Available in

(5) (8) (5)/fr (8)/fr

Contents

NOM

apt−proxy.conf − fichier de configuration pour apt−proxy

DESCRIPTION

apt−proxy.conf est le fichier de configuration pour apt−proxy. Au démarrage d’apt−proxy, il lira le fichier /etc/apt−proxy/apt−proxy.conf.

/etc/apt−proxy/apt−proxy−v2.conf sera lu à la place s’il existe afin de faciliter la mise à jour depuis la version 1.

Le fichier de configuration est divisé en plusieurs sections, où chaque section [ressource] définit une ressource différente. La section DEFAULT s’applique à toutes les ressources.

Le fichier apt−proxy.conf fourni devrait fonctionner tel quel, mais il est préférable de choisir un miroir plus proche de vous. Certains sont dans le fichier apt−proxy.conf par défaut et réordonner les lignes dans ce fichier devrait suffire.

[DEFAULT]

Cette section contient les options globales d’apt−proxy :
address

L’adresse IP sur laquelle apt−proxy sera à l’écoute des requêtes. S’il y a plusieurs adresses, séparez−les par un espace.

port

Le port TCP sur lequel apt−proxy sera à l’écoute des requêtes.

min_refresh_delay

S’il est différent de off, cela signifie que les fichiers Packages et les autres fichiers de contrôle ne seront pas rafraîchis plus fréquemment que ce nombre de secondes.

timeout

Délai d’attente d’E/S maximale pour les transferts. Défaut : 30 secondes. Si aucune réponse n’est reçue du serveur dans ce laps de temps, apt−proxy essaiera le serveur suivant de la liste.

cache_dir

Répertoire de cache. Défaut : /var/cache/apt−proxy

cleanup_freq

S’il est différent de off, cela indique la période entre les tentatives de nettoyage : suppression des fichiers qui n’ont pas été accédés depuis max_age, analyse des répertoires de cache, mise à jour des tables internes, etc.

max_age

S’il est différent de off, cela indique l’âge maximal des fichiers avant leur effacement du cache.

max_versions

Si différent de off, cela indique le nombre maximum de version d’un paquet Debian à conserver. Il s’agit du nombre de versions par distribution. Par exemple, mettre max_versions à 2 assurera qu’un maximum de 6 paquets sera conservé : les deux dernières versions de stable, les deux dernières versions de testing et les deux dernières versions d’unstable.

passive_ftp

Spécifiez on pour utiliser le FTP passif, qui fonctionne à travers un pare−feu, mais n’est pas géré sur tous les serveurs. Spécifiez off pour utiliser le FTP actif à la place. Défaut : on

http_proxy

Indiquez [nom d’utilisateur:mot de passe@]nom d’hôte:port pour utiliser un proxy amont,le nom d’utilisateur et le mot de passe sont optionnels.

dynamic_backends

Par défaut, apt−proxy ajoutera les dorsaux HTTP dynamiquement s’ils ne sont pas déjà définis. Mettre à off pour restreindre les dorsaux disponibles à ceux listés dans le fichier de configuration. Défaut : on

disable_pipelining

apt−proxy peut utiliser la canalisation HTTP pour récupérer plusieurs fichiers en une fois (jusqu’à 10), mais ceci génère de multiples connexions sur chaque dorsal. La canalisation est désactivée par défaut jusqu’à ce que ce problème soit corrigé. Mettre à 0 pour activer la canalisation expérimentale HTTP. Défaut : 1

bandwidth_limit = valeur

Limite la bande passante à valeur octets par seconde lors du téléchargement sur un serveur. Veuillez remarquer que ceci s’applique uniquement aux serveurs b<http> et rsync. Par défaut : pas de limite.

RESSOURCES

Toutes les autres sections du fichier de configuration seront interprétées comme des ressources. Les options de cette section s’appliquent à ces ressources uniquement.
timeout

Supplanter le temps global d’expiration

backends = <protocole>://<serveur>/<répertoire>> [...]

Une liste d’une ou plusieurs URL des serveurs hébergeant les paquets debian.
Protocole 
: protocole à utiliser parmi http, ftp et rsync
Serveur 
: nom d’hôte du miroir à contacter
Répertoire 
: nom du répertoire où ajouter des demandes pour ce serveur

passive_ftp

Supplanter la configuration globale de passive_ftp

bandwidth_limit

Spécifie une limite de bande passante pour les téléchargements utilisant cette ressource, ignorant le paramètre global bandwidth_limit.

http_proxy

Indiquez [nom d’utilisateur:mot de passe@]nom d’hôte:port pour utiliser un proxy amont, ignorant le paramètre global http_proxy.

EXEMPLES DE CONFIGURATION

Pour accéder à une ressource qui est listée sous une section spécifique, il suffit simplement d’ajouter la nom de la section (sans les parenthèses) à la fin de la ligne du fichier /etc/apt/sources.list

Debian main

Cet exemple montre comment donner aux clients l’accès à l’archive Debian principale :
[debian]
backends = http://ftp.us.debian.org/debian/
http://ftp.fr.debian.org/debian/

En utilisant cette configuration, le client utilisera une entrée sources.list comme ceci :

deb http://serveur:9999/debian/ woody main

Ainsi, la demande du fichier « /debian/woody/main/binary−i386/x11/foo_1−1.deb » sera convertie en une demande d’abord de

« http://ftp.us.debian.org/debian/woody/main/binary−i386/x11/foo_1−1.deb »;

et, en cas d’échec, de

« http://ftp.fr.debian.org/debian/woody/main/binary−i386/x11/foo_1−1.deb »;

et apt−proxy placera le paquet téléchargé dans
« /var/cache/apt−proxy/debian/debian/woody/main/binary−i386/x11/foo_1−1.deb ».

backports.org

Le site backports.org indique qu’il faut utiliser dans sources.list cette ligne :

deb http://www.backports.org/debian sarge−backports main

Vous pouvez ajouter ceci à apt−proxy en créant une nouvelle section dans apt−proxy.conf. Dans cette nouvelle section, ajouter une entrée pour l’URL :

[backports]
backends = http://www.backports.org/debian

Sur les postes clients, il faut remplacer l’URL en pointant vers le nom d’une ressource d’apt−proxy, de la forme http://hôte:port/backend. Si l’hôte d’apt−proxy est proxy et son port est 9999, vous devez écrire :

deb http://proxy:9999/backports sarge−backports main

Pour d’autres exemples, voir le fichier /etc/apt−proxy/apt−proxy.conf.

FICHIERS

/etc/apt−proxy/apt−proxy.conf
/etc/apt−proxy/apt−proxy−v2.conf

VOIR AUSSI

apt−proxy(8), /usr/share/doc/apt−proxy/README,apt−proxy−import(8)

ANOMALIES

Certainement. Veuillez nous en faire part.

AUTEUR

apt−proxy v2 a été écrit par Manuel Estrada Sainz <ranty [AT] debian.org>.

TRADUCTION

Raphaël ’SurcouF’ Bordet <debian-l10n-french [AT] lists.org>

COMMENTS

blog comments powered by Disqus