site http://developers.gramps-project.org.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus