Available in

(3) (3)/de (3)/es (3)/fr (3)/ja (3)/pl (3)/pt

Contents

NOM

ctermid − Obtenir le nom du terminal de contrôle

SYNOPSIS

#include <stdio.h>

char *ctermid(char *s);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (voir feature_test_macros(7)) :

ctermid() : _POSIX_C_SOURCE >= 1 || _XOPEN_SOURCE || _POSIX_SOURCE

DESCRIPTION

La fonction ctermid() renvoie une chaîne de caractères correspondant au chemin d’accès du terminal contrôlant le processus en cours. Si s vaut NULL, un tampon statique est utilisé pour renvoyer la chaîne, sinon s doit pointer sur le tampon à remplir avec le nom du terminal. La constante symbolique L_ctermid représente le nombre maximum de caractères dans le nom renvoyé.

VALEUR RENVOYÉE

Un pointeur sur le nom du terminal.

CONFORMITÉ

Svr4, POSIX.1−2001.

BOGUES

Le chemin renvoyé n’identifie pas obligatoirement le terminal de contrôle de manière unique. Ce peut être, par exemple, /dev/tty.

Il n’est pas garanti que le programme puisse ouvrir le terminal.

VOIR AUSSI

ttyname(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; entre 1996 et 2003, puis par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Florentin Duneau <fduneau [AT] gmail.com> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus