Available in

(1) (1)/fr

Contents

NOM

defoma − gestionnaire de polices Debian, outil de configuration automatique des polices.

SYNOPSIS

defoma−font [options] commande paramètres
defoma−app
[options] commande paramètres
defoma−subst
[options] commande paramètres

DESCRIPTION

Defoma signifie « Debian Font Manager ». C’est l’outil de configuration des polices Debian. Reportez−vous aux pages de manuel de defoma−font, defoma−app ou defoma−subst pour plus d’informations sur chaque commande. Cette page est une introduction à Defoma.

Bien que les polices soient en général partagées par plusieurs applications, il n’y a pas d’outil permettant de configurer les polices pour toutes les applications, par exemple, pour les applications de haut niveau comme les traitements de texte et les programmes de dessin vectoriel. Defoma propose une solution à ce problème. Quand une police est installée ou retirée, Defoma met à jour la configuration des polices pour chaque application via un script propre à chaque application.

Le script de configuration Defoma est un script Perl que l’application doit installer dans un fichier nommé nom−application.defoma dans /usr/share/defoma/scripts, et qui prend en charge la configuration d’une police pour une application. Voici un exemple de script, toto.defoma.

@ACCEPT_CATEGORIES = qw(type1 truetype);

package toto;

sub type1 {
my $com = shift;
...
}

sub truetype {
my $com = shift;
...
}

1;

Cet exemple est un script qui configure les polices truetype et type1 de l’application toto. Les fonctions portent le nom du type de police, elles sont appelées par Defoma qui leur passe une commande et des paramètres. Voici la liste des commandes :

* register
* unregister
* do−install−real do−install−alias do−install−subst
* do−remove−real do−remove−alias do−remove−subst
* init
* term
* purge

Les commandes do−install−* et do−remove−* sont appelées par la base de référence (« id cache ») et ne sont pas utilisées en pratique, à moins que le script n’y fasse explicitement appel. init et term sont appelées, respectivement, avant le début de l’inscription et après la fin de la désinscription.

La base de référence est une autre caractéristique de Defoma. La configuration automatique soulève le problème des conflits de noms. D’habitude, les applications appellent les polices par leur nom logique (e.g. les noms de polices XLFD et PostScript) plutôt que par leur nom propre (e.g. le nom du fichier de police). Les noms logiques, appelés identifiants par Defoma, peuvent rapidement entrer en conflit, surtout si l’utilisation des alias est autorisée. Le fonctionnement de la base de référence permet de faire correspondre à un identifiant une seule police installée, même si plusieurs polices ont le même identifiant.

La substitution d’identifiant est une caractéristique supplémentaire de la base de référence. Elle permet à une police donnée de fournir un identifiant donné spécifié dans un fichier de règles. Un fichier de règles décrit les règles, c’est−à−dire les identifiants devant être substitués (autrement dit, requis) et les indications qui leur sont associées. Les règles permettent, dans le cas d’un identifiant requis, d’avoir des polices plus ressemblantes avec la même substitution, pour un identifiant requis. Cette fonctionnalité peut également être utilisée pour créer des correspondances entre polices de différentes catégories.

Une catégorie (« category ») est le type d’une police. La configuration de polices de même type est souvent similaire, on peut donc regrouper les configurations semblables dans le script.

Les indications (« hints ») regroupent les caractéristiques principales de la police, représentées par une liste de types d’indication avec leur valeur associée. Elles peuvent être spécifiées sur la ligne de commande de defoma−font ou dans un fichier d’indications (« hintfile »).

Le fichier d’indications est un fichier contenant plusieurs indications, pour une ou plusieurs polices. Comme il est placé en tant que fichier de configuration dans /etc/defoma/hints, les utilisateurs peuvent modifier eux−mêmes les indications.
defoma−hints
est l’outil qui fabrique les fichiers d’indications, vous n’avez donc pas à écrire ces fichiers à la main. Voici un exemple de fichier d’indications :

category type1
begin /usr/share/fonts/type1/toto1.pfa
FontName = Helvetica
Charset = ISO8859−1
Family = Helvetica
Weight = Medium
Shape = Upright NoSerif
GeneralFamily = SansSerif
X−FontName = −urw−helvetica−medium−r−noraml−−0−0−0−0−p−iso8859−1
end
begin /usr/share/fonts/type1/toto2.pfa
FontName = Helvetica−Bold
Charset = ISO8859−1
Family = Helvetica
Weight = Bold
Shape = Upright NoSerif
GeneralFamily = SansSerif
X−FontName = −urw−helvetica−bold−r−noraml−−0−0−0−0−p−iso8859−1
end

VOIR AUSSI

defoma−font(1). defoma−app(1). defoma−subst(1). defoma−hints(1). defoma−psfont−installer(1). defoma−reconfigure(1). Defoma::Font(3pm). Defoma::Id(3pm). Defoma::Subst(3pm). Defoma::Common(3pm). /usr/share/doc/defoma−doc/developers.html/index.html
/usr/share/doc/defoma−doc/defoma−script.html/index.html

TRADUCTION

Ce document est une traduction, réalisée par Antoine Gémis <agemis [AT] netuup.com> le 8 novembre 2002 (defoma 0.11.1).
Elle a été reprise avec po4a par Nicolas FRANÇOIS le 29 juillet 2004 et mise à jour par Cyril Brulebois en janvier 2007.

L’équipe de traduction a fait le maximum pour réaliser une adaptation française de qualité.

La version anglaise la plus à jour de ce document est toujours consultable en ajoutant l’option « −L C » à la commande man.

N’hésitez pas à signaler à l’auteur ou à la liste de traduction <debian−l10n−french [AT] lists.org>, selon le cas, toute erreur dans cette page de manuel.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus