Available in

(3) (3)/fr (3)/ja

Contents

NOM

cfree − Libérer la mémoire allouée

SYNOPSIS

#include <stdlib.h>

/* Avec SunOS 4 */
int cfree(void *
ptr);

/* Avec la glibc ou avec FreeBSD libcompat */
void cfree(void *
ptr);

/* Avec SCO OpenServer */
void cfree(char *
ptr, unsigned num, unsigned size);

/* Dans Solaris watchmalloc.so.1 */
void cfree(void *
ptr, size_t nelem, size_t elsize);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (voir feature_test_macros(7)) :

cfree() : _BSD_SOURCE || _SVID_SOURCE

DESCRIPTION

Cette fonction ne devrait jamais être utilisée. Utilisez free(3) à la place.

cfree avec un argument
Dans la glibc, la fonction cfree() est un synonyme de free(3), «ajoutée pour être compatible avec SunOS ».

D’autres systèmes ont d’autres fonctions du même nom. La déclaration se trouve parfois dans <stdlib.h> et parfois dans <malloc.h>.

cfree avec trois arguments
Certaines versions de SCO et de Solaris ont des bibliothèques malloc avec une fonction cfree() à 3 arguments, apparemment par analogie à calloc(3).

Si vous en avez besoin et que vous faites un portage, ajoutez

#define cfree(p, n, s) free((p))

dans votre fichier.

Une question fréquemment posée est : « Puis−je utiliser free(3) pour libérer de la mémoire allouée avec calloc(3), ou bien dois−je utiliser cfree() ? ». La réponse est : utilisez free(3).

Un manuel de SCO dit : « La routine cfree est fournie pour être conforme à la norme iBCSe2 et faciliter les appels de free. Les arguments num et size de cfree ne sont pas utilisés. »

VALEUR RENVOYÉE

La version SunOS de cfree() (qui est un synonyme de free(3)) renvoie 1 si elle réussit et 0 si elle échoue. En cas d’erreur, errno est positionnée à EINVAL : la valeur de ptr n’était pas un pointeur vers un bloc précédemment alloué par l’une des routines de la famille malloc(3).

CONFORMITÉ

La version à trois arguments de cfree() est utilisée par SCO pour être conforme à la norme iBCSe2 : « Intel386 Binary Compatibility Specification, Edition 2 ».

VOIR AUSSI

malloc(3)

COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.23 du projet man−pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l’adresse http://www.kernel.org/doc/man−pages/.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> entre 2004 et 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Florentin Duneau <fduneau [AT] gmail.com> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus