Available in

(3) (3)/de (3)/es (3)/fr (3)/ja

Contents

NOM

fpurge, __fpurge − Purger un flux

SYNOPSIS

/* Non supporté */
#include <stdio.h>

int fpurge(FILE *stream);

/* Supporté */
#include <stdio.h>
#include <stdio_ext.h>

void __fpurge(FILE *stream);

DESCRIPTION

La fonction fpurge() efface les tampons d’un flux donné. Pour les flux de sortie, on se débarrasse de toute sortie n’ayant pas encore été écrite. Pour les flux d’entrée, on renonce à toute entrée lue par l’objet sous−jacent mais n’ayant pas encore été acquise par getc(3). Cela inclut tout texte réinjecté dans le flux par ungetc(3). Voyez aussi fflush(3).

La fonction __fpurge() fait exactement la même chose mais ne renvoie pas de code de retour.

VALEUR RENVOYÉE

En cas de succès, fpurge() renvoie 0. En cas d’erreur, elle renvoie −1 et définit errno.

ERREURS

EBADF

stream ne correspond pas à un flux ouvert.

CONFORMITÉ

Ces fonctions ne sont ni standard ni portables. La fonction fpurge() a été introduite sous BSD 4.4 et n’est pas disponible sous Linux. La fonction __fpurge() a été introduite sous Solaris, et se trouve dans la glibc2.1.95 et ses versions ultérieures.

NOTES

Vouloir purger des tampons d’entrée constitue généralement une erreur.

VOIR AUSSI

fflush(3), setbuf(3), stdio_ext(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite par Stéphan Rafin <stephan DOT rafin AT laposte DOT net> en 2002, puis a été mise à jour par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Florentin Duneau <fduneau [AT] gmail.com> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus