Available in

(1) (1)/fr

Contents

NOM

em_installtdeb − genere les paquets de traduction TDeb d’Emdebian et les sources.

SYNOPSIS

em_installtdeb

em_installtdeb −a|−−arch  ARCHITECTURE

em_installtdeb [ LANG_CODE ]

em_installtdeb [−a|−−arch  ARCHITECTURE ] [−−no−act]

em_installtdeb [−a|−−arch  ARCHITECTURE ] [−−no−sign]

Copyright et Licence

 Copyright (C) 2007−2008  Neil Williams <codehelp [AT] debian.org>

Ce logiciel est libre; vous pouvez le redistribuer selon les termes de la licence GNU General Public License telle que publiee par la Free Software Foundation; en prenant la version 3 de la licence ou (selon votre choix) n’importe quelle version subsequente.

Ce logiciel est distribue dans l’espoir qu’il soit utile, mais AUCUNE GARANTIE n’est donnee tant pour des raisons COMMERCIALES que pour RE PONDRE A UN BESOIN PARTICULIER . Consulter la Licence Publique Generale GNU pour plus de details.

Vous devriez avoir recu copie de la Licence Publique Generale de GNU avec ce programme. Sinon, voir <http://www.gnu.org/licenses/>;.

DESCRIPTION

em_installtdeb est un ajout a debhelper cree par Emdebian pour creer des paquets de traduction (tdebs). em_installtdeb est prevu pour separer les fichiers individuels de traduction des paquets Debian courants en paquets sans aucun fichier de traduction et une serie de paquets tdeb locaux, un par traduction. Les paquets generes ainsi utilisent la syntaxe : $package−locale−$language_code_$version_$arch.deb

(Notez que les TDebs dependent de l’architecture.)

Contrairement a d’autres outils connexes de construction croisee, em_installtdeb NE LIT PAS votre architecture par defaut pour dpkg-cross. Ceci est du au fait qu’il doit aussi etre utilisable pour des installations natives. En faisant des installations croisees, assurez-vous que vous avez explicitement precise l’option −a|−−arch. (emdebuild le fait pour vous).

Une fois qu’un paquet utilise em_installtdeb, les fichiers de traduction devraient etre enleves de tous les paquets dans la construction normale. em_installtdeb s’execute comme un deuxieme build (tres petit, tres rapide) qui convertit et empaquete les fichiers *.po en tdebs. Un paquet source tdeb est cree (.dsc, .tar.gz et .changes) a cote des donnees du build existant. Le paquet source est utilise par des traducteurs pour construire des mises a jour ou de nouveaux paquets tdeb. Les fichiers .changes de Tdeb doivent etre telecharges seulement dans les depots locaux secondaires a la place des miroirs Debian principaux et ces depots peuvent avoir une politique de telechargement beaucoup moins stricte. Les paquets Tdeb n’ont pas de dependances et aucun paquet ne peut dependre d’eux.

em_installtdeb n’utilise actuellement que les traductions gettext.

Certains encodages linguistiques doivent etre modifies pour etre des composants acceptables d’un nom de paquet debian. Les X _ X sont convertis en traits d’union, X @ X est converti en X + X et tous les codes sont ecrit en minuscules. Ces changements ne s’appliquent qu’aux noms de paquet, l’endroit de l’installation est inchange.

Le paquet locale doit utiliser GETTEXT_PACKAGE pour le nom du fichier binaire de traduction eventuel − bien qu’il puisse etre identique a $dh{ MAINPACKAGE }. GETTEXT_PACKAGE est determine en amont, pas par Debian. En construisant le paquet entier, le fichier binaire de traduction peut−etre dans debian/tmp/usr/share/locale/$lang/LC_MESSAGES mais lorsque l’on se trouve dans le mode traducteur, cet endroit n’est pas disponible. Il faut donc rechercher GETTEXT_PACKAGE a partir du nom de fichier POT , la macro Makefile GETTEXT_PACKAGE ou, si le champ n’est pas renseigne, utiliser le nom du paquet source amont. Cette partie doit peut−etre etre allongee.

La X source X pour les traducteurs inclut donc :

 debian/rules  /* dummy file */
 debian/control
 debian/changelog
 po*/$lang.po  /* if any */
 po*/$GETTEXT_PACKAGE.pot /* may be more than one */

Certains paquets utilisent plusieurs repertoires po et em_installtdeb recherche un fichier POT dans tous les repertoires po, et les inclut dans la source tdeb avec tous les fichiers po : par exemple

 po/fr.po
 po−lib/fr.po
 po/application.pot
 po−lib/library.pot

Une fois empaquete, le tdeb construit a partir de la source contiendra :

 ./usr/share/locale/fr/LC_MESSAGES/application.mo
 ./usr/share/locale/fr/LC_MESSAGES/library.mo

Un equivalent tdeb pour la localisation X de X contiendrait :

 ./usr/share/locale/de/LC_MESSAGES/application.mo
 ./usr/share/locale/de/LC_MESSAGES/library.mo

Ceci applique le modele Debian X l’espace−disque−ne−coute−pas−cher X qui separe les fichiers application.mo et library.mo mais combine toutes les traduction dans un seul paquet, de sorte que le paquet Debian equivalent contiendra :

 ./usr/share/locale/cs/LC_MESSAGES/application.mo
 ./usr/share/locale/de/LC_MESSAGES/application.mo
 ./usr/share/locale/fr/LC_MESSAGES/application.mo
...
 ./usr/share/locale/sv/LC_MESSAGES/application.mo
 ./usr/share/locale/ro/LC_MESSAGES/application.mo
 ./usr/share/locale/vi/LC_MESSAGES/application.mo

(repete a nouveau pour les autres paquets.)

Beaucoup de paquets contiennent des douzaines de traductions − certains contiennent plus de 70 fichiers .mo et la taille des fichiers .mo peut varier entre 2 kb et 30 kb chacun. Sans les tdebs, tous les utilisateurs auraient les 70 traductions meme si seulement une ou deux seraient utilisees. Avec les tdebs, tous les utilisateurs obtiennent la bibliotheque et les traductions d’application mais seulement pour les une ou deux localisations gerees par cette installation. La granularite supplementaire obtenue en separant les fichiers application.mo et library.mo dans des paquets separes pour la meme localisation ne vaut probablement pas la charge de travail qu’elle induit. (En effet, ceci signifie que des paquets avec des traductions multiples ne sont pas soutenus reellement − au moins pas de la facon originale.) Il est possible que des developpements comme dpkg filtering pourront mettre en application ce niveau final de division, en cas de besoin.

em_installtdeb va essayer de generer le(s) fichier(s) POT necessaire et ensuite creer un $package_$version_tdeb.tar.gz contenant les fichiers source.

N’importe quel paquet peut avoir un tdeb source, tant que le fichier POT est empaquete ou peut etre construit. Le paquet n’a pas besoin d’avoir deja ete traduit.

Pour plus de details sur Tdebs, voir : <http://www.emdebian.org/emdebian/langupdate.html>; <http://wiki.debian.org/i18n/TranslationDebs>;

Notez que l’implementation Embdebian des tdebs differe de celle proposee par Debian car Emdebian ne s’inquiete pas des manpages en general, et encore moins des manpages traduites. Une fois que l’option DEB_BUILD_OPTION X nodocs X sera geree dans debhelper, ce ne sera pas un probleme puisque les tdebs peuvent etre construits pour Emdebian sans aucune manpage. Les autres documentations traduites seront aussi omises par X nodocs X. Les images contenant des textes traduits sont relativement peu nombreuses.

Pour controler l’augmentation du nombre de paquets (en moyenne 10 fois plus que ce qu’elle devrait etre), le depot locale secondaire organise les paquets tdeb par racine locale (de parametres regionaux), par exemple X en_GB X est sous X en X et X sr@Latn X sous X sr X. Chaque racine locale (de parametres regionaux) devient une source apt unique dans le depot locale (de parametres regionaux) pour gerer le passage d’une localisation specifique vers une racine locale plus generale. De cette maniere, chaque dispositif a seulement a faire face aux donnees de cache pour une fraction du nombre total de paquets tdeb (approximativement 1 sur 30).

Une nouvelle application C/C ++ manipule alors l’installation et la mise a jour des paquets tdeb selon la liste des parametres regionaux geres et la liste des paquets installes. Les donnees mises en cache par langupdate le sont temporairement et ne le sont pas dans l’optique de les conserver entre les executions consecutives de langupdate.

OPTIONS

L’action par defaut est de traiter tous les fichiers po disponibles.

Ce mode est utilise par les mainteneurs de paquets pour generer des sources tdeb et des binaires a la fin de la construction Debian (Debian build) (avec les fichiers de traduction omis). Notez que cela signifie un deuxieme .dsc, un deuxieme .changes, un deuxieme (et beaucoup plus petit) .tar.gz utilisant le suffixe tdeb.tar.gz et un envoi separe vers le second depot local. emdebian-tools inclura des gestionnaires (handlers) pour ces operations et Debian pourra creer des mises en formes (wrappers) similaires si necessaire.

Ce mode de mise a jour unilingue d’em_installtdeb est peu susceptible d’etre maintenu une fois que le dpkg-gentdeb sera disponible parce que les traductions sont moins susceptibles d’etre mises a jour dans Emdebian que dans Debian.
LANG_CODE

LANG_CODE peut soit etre le nom de la localisation comme specifie dans le nom du fichier PO (fr, en_GB, sr@Ltn, etc.) ou le nom de la localisation comme specifie dans le nom du paquet eventuel (fr, en-gb, sr+ltn, etc.)

Si un fichier po existe deja pour cette localisation, em_installtdeb traite juste cette traduction et construit un seul paquet tdeb.

Si le fichier po n’existe pas, em_installtdeb quitte avec une erreur. (Copier le fichier POT de la source originale pour creer un nouveau fichier po pour la nouvelle localisation et l’editer pour inclure la nouvelle traduction, puis executer a nouveau em_installtdeb).

LANG_CODE est prevu comme un ’mode de traduction’ ou les paquets tdeb individuels peuvent etre construits par un traducteur et transferes vers le depot approprie. em_installtdeb cree le tarball du tdeb source, un fichier .dsc utilisable pour decrire le fichier source tdeb et un fichier tdeb.changes.

no-act

em_installtdeb va juste imprimer les donnees de controle qui vont etre utilisees pour les tdeb si l’option −−no−act de debhelper est utilisee.

no-sign

em_installtdeb appelle normalement ’debsign’ quand le .changes est ecrit. Cette option supprime ce comportement.

Utilisation dans Debian

Notez que l’utilisation de debian/xcontrol dans le script actuel signifie que XS-TDeb-Build-Directory et XS-TDeb-POT-Names vont devoir etre geres dans debian/control avant l’adoption par Debian. En meme temps, XC-Package-Type: tdeb a besoin de support lui aussi.

reprepro a besoin d’un patch pour accepter les .tdeb et autoriser .tdeb dans les fichiers du depot :
$ reprepro −−ignore=extension −b /path/ includedeb \
unstable ../qof−locale−sv_0.7.5−1em1_arm.tdeb
$ ls /opt/reprepro/locale/pool/main/q/qof/
qof−locale−sv_0.7.5−1em1_arm.deb

Nom de fichier : pool/main/q/qof/qof−locale−sv_0.7.5−1em1_arm.deb
Description : traduction sv pour qof (tdeb)

reprepro a besoin egalement d’une facon de manipuler des fichiers .tdeb et .changes.
reprepro −b /opt/reprepro/locale/ include unstable ../qof_0.7.5−1em1_arm.changes
’qof−locale−id_0.7.5−1em1_arm.tdeb’ is not .deb or .udeb!
There have been errors!

Pour que le fichier de regles debian (debian/rules) dans le paquet source genere soit utilisable, em_installtdeb doit etre fractionne de sorte que dpkg-buildpackage recoive les donnees correctes pour creer un fichier .change utilisable car em_installtdeb est trop efficace en nettoyant derriere lui−meme.

boutisme (endianness)

A limited number of architectures are handled internally by em_installtdeb. The list of supported archictures can be extended by installing dpkg-cross and adding the configuration for the extra architectures.

Autres traductions

Les paquets peuvent aussi contenir des manpages traduites et des traductions pour des templates debconf. Ces traductions ne sont pas empaquetees ou traitees par em_installtdeb car Emdebian n’a pas besoin de manipuler de tels fichiers et parce que chaque variante necessitera une prise en charge specifique (la majorite du support de debconf est deja disponible). Si les Tdebs doivent etre geres dans Debian, ces problemes devront etre resolus de facon a ce qu’Emdebian puisse continuer d’empaqueter seulement les traductions gettext, omettre les manpages traduits et laisser la gestion des traductions debconf aux outils existants.

Utilisation de debhelper::init

Le probleme avec init est que $dh{ DOPACKAGES } fonctionne a partir de debian/control mais que les paquets locaux ne *sont pas* dans debian/control. Donc em_installtdeb recupere le nom du paquet X Source: X pour l’utiliser comme un prefixe pour le nom du paquet locale.

Mode traducteur

Ceci est un mode special, pas quelque chose que delhelper ferait couramment. Dans le mode traducteur, debian/rules n’est pas utilisee. em_installtdeb fait tout ce qui est necessaire pour configurer, construire, installer et empaqueter le tdeb demande et le paquet source tdeb approprie en utilisant un repertoire temporaire pour s’assurer que le fichier de controle et le changelog soient disponibles.

Il y a quelques problemes avec cette methode − la construction a besoin d’un changelog debian (debian/changelog) mais a besoin aussi de creer la traduction comme un paquet natif (pour eviter le besoin d’un fichier .diff.gz vide) meme si le paquet en amont n’est pas natif. La solution actuelle est de creer une nouvelle version (avec le tdeb appose) pour creer une entree changelog propre qui n’essaye pas de refermer les bugs du fichier originalement telecharge et qui ensuite utilise cette version pour forcer dpkg-source a traiter le tdeb source en tant que paquet natif. Ceci pourrait changer a l’avenir mais de tels changements ont probablement besoin d’etre gere par dpkg. Cette methode, bien que non ideale, fonctionne avec la facon de faire actuellement. Utiliser une version modifiee garantit aussi que les fichiers produits n’interferent pas avec les autres contructions qui sont au meme endroit. Bien qu’inutilise, un fichier debian/rules est ajoute.

Si DEBSIGN_KEYID est defini, em_installtdeb essaye d’utiliser debsign pour signer les fichiers .tdeb.changes et .dsc. Ceci pourrait etre rendu facultatif si on decide plus tard que les telechargements de traduction auront besoin de l’ensemble des entrees changelog pour fermer les bugs dans le BTS Debian. Une partie de l’attrait des tdebs est due au fait que les bugs i18n n’auront normalement pas besoin d’etre renseignes dans le BTS .

COMMENTS

blog comments powered by Disqus