Available in

(1) (1)/fr

Contents

NOM

asn1parse − outil d’interprétation ASN .1

SYNOPSIS

openssl asn1parse [−inform PEM|DER] [−in nom_fichier] [−out nom_fichier] [−noout] [−offset nombre] [−length nombre] [−i] [−oid nom_fichier] [−strparse déplacement] [−genstr chaîne] [−genconf fichier]

DESCRIPTION

La commande asn1parse est un utilitaire de diagnostic permettant d’interpréter des structures ASN .1. Il peut aussi être utilisé pour extraire des informations de données au format ASN .1.

OPTIONS

−inform DER|PEM

le format d’entrée. DER est le format binaire et PEM (par défaut) est encodé en base64.

−in nom_fichier

le fichier d’entrée, par défaut l’entrée standard.

−out nom_fichier

le fichier de sortie où les données encodée au format DER sont stockées. Sans cette option, aucune donnée ne sera générée. Ceci est en particulier utile en combinaison avec l’option −strparse.

−noout

ne pas afficher la version interprétée du fichier d’entrée.

−offset nombre

décalage initial avant le début de l’interprétation, par défaut on commence au début du fichier.

−length nombre

nombre d’octets à interpréter, par défaut jusqu’à la fin de fichier.

−i

indentation du fichier de sortie en fonction de la profondeur de la structure.

−oid nom_fichier

fichier contenant des identifiants d’objets («  OBJECT IDENTIFIER  », OID ) supplémentaires. Le format utilisé pour ce fichier est décrit dans la section NOTES ci-dessous.

−strparse déplacement

interprète le contenu de l’objet ASN .1 à partir de l’octet spécifié par déplacement. On peut faire appel à cette option plusieurs fois afin de descendre dans une structure imbriquée.

−genstr chaîne, −genconf fichier

génère des données encodées à partir de chaîne, de fichier ou des deux, en utilisant le format de ASN1_generate_nconf(). Si seul fichier est présent, alors la chaîne est obtenue dans la section par défaut en utilisant le nom asn1. Les données encodées sont passées à un analyseur ASN1 et affichées même si elles proviennent d’un fichier. Le contenu peut ainsi être examinées et écrite dans un fichier en utilisant l’option −out.

SORTIE
Le résultat se présente typiquement de la façon suivante :

  0:d=0  hl=4 l= 681 cons: SEQUENCE

.....

  229:d=3  hl=3 l= 141 prim: BIT STRING
  373:d=2  hl=3 l= 162 cons: cont [ 3 ]
  376:d=3  hl=3 l= 159 cons: SEQUENCE
  379:d=4  hl=2 l=  29 cons: SEQUENCE
  381:d=5  hl=2 l=   3 prim: OBJECT            :X509v3 Subject Key Identifier
  386:d=5  hl=2 l=  22 prim: OCTET STRING
  410:d=4  hl=2 l= 112 cons: SEQUENCE
  412:d=5  hl=2 l=   3 prim: OBJECT            :X509v3 Authority Key Identifier
  417:d=5  hl=2 l= 105 prim: OCTET STRING
  524:d=4  hl=2 l=  12 cons: SEQUENCE

.....

Cet exemple est une partie d’un certificat autosigné. Chaque ligne débute avec le déplacement en décimal. d=XX désigne le niveau de profondeur actuel. Cette profondeur est incrémentée pour chaque SET ou SEQUENCE . hl=XX donne la longueur de l’en−tête (octets de la balise et de l’en−tête) du type en cours. l=XX precise la longueur du contenu.

Avec l’option −i l’affichage est plus lisible.

Quelques connaissances de la structure ASN .1 sont nécessaires pour interpréter la sortie.

Dans cet exemple, la clé publique du certificat est le BIT STRING avec un déplacement de 229. Les octets du contenu contiennent l’information de la clé publique. Ceci peut être examiné en utilisant l’option −strparse 229 pour obtenir :

    0:d=0  hl=3 l= 137 cons: SEQUENCE
    3:d=1  hl=3 l= 129 prim: INTEGER           :E5D21E1F5C8D208EA7A2166C7FAF9F6BDF2059669C60876DDB70840F1A5AAFA59699FE471F379F1DD6A487E7D5409AB6A88D4A9746E24B91D8CF55DB3521015460C8EDE44EE8A4189F7A7BE77D6CD3A9AF2696F486855CF58BF0EDF2B4068058C7A947F52548DDF7E15E96B385F86422BEA9064A3EE9E1158A56E4A6F47E5897
  135:d=1  hl=2 l=   3 prim: INTEGER           :010001

NOTES

Si un identifiant d’objet ( OID ) ne figure pas dans la table interne d’OpenSSL, il sera représenté sous forme numérique (par exemple 1.2.3.4). Le fichier fourni avec l’option −oid permet d’inclure des OIDs supplémentaires. Chaque ligne contient trois colonnes, la première étant l’ OID sous forme numérique et doit être suivi d’espaces. La deuxième colonne est le « short name » (libellé court), un seul mot suivi d’espaces. La dernière colonne est le reste de la ligne contenant le libellé long (« long name »), affiché par asn1parse. Exemple :

"1.2.3.4 shortName A long name"

EXEMPLES

Interpréter un fichier :

 openssl asn1parse −in file.pem

Interpréter un fichier DER  :

 openssl asn1parse −inform DER −in file.der

Générer une UTF8String simple :

 openssl asn1parse −genstr 'UTF8:Hello World'

Générer et écrire une UTF8String, sans afficher la sortie analysée :

 openssl asn1parse −genstr 'UTF8:Hello World' −noout −out utf8.der

Générer en utilisant un fichier de configuration :

 openssl asn1parse −genconf asn1.cnf −noout −out asn1.der

Exemple de fichier de configuration :

 asn1=SEQUENCE:seq_sect
 [seq_sect]
 field1=BOOL:TRUE
 field2=EXP:0, UTF8:some random string

BOGUES

Il devrait y avoir des options pour modifier le format des lignes de l’entrée. La sortie de certains types ASN .1 n’est pas proprement gérée voire pas du tout.

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite par stolck en 2002 et est maintenue par la liste <debian−l10n−french AT lists DOT debian DOT org>. Veuillez signaler toute erreur de traduction par un rapport de bogue sur le paquet manpages-fr-extra.

COMMENTS

blog comments powered by Disqus