Available in

(3) (3)/es (3)/fr (3)/ja (3)/pl (3)/pt

Contents

NOM

CMSG_ALIGN, CMSG_SPACE, CMSG_NXTHDR, CMSG_FIRSTHDR − Accéder aux informations de service

SYNOPSIS

#include <sys/socket.h>

struct cmsghdr *CMSG_FIRSTHDR(struct msghdr *msgh);
struct cmsghdr *CMSG_NXTHDR(struct msghdr *
msgh, struct cmsghdr *cmsg);
size_t CMSG_ALIGN(size_t
length);
size_t CMSG_SPACE(size_t
length);
size_t CMSG_LEN(size_t
length);
unsigned char *CMSG_DATA(struct cmsghdr *
cmsg);

struct cmsghdr {
socklen_t cmsg_len; /* Nombre d’octets de données, incluant l’en−tête */
int cmsg_level; /* Protocole d’origine */
int cmsg_type; /* Type spécifique au protocole */
/* suivi par unsigned char cmsg_data[]; */
};

DESCRIPTION

Ces macros sont utilisées pour créer et accéder aux messages de contrôle (aussi appelé informations de service) qui ne font pas partie du trafic normal des sockets. Ces informations de contrôle peuvent inclure l’interface sur laquelle le paquet a été reçu, des champs d’en−tête rarement employés, des descriptions d’erreur approfondies, un ensemble de descripteurs de fichiers ou des identificateurs Unix. Par exemple, les messages de contrôle peuvent être utilisés pour envoyer des champs d’en−tête supplémentaires tels que des options IP. Les données de service sont émises avec sendmsg(2) et reçues avec recvmsg(2). Reportez−vous à leur page de manuel respective pour plus d’informations.

Une information de service est une séquence de structures cmsghdr avec des données ajoutées. Cette séquence ne doit être manipulée qu’au moyen des macros décrites dans cette page de manuel, et jamais directement. Voyez les pages relatives aux protocoles des types de message de commande disponibles. La taille maximale d’un tampon de service par socket peut être définie à l’aide de /proc/sys/net/core/optmem_max. Voyez socket(7).

CMSG_FIRSTHDR() renvoie un pointeur sur la première cmsghdr du tampon de données de service associé au msghdr passé.

CMSG_NXTHDR() renvoie le prochain cmsghdr valable suivant après le cmsghdr transmis. Elle renvoie NULL s’il n’y a plus assez de place dans le tampon.

CMSG_ALIGN(), avec comme argument une longueur, renvoie l’alignement nécessaire. C’est une expression constante.

CMSG_SPACE() renvoie le nombre d’octets d’un élément de service avec la charge utile de la longueur passée en paramètre. C’est une expression constante.

CMSG_DATA() renvoie un pointeur sur une partie des données d’un cmsghdr.

CMSG_LEN() renvoie la valeur à stocker dans le membre cmsg_len de la structure cmsghdr, en tenant compte des alignements. Elle prend en paramètre la longueur des données. C’est une expression constante.

Pour créer des données de service, il faut tout d’abord initialiser le membre msg_controllen de la structure msghdr avec la longueur du message de contrôle. Utilisez CMSG_FIRSTHDR() sur la structure msghdr pour obtenir le premier message de contrôle, puis CMSG_NEXTHDR() pour obtenir les suivants. Dans chaque message de contrôle, initialisez cmsg_len (avec CMSG_LEN()), les autres champs d’en−tête de cmsghdr, et la partie de données avec CMSG_DATA(). Enfin, il faut définir le membre msg_controllen de la structure msghdr avec la somme de tous les messages de contrôle dans le tampon renvoyé par CMSG_SPACE().Pour plus d’informations sur msghdr, voyez recvmsg(2).

Lorsque le tampon de message de contrôle est trop petit pour stocker tous les messages, le drapeau MSG_CTRUNC du membre msg_flags de msghdr est activé.

CONFORMITÉ

Le modèle des données de service est conforme à POSIX.1g draft, BSD4.4−Lite, « IPv6 advanced API » décrite dans la RFC 2292 et SUSv2. CMSG_ALIGN() est une extension Linux.

NOTES

Pour des questions de portabilité, les données de service ne doivent être manipulées qu’avec les macros décrites ici. CMSG_ALIGN() est une extension Linux et ne doit pas être utilisée dans un programme portable.

Sous Linux, CMSG_LEN(), CMSG_DATA(), et CMSG_ALIGN() sont des expressions constantes (si leur argument est une constante) ; on peut donc les utiliser pour déclarer la taille de variables globales. Cela peut néanmoins ne pas être portable.

EXEMPLE

Ce code recherche l’option IP_TTL dans un tampon de service reçu :

struct msghdr msgh;
struct cmsghdr *cmsg;
int *ttlptr;
int received_ttl;

/* Receive auxiliary data in msgh */
for (cmsg = CMSG_FIRSTHDR(&msgh); cmsg != NULL;
cmsg = CMSG_NXTHDR(&msgh,cmsg)) {
if (cmsg−>cmsg_level == IPPROTO_IP
&& cmsg−>cmsg_type == IP_TTL) {
ttlptr = (int *) CMSG_DATA(cmsg);
received_ttl = *ttlptr;
break;
}
}
if (cmsg == NULL) {
/*
* Error: IP_TTL not enabled or small buffer
* or I/O error.
*/
}

Ce code, ci−dessous, passe une table de descripteurs de fichier au travers d’une socket Unix avec SCM_RIGHTS :

struct msghdr msg = {0};
struct cmsghdr *cmsg;
int myfds[NUM_FD]; /* Contains the file descriptors to pass. */
char buf[CMSG_SPACE(sizeof myfds)]; /* ancillary data buffer */
int *fdptr;

msg.msg_control = buf;
msg.msg_controllen = sizeof buf;
cmsg = CMSG_FIRSTHDR(&msg);
cmsg−>cmsg_level = SOL_SOCKET;
cmsg−>cmsg_type = SCM_RIGHTS;
cmsg−>cmsg_len = CMSG_LEN(sizeof(int) * NUM_FD);
/* Initialize the payload: */
fdptr = (int *) CMSG_DATA(cmsg);
memcpy(fdptr, myfds, NUM_FD * sizeof(int));
/* Sum of the length of all control messages in the buffer: */
msg.msg_controllen = cmsg−>cmsg_len;

VOIR AUSSI

recvmsg(2), sendmsg(2)

RFC 2292

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; entre 1996 et 2003, puis par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Florentin Duneau <fduneau [AT] gmail.com> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus