Available in

(1) (5) (8) (1)/de (5)/de (1)/es (5)/es (8)/es (1)/fr (5)/fr (5)/hu (5)/it (8)/it (1)/ja (8)/ja (1)/pl (5)/pl (8)/pl (8)/pt (8)/pt_br (1)/sv (5)/sv (8)/sv

Contents

NOM

dselect − Interface de gestion de paquets Debian.

SYNOPSIS

dselect [−−admindir <directory>] [−−help] [−−version] [−−expert] [−−debug|−D<file>] [<action>] [−−colour|−−color screenpart:[foreground],[background][:attr[+attr+..]]]

DESCRIPTION

dselect est une des principales interfaces de gestion des paquets sur un système Debian. À partir du menu principal de dselect, l’administrateur système peut :
− Mettre à jour la liste des versions des paquets disponibles,
− Voir l’état des paquets installés ou disponibles,
− Modifier les sélections de paquets et gérer les dépendances,
− Installer de nouveaux paquets ou mettre à jour vers de nouvelles versions.

dselect est une interface au dessus de dpkg(1), l’outil bas niveau de gestion des paquets Debian. Il propose à l’écran un gestionnaire de sélections de paquets avec la possibilité de résoudre les conflits et dépendances. Exécuté avec les droits administrateur, il permet d’installer des paquets, les mettre à jour ou les retirer. Plusieurs méthode d’accès peuvent être configurées pour récupérer les informations sur les versions des paquets disponibles et les paquets eux−mêmes dans les dépôts de paquets. Suivant la méthode d’accès utilisée, ces dépôts peuvent être des serveurs d’archives publics sur Internet, des serveurs locaux ou des CDROM. La méthode d’accès recommandée est apt, qui est fournie par le paquet apt.

Normalement, dselect est appelé sans paramètre. Un menu interactif est présenté, offrant à l’utilisateur une liste d’actions. Si une action est donnée en paramètre, alors cette action est démarrée immédiatement. Plusieurs paramètres en ligne de commande sont disponibles pour modifier le comportement de dselect ou pour montrer des informations supplémentaires sur le programme.

OPTIONS

On peut spécifier une option à la fois sur la ligne de commande, dans le fichier de configuration de dselect, /etc/dpkg/dselect.cfg ou dans les fichiers du répertoire de configuration /etc/dpkg/dpkg.cfg.d/. Chaque ligne de ce fichier est soit une option (identique à une option en ligne de commande mais sans tiret), soit un commentaire, commençant par #.
−−admindir
<répertoire>

Change le répertoire où les fichiers « status », « available » et autres sont situés. Le répertoire par défaut est /var/lib/dpkg et il ne devrait pas avoir besoin de le modifier.

−−debug <fichier> | −D<fichier>

Activer le débogage. Les informations de débogage sont envoyées dans le <fichier>.

−−expert

Activer le mode expert, c’est−à−dire ne pas afficher les messages d’aide ennuyeux.

−−colour|−−color
partie_écran:
[premier_plan],[arrière_plan][:attr[+attr+..]]

Configure les couleurs des écrans. Ceci ne fonctionne que si votre terminal gère les couleurs. Cette option peut−être utilisée plusieurs fois (et il est préférable de l’utiliser dans dselect.cfg). Chaque utilisation change la couleur (et, en option, d’autres attributs) d’une partie de l’écran. Les parties de l’écran (de haut en bas) sont :

title

Le titre de l’écran.

listhead

La ligne d’en−tête au dessus de la liste de paquets.

list

La liste déroulante de paquets (et de textes explicatifs).

listsel

L’élément sélectionné dans la liste.

pkgstate

Dans la liste des paquets, le texte qui indique l’état actuel de chaque paquet.

pkgstatesel

Dans la liste des paquets, le texte qui indique l’état actuel du paquet sélectionné.

infohead

La ligne d’en−tête qui affiche l’état du paquet sélectionné.

infodesc

La description courte du paquet.

info

Utilisé pour afficher les informations sur le paquet, comme par exemple la description du paquet.

infofoot

La dernière ligne de l’écran lors de la sélection des paquets.

query

Utilisé pour les lignes des recherches.

helpscreen

La couleur des écrans d’aide.

Après la partie de l’écran concernée, vient un signe deux−points et la spécification des couleurs. Pour surcharger les valeurs des couleurs compilées, vous pouvez indiquer la couleur du premier plan, de l’arrière−plan, ou les deux. Utilisez les noms standard de couleurs curses.

En option, les spécifications des couleurs peuvent être suivies d’un signe deux−points et de la spécification d’un attribut. Il s’agit d’une liste d’attributs, séparés par des caractères plus (« + »). Parmi les attributs disponibles, on trouve (tous ne fonctionnent pas sur tous les terminaux) : normal, standout, underline, reverse, blink, bright, dim et bold.

−−help

Affiche une aide rapide et se termine normalement.

−−version

Affiche la version et se termine normalement.

UTILISATION

Quand dselect est démarré en mode interactif, un menu propose à l’utilisateur une liste d’actions :

Accéder (access)
Choisir et configurer une méthode d’accès aux dépôts de paquets.

Par défaut, dselect fournit plusieurs méthodes telles que floppy (disquette), harddisk (disque dur) ou cdrom, mais d’autres paquets peuvent fournir des méthodes supplémentaires, comme la méthode d’accès apt fournie par le paquet apt ou multi_cd fournie par le paquet dpkg−multicd.

L’utilisation de la méthode d’accès apt est fortement conseillée.

Mise à jour (update)
Rafraîchir la liste des paquets disponibles.

Récupère une liste de versions de paquets disponibles depuis un dépôt de paquets, qui a été configuré pour la méthode d’accès actuelle, puis met à jour la base de données de dpkg. Les listes de paquets sont d’habitude fournis par les dépôts sous la forme de fichiers Packages ou Packages.gz. Ces fichiers peuvent être générés par les responsables des dépôts grâce au programme dpkg−scanpackages(1).

Le fonctionnement détaillé des mises à jour dépend de l’implémentation de la méthode d’accès. Normalement le processus se passe tout seul, sans intervention de l’utilisateur.

Sélectionner (select)
Voir ou gérer les paquets sélectionnés et les dépendances.

Il s’agit de la fonction principale de dselect. Dans l’écran de sélection, l’utilisateur peut consulter la liste de tous les paquets disponibles ou installés. Exécuté avec les privilèges administrateur, il permet également de changer de façon interactive l’état de paquets sélectionnés. dselect vérifie les implications de ces changements vis−à−vis des dépendances et des conflits entre paquets.

Lorsqu’un conflit ou une dépendance manquante est détecté, un sous−écran de résolution des dépendances est proposé à l’utilisateur. Dans cet écran, une liste de paquets avec des conflits ou avec des dépendances manquantes est affichée et pour chaque paquet listé, la raison de sa présence dans cette liste est indiquée. L’utilisateur peut ensuite appliquer les suggestion de dselect, les modifier ou supprimer toutes les modifications, dont celles qui ont créé les conflits ou dépendances non résolues.

L’utilisation de l’écran interactif des sélections de paquets est expliquée de façon plus détaillée ci−dessous.

Installer (install)
Installer les paquets sélectionnés.

La méthode d’accès récupérera dans les dépôts les paquets qui peuvent être installés ou mis à jour, puis les installe avec dpkg. En fonction de la méthode d’accès, les paquets peuvent être tous récupérés avant installation, ou récupérés à la demande. Certaines méthodes d’accès retirent également les paquets qui ont été marqués pour être retirés.

Si une erreur apparaît lors de l’installation, il est recommandé de redémarrer une installation. La plupart des fois, les problèmes disparaissent ou sont résolus. Si les problèmes persistent ou si l’installation n’est pas correcte, veuillez examiner les causes et circonstances puis soumettez un rapport de bogue au système de suivi des bogues Debian. Les instructions pour soumettre ces rapports de bogues se trouvent sur http://bugs.debian.org/ ou dans la page de manuel de reportbug(1), si ce paquet est installé.

Les détails de l’action d’installation dépendent de l’implémentation de la méthode d’accès. L’attention et la contribution de l’utilisateur peuvent être nécessaire lors de l’installation ou du retrait des paquets. Ceci dépend des scripts des responsables des paquets. Certains paquets utilisent la bibliothèque debconf(1), ce qui permet la mise en place d’installations plus flexibles ou même automatisées.

Configurer (config)
Configure les paquets déjà installés mais n’étant pas complètement installés.

Retirer (remove)
Retirer ou purger les paquets installés qui sont marqués comme étant à retirer.

Quitter (quit)
Quitter dselect

Quitte le programme avec un code d’erreur de 0 (succès).

Gestion des sélections de paquets

Introduction
dselect
expose directement l’administrateur à une partie de la complexité liée à la gestion d’un grand nombre de paquets ayant beaucoup de liens entre eux. Pour un utilisateur qui n’est pas habitué aux concepts et au système de gestion des paquets Debian, cela peut être perturbant. Mais dselect est conçu pour aider la gestion et l’administration des paquets. Ce n’est qu’un outil, et ne doit pas remplacer la compréhension et les aptitudes d’un administrateur. L’utilisateur doit être familier des concepts sous−jacents au système de gestion des paquets Debian. En cas de doute, consultez la page de manuel dpkg(1) et la charte Debian présente dans le paquet debian−policy.

A moins que dselect soit lancé en mode expert ou intermédiaire, un message d’aide est d’abord affiché lorsque cette action est choisie dans le menu. Il est fortement conseillé à l’utilisateur d’étudier toutes les informations dans ces écrans d’aide lorsqu’ils apparaissent. Les écrans d’aide peuvent être affichés à tout moment à l’aide de la touche « ».

Disposition de l’écran
L’écran de sélection est découpé par défaut en une moitié supérieure et une moitié inférieure. La moitié supérieure affiche une liste de paquets. Un curseur permet de sélectionner un paquet, ou un groupe de paquet en sélectionnant le titre du groupe, si ça s’applique. La moitié inférieure de l’écran affiche les détails du paquet sélectionné dans la moitié supérieure. Le type de détail affiché peut varier.

Appuyez sur la touche « » pour passer d’un affichage de la liste des paquets en mode plein−écran, à un affichage plus important des détails des paquets ou à un mode partagé équitablement.

Vue des détails d’un paquet
La vue des détails d’un paquet affiche par défaut la description longue du paquet sélectionné dans la liste des paquets. Le type de détail peut être modifié en pressant la touche « ». Ceci permet de passer de :
− la description longue
− les informations de contrôle de la version installée
− les informations de contrôle de la version disponible

Dans un écran de résolution des dépendances, on peut également voir les dépendances et conflits spécifiques au paquet et qui expliquent la présence du paquet dans la liste.

Liste des états des paquets
L’écran principal de sélection affiche une liste de tous les paquets connus par le système de gestion des paquets Debian. Ceci inclus les paquets installés sur le système et les paquets connus par la base de données des paquets disponibles.

Pour tous les paquets, la liste affiche sur une ligne l’état du paquet, sa priorité, sa section, les versions installées et disponibles, le nom du paquet et sa description courte. En appuyant sur la touche « », on peut activer ou désactiver l’affichage des versions installées et disponibles. En appuyant sur la touche « », l’affichage de l’état passe d’un mode verbeux à un mode raccourci. Par défaut, l’état raccourci est utilisé.

L’état raccourci consiste en 4 parties : un drapeau d’erreur, qui est d’habitude vide, l’état courant, l’état de sélection précédent et l’état de sélection actuel. Les deux premiers donnent des indications sur l’état courant du paquet, les deux suivants concernent les sélections définies par l’utilisateur.

Voici la signification des codes d’indication des états :
Drapeau d’erreur :
vide
aucune erreur ;
R
erreur sérieuse, réinstallation nécessaire.
État d’installation :
vide
pas installé ;
*
complètement installé et configuré ;
pas installé, mais des fichiers de configuration existent toujours ;
U
dépaqueté, mais toujours pas configuré ;
C
à moitié configuré (il y a eu une erreur) ;
I
à moitié installé (il y a eu une erreur).
Sélection actuelle et demandée :
*
marqué comme étant à installer ou à mettre à jour ;
marqué comme étant à retirer, en conservant la configuration ;
=
marqué comme à conserver : le paquet ne sera pas traité ;
_
marqué comme étant à nettoyé, la configuration sera retirée également ;
n
nouveau paquet, n’a toujours pas été marqué.

Déplacement du curseur et de l’écran
Vous pouvez naviguer dans la liste de sélection des paquets et dans l’écran de résolution des dépendances et des conflits à l’aide des touches suivantes :
p, Haut, k
déplace le curseur vers le haut
n, Bas, j
déplace le curseur vers le bas
P, Page−préc., Effacer
fait défiler la liste d’une page vers le haut
N, Page−suiv., Espace
fait défiler la liste d’une page vers le bas
^p
fait défiler la liste d’une ligne vers le haut
^n
fait défiler la liste d’une ligne vers le bas
t, Home
saute au début de la liste
e, Fin
saute à la fin de la liste
u
fait défiler les informations d’une page vers le haut
d
fait défiler les informations d’une page vers le bas
^u
fait défiler les informations d’une ligne vers le haut
^d
fait défiler les informations d’une ligne vers le bas
B, gauche
déplace l’affichage de 1/3 vers la gauche
F, droite
déplace l’affichage de 1/3 vers la droite
^b
déplace l’affichage d’un caractère vers la gauche
^f
déplace l’affichage d’un caractère vers la droite

Recherches et tris
On peut rechercher un paquet par son nom dans la liste des paquets. Pour cela, il faut presser la touche « », puis taper le texte à rechercher. Ce texte est interprété comme une expression rationnelle (voir regex(7)). Si vous ajoutez « /d » à la recherche, dselect recherchera également dans les descriptions. Si vous ajoutez « /i », la recherche ne prend pas en compte la casse. Les deux suffixes peuvent être combinés comme ceci : « /id ». La recherche peut être répétée en appuyant sur la touche « » ou « », jusqu’à ce que le paquet soit trouvé. Lorsque la recherche atteint la fin de la liste, elle recommence au début.

On peut changer l’ordre du tri en appuyant sur la touche « » ou « ». Les neuf systèmes de tris suivants existent :
alphabétique disponible état
priorité+section disponible+priorité état+priorité
section+priorité disponible+section état+section
Lorsqu’il n’est pas indiqué, l’ordre alphabétique est utilisé comme dernier critère de tri.

Modifier les sélections
Le type de sélection demandé d’un paquet peut être changé à l’aide des commandes suivantes :
+, Inser
installer ou mettre à jour
=, H
à garder dans l’état et la version actuels
:, G
ne plus garder : mettre à jour ou laisser non installé
−, Suppr
retirer, en gardant la configuration
_
retirer et supprimer la configuration

Lorsque la demande de modification entraîne des dépendances non satisfaites ou des conflits, dselect fournit à l’utilisateur un écran de résolution des dépendances. Ceci sera décrit plus tard.

Il est également possible d’appliquer ces commandes à des groupes de sélections de paquets en plaçant le curseur sur le titre d’un groupe. Le regroupement des paquets dépend de la façon dont les paquets sont triés dans la liste.

Une attention particulière doit être prise lors de la modification de grands groupes de sélections, parce qu’ils peuvent créer rapidement un nombre important de dépendances non résolues ou de conflits, qui seraient tous listés dans un écran de résolution de dépendances, le rendant difficile à utiliser. En pratique, seules les opérations « à garder » et « ne plus garder » sont utiles pour les groupes.

Résoudre les dépendances et les conflits
Lorsque la demande de modification entraîne des dépendances non satisfaites ou des conflits, dselect fournit à l’utilisateur un écran de résolution des dépendances. Mais un écran d’information est affiché dans un premier temps.

La moitié supérieure de cet écran liste tous les paquets ayant des dépendances non résolues ou des conflits dus aux modifications demandées, ainsi que les paquets dont l’installation permettrait de résoudre une dépendance ou dont le retrait permettrait de résoudre un conflit. La moitié inférieure affiche par défaut les dépendances ou conflits pour lesquels le paquet sélectionné se trouve présent dans la liste.

Quand la sous−liste de paquets est affichée pour la première fois, dselect peut avoir déjà fixé les états demandés pour certains des paquets listés, ceci afin de résoudre les dépendances ou les conflits qui ont causé l’apparition de l’écran de résolution des dépendances. Il est d’habitude recommandé de suivre les suggestions de dselect.

Le type de sélection des paquets listés peut être remis dans leurs états précédents, avant que le problème de dépendance ou le conflit soit créé, en appuyant sur la touche « ». La touche « » permet de remettre à zéro les suggestions automatiques, tout en conservant les modifications qui ont causées l’apparition de l’écran de résolution des dépendances. Enfin, la touche « » permet de rétablir les suggestions automatiques.

Établir les sélections demandées
En appuyant sur Entrée, les sélections affichées sont acceptées. Si dselect ne détecte pas de dépendances non résolues du fait de ces sélections, les nouvelles sélections sont établies. Cependant, si des dépendances non résolues sont trouvées, dselect affichera de nouveau un écran de résolution des dépendances.

Pour modifier un jeu de sélections qui causent des dépendances non résolues ou des conflits, et forcer dselect à l’accepter, appuyez sur la touche « ». Ceci fixe les sélections telles qu’elles sont définies par l’utilisateur, sans condition. En général, ne faites pas cela, sauf si vous avez bien lu ce qu’il y a d’écrit.

L’effet inverse, qui consiste à oublier les demandes de modification des sélections et revenir à la liste précédente de sélections, peut être obtenu en appuyant sur la touche « » ou « Echap ». En répétant l’opération, on peut complètement revenir à la dernière configuration établie.

Si par erreur vous avez fixé certains paramètres et que vous souhaitez revenir en arrière sur ce qui est actuellement installé sur le système, appuyez sur la touche ’C’. C’est un peu comme utiliser la commande de déblocage sur tous les paquets, mais cela offre un bouton panique plus évident pour les cas où l’utilisateur à appuyé sur entrer accidentellement.

ENVIRONNEMENT

HOME

If set, dselect will use it as the directory from which to read the user specific configuration file.

BOGUES

L’interface dselect de sélection de paquets est déroutante pour les nouveaux utilisateurs. On rapporte même qu’elle fait pleurer certains développeurs chevronnés du noyau.

La documentation manque.

Il n’existe pas d’option d’aide dans le menu.

La liste visible des paquets disponibles ne peut pas être réduite.

La méthode d’accès intégrée ne satisfait pas les normes de qualité actuelles. Utilisez plutôt la méthode fournie par APT. Non seulement elle n’est pas cassée, mais en plus elle est plus souple que la méthode d’accès intégrée.

VOIR AUSSI

dpkg(1), apt−get(8), sources.list(5), deb(5).

AUTEURS

dselect was written by Ian Jackson (ijackson [AT] gnu.edu). Full list of contributors may be found in ’dselect −−version’.
Cette page de manuel a été écrite par Juho Vuori <javuori [AT] cc.fi>, Josip Rodin et Joost kooij.

TRADUCTION

Ariel VARDI <ariel.vardi [AT] freesbee.fr>, 2002. Philippe Batailler, 2006. Nicolas François, 2006. Veuillez signaler toute erreur à <debian−l10n−french [AT] lists.org>.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus