Available in

(8) (8)/de (8)/es (8)/fr

Contents

NOM

cups−lpd − Recevoir les travaux d’impression et renvoyer l’état des imprimantes aux clients lpd.

SYNOPSIS

cups−lpd [ −h hostname[:port] ] [ −n ] [ −o option=value ]

DESCRIPTION

cups−lpd est le mini serveur Line Printer Daemon (« LPD ») de CUPS, qui gère les client classiques utilisant le protocole LPD. cups−lpd ne fonctionne pas lui−même comme un démon réseau, mais utilise le super−serveur inetd(8). Si vous utilisez inetd, ajoutez la ligne suivante au fichier inetd.conf pour activer le démon cups−lpd :

printer stream tcp nowait lp /usr/lib/cups/daemon/cups−lpd cups−lpd \
−o document−format=application/octet−stream

Remarque : si vous utilisez Solaris 10 ou une version ultérieure, vous devez exécuter inetdconv(1m) pour enregistrer les changements apportés au fichier inetd.conf.

Si vous utilisez le démon plus récent xinetd(8), créez le fichier /etc/xinetd.d/cups contenant les lignes suivantes :

service printer
{
socket_type = stream
protocol = tcp
wait = no
user = lp

group = sys

passenv =

server = /usr/lib/cups/daemon/cups−lpd

server_args = −o document−format=application/octet−stream

}

OPTIONS

−h serveur[:port]

Sets the CUPS server (and port) to use.

−n

Désactiver la résolution inverse des noms d’hôte ; normalement, cups−lpd essaie de récupérer le nom d’hôte à l’aide d’une requête DNS inverse.

−o nom=valeur

Insérer des options pour toutes les queues d’impression. Le plus souvent, c’est utilisé pour désactiver le filtre « l » pour que les travaux distants soient également filtrés correctement ; les exemples des sections précédentes fixent l’option « document−format » à « application/octet−stream », ce qui force l’autodétection du format des fichiers à imprimer.

PERFORMANCE

Les performances de cups−lpd sont correctes avec un petit nombre de clients et d’imprimantes. Cependant, comme un nouveau processus est créé pour chaque connexion et comme chaque processus doit interroger le système d’impression avant chaque soumission d’un travail d’impression, ça ne s’étend pas facilement à des configurations plus importantes. Nous recommandons d’utiliser la gestion du protocole IPP native dans CUPS pour les configurations importantes.

SÉCURITÉ

cups−lpd n’applique pour le moment aucun des contrôles d’accès définis dans les fichiers cupsd.conf(5), hosts.allow(5) ou hosts.deny(5) utilisés par les wrappers TCP. L’exécution de cups−lpd sur un serveur permet donc le lancement d’impressions depuis n’importe quel ordinateur de votre réseau, voire même de n’importe quel ordinateur sur Internet.

Bien que xinetd possède un contrôle d’accès intégré, il est recommandé d’utiliser le wrapper TCP fourni avec inetd pour limiter les accès aux seuls ordinateurs autorisés à lancer des impressions sur le serveur.

cups−lpd n’est pas activé dans la distribution standard de CUPS. Veuillez consulter votre distributeur de système d’exploitation pour savoir s’il est activé sur votre système.

COMPATIBILITÉ

cups−lpd ne se conforme pas à la RFC 1179 concernant l’utilisation des ports systèmes (1 à 1024), car l’utilisation de ces ports n’empêche pas un utilisateur d’envoyer un travail d’impression. Bien que ce comportement soit différent de celui des implémentations LPD Berkeley, il ne devrait pas affecter le déroulement correct des impressions.

Le format de sortie des demandes d’état se conforme à la RFC 2569, Mapping between LPD and IPP Protocols. Comme bon nombre d’implémentations LPD ne suivent pas cette définition, la récupération d’état par un client LPD peut être erronée.

VOIR AUSSI

cups(1), cupsd(8), inetconv(1m), inetd(8), xinetd(8),
http://localhost:631/help

COPYRIGHT

Copyright 2007−2009 by Apple Inc.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus